Billetterie PSG SofaScore
Achetez vos places en ligne Matchs du PSG en Live
Rechercher
 
Identifiants oubliés ?
>> Inscrivez-vous <<
 
   Flash Info
Initialisation du script...
 
 
       
<< Nenê menace aussi de partir   Euro U19 : Victoire des Bleus >>
Accueil > Actualité PSG > Club

Sakho menace : jouer ou partir
Mis en ligne le 04.07.2012

Par Loic Uhmann
Vu 41 fois
 
  12 Commenter

Alors que l'on pensait voir Mamadou Sakho évoluer encore au moins une saison au Paris Saint-Germain, il semblerait que la donne soit différente dans la tête du joueur. Ce dernier se dit prêt à partir, même pour une autre formation de Ligue 1, si le club ne compte pas sur lui. Après le feuilleton Thiago Silva, celui de Mamadou Sakho vient-il de s'ouvrir ?

C'est par cette sortie médiatique au quotidien L'Equipe que Sakho est sorti de son silence et a clairement affiché son mal-être par rapport à la situation actuelle. Depuis quelques semaines, les noms des plus grands défenseurs au monde circulent du côté de la porte de Saint-Cloud. “Si un défenseur arrive, je ferai tout pour partir parce que je dois penser à mon avenir. Mon objectif, cette saison, c’est de jouer, d’être titulaire en club. Je serai donc ouvert aux propositions de clubs prêts à me donner du temps de jeu et à me permettre de poursuivre ma progression. Je pense que je me rendrai compte, lors des matches de préparation de juillet, si le staff compte sur moi ou pas. C’est dans les trois, quatre semaines à venir que ça se joue. Je suis un guerrier et je ne lâcherai pas comme ça non plus”, a-t-il annoncé.

L'Euro, le capitanat...

Le défenseur est également revenu sur les épisodes douloureux de la saison dernière, avec d'un côté, la perte du capitanat et de l'autre, sa non-sélection pour l'Euro 2012. “La perte du capitanat ? Personne n’est venu me prévenir. Je n’ai pas trouvé ça très classe. J’aurais aimé qu’on vienne me le dire droit dans les yeux. Après, je n’ai pas vécu ça comme une humiliation parce que je suis fier de ce que j’ai fait à Paris [...] "J’avais l’infime espoir d’être retenu pour l’Euro, même si je savais que j’avais peu de chance. Ça m’a touché. Quand j’ai vu la liste, j’en avais les larmes aux yeux. C’étaient deux ans de travail qui s’effondraient puisque j’avais toujours été convoqué depuis août 2010. Voir partir le train pendant que vous être sur le quai, ça fait mal, très mal même.

Je préfère voir Paris champion sans moi

Prêt à se battre jusqu'au bout, celui qui, a 17 ans et 8 mois, est devenu le plus jeune capitaine dans l’histoire de la ligue 1, aspire à un retour de la part de ses dirigeants : “Jusqu’ici, à Paris, on m’avait toujours fait confiance et j’ai essayé de la justifier. Sauf que, maintenant, je ne ressens pas cette confiance du nouveau staff. J’en suis arrivé au point de préférer voir Paris champion sans moi plutôt que de rester et voir Paris champion sans contribuer au titre”.

Néanmoins, si sa relation avec le staff ne l'incite guère à l'optimisme, celle qu'il entretient avec le public est diamétralement opposée : “Ça fait plaisir de voir le public derrière moi et je l’en remercie. C’est en grande partie grâce à lui si j’ai tenu moralement. Mais j’étais enragé d’être sur le banc, de ne pas pouvoir défendre mes couleurs.

Le discours d'Ancelotti ne l'a pas rassuré

Quand tu es joueur et que tu entends qu’on cherche toujours des joueurs à ton poste, tu le prends automatiquement comme si tu devenais indésirable et qu’on te poussait vers la sortie. C’était mon sentiment en tout cas [...] J’ai déjà eu une discussion avec lui (Ndlr : Carlo Ancelotti), avant les vacances. Son discours ne m’a pas rassuré. J’ai déjà eu des conversations avec des coaches qui comptaient sur moi et, là, c’est la première fois que je ressors du bureau dans cet état d’esprit. Il m’a dit qu’il fallait accepter la concurrence. O.K., j’accepte la concurrence mais, comme je l’ai dit, si vous achetez un grand nom, expérimenté, et que vous payez 30 ou 40 millions d’euros pour l’avoir, c’est pour qu’il joue. Je ne suis pas dupe. Là, on ne parle plus de concurrence” a-t-il déclaré.

Rester en France pour prendre sa revanche ?

Alors que les plus grands d'Europe (Arsenal, Barça) seraient certainement intéressés par l'éventuelle arrivée de Mamadou Sakho, ce dernier n'exclut pas de porter le maillot d'une autre écurie française : “Il y a quelques années, j’aurais répondu l’étranger. Mais, aujourd’hui, je pense pouvoir porter un autre maillot en Ligue 1, pour démontrer qu’à Paris ils ont tort de ne pas me faire confiance. En tout cas, j’irai dans un club qui compte sur moi, qui me fera progresser pour retrouver la sélection. C’est mon objectif. Si je suis amené à partir, ce sera la tête haute.
Places : TicketBis
Pas de places
Fnac
Pas de places
Viagogo
Pas de places
Carrefour
Pas de places
Digitick
Pas de places

Réservez vos places pour les prochains matchs du Paris SG :
NICE
29.11 - Ligue 1
LILLE
03.12 - Ligue 1
NANTES
06.12 - Ligue 1
GUINGAMP
13.12 - Ligue 1
MONTPELLIE..
20.12 - Ligue 1
BASTIA
10.01 - Ligue 1
EVIAN
17.01 - Ligue 1
AJAX AMSTE..
25.11 - C1
BARCELONE
10.12 - C1

Grâce à PlanetePSG.com > pour parier, profitez-en : cliquez ici !

<< Nenê menace aussi de partir   Euro U19 : Victoire des Bleus >>
Achetez en ligne vos places PSG
Championnat de France
29.11 PSG - NICE Acheter  
03.12 LILLE - PSG Acheter  
06.12 PSG - NANTES Acheter  
13.12 GUINGAMP - PSG Acheter  
Ligue des Champions
25.11 PSG - AJAX AMSTERDAM Acheter  
10.12 BARCELONE - PSG Acheter  
Coupe de la Ligue
16.12 AJACCIO - PSG Acheter  
ACTU EN CONTINU [Archives] 1 2 3 4 5
Programme TV Foot
Découvrez Places-de-foot.com, site qui rassemble toutes les informations billetteries pour acheter des places foot pour les matches en France (Places Ligue 1, Places Coupe de France, Places Coupe de la Ligue) mais aussi en Europe (Places Ligue des Champions, Places Europa League, Places Premier League, Places Bundesliga, Places Serie A, etc.).