Ligue 1

GuingampParis SG
Verratti - "Ne pas parler et travailler"

Ligue 1

GuingampParis SG
Verratti - "Ne pas parler et travailler"

Publié le 17 Décembre 2016 à 19h14 par Ricardinho
Après la nouvelle défaite du PSG en championnat, Marco Veratti a estimé que son équipe était supérieur à Guingamp mais qu'il fallait surtout plus travailler pour avoir des résultats meilleurs.
"Si on a perdu beaucoup de matches, c'est qu'il y a quelque chose qui ne marche pas très bien mais la seule chose à faire est de ne pas parler et de travailler encore plus dur. Peut-être que si on gagne, on ne fait pas le maximum. Je suis sûr qu'on est plus fort que Guingamp et si on joue à 100%, on va gagner. Je ne sais pas pourquoi mais il n'y a pas besoin de parler aujourd'hui. Personne ne doit parler, on doit seulement travailler en silence et faire mieux," a prévenu le milieu de terrain au micro de Canal+ Sport.

Questionné également sur une éventuelle crise, le meilleur joueur du PSG ce soir a dédramatisé la situation : "Le PSG est seulement 3e et ce n'est pas parce qu'on joue bien. Ce n'est pas la crise, il n'y a pas tout, mais on doit travailler plus parce qu'il ne faut pas être 3e," a-t-il ajouté.

caractères restants
Avatar de kotemendo kotemendo 65 - 17 Décembre à 19h52
dégouter ! comment entendre ce genre de propos !! c'est pas possible
Avatar de Feuviolet Feuviolet 2499 - 17 Décembre à 19h55
Mon pauvre Marco ... Allez courage !!!
Avatar de GordonFreeman GordonFreeman 9793 - 17 Décembre à 21h19
L'étoffe d'un capitaine. En plus de son niveau, sa rage le crédibilise. Le seul qui se rebelle on dirait....
Avatar de cmai cmai 8804 - 17 Décembre à 22h53
Appelons les choses par leur nom. Nous sommes en crise de confiance, en crise de résultats et en crise de traduire les meilleures intentions du monde par un jeu d'équipe et dës résultats à la hauteur de ceux de nos concurrents : Nice et Monaco. Ce genre de crise ne doit pas s'installer durablement : que chacun prenne ses responsabilités.
Avatar de ParislibérédeLB ParislibérédeLB 260 - 18 Décembre à 16h51
Il y a quand même pas mal de malchance. Quand des equipes nous mettent deux buts sur deux tirs cadrés et qu'on tape les barres à tire larigot... Ajoutons à cela des joueurs très irréguliers entre deux matches (lucas, di maria, T motta) qui passent de misérable à homme du match... Très difficile pour l'entraineur de tirer des conclusions sur ce genre de performances.