club

Pourquoi Paris a-t-il perdu le titre ?

club

Pourquoi Paris a-t-il perdu le titre ?

Publié le 16 Mai 2017 à 14h14 par Ted75
Sauf renversement improbable de situation, l'AS Monaco devrait être sacré championne de France 2016-2017. Après quatre ans de règne sans partage, le PSG va donc laisser son trône. Au fil de cette saison, quelle est la ou les raison(s) de cet échec ? Donnez votre avis.

Fin de règne pour le PSG. Quadruple champion de France en titre, le club de la capitale doit se résoudre à partager. Auteur d'une saison remarquable, Monaco va être sacré cette semaine. Et c'est plutôt mérité vu son bilan incroyable (28 victoires sur 36, 3 défaites, 102 buts marqués, une différence de buts de +73). Même si Paris réalise également une bonne saison sur le plan comptable, où a-t-il failli finalement ?

Des raisons multiples




Il n'y pas qu'une seule raison à cet échec. Les prémices ont bien démarré à l'été dernier. Le départ d'Zlatan Ibrahimovic Ibrahimovic et le changement d'entraîneur (Unai Emery à la place de Laurent Blanc) ont déjà entamé une phase de transition difficile, sans compter un recrutement loin d'être à la hauteur à part Thomas Meunier Meunier (Grzegorz Krychowiak Krychowiak, Hatem Ben Arfa Ben Arfa, Jesé, Areola). Sans son buteur historique et avec un changement de méthode relatif au nouveau coach, les joueurs ont forcément dû s'adapter. Si la préparation estivale a été probante, ainsi que le premier match officiel en Trophée des champions (victoire 4-1 face à Lyon), la suite fut plus difficile à gérer.

Et le premier accroc est très vite arrivé à Louis II, face à Monaco (défaite 3-1). Concédant un penalty pour une faute bête, David Luiz est sorti avant la fin par son entraîneur. Le Brésilien a la tête ailleurs et repart à Chelsea dans la foulée. Un leader mental qui part et une équipe qui va vivre un automne compliqué.

Des matches sans en déplacement


Après Monaco, le PSG s'incline à Toulouse (2-0), à Montpellier (3-0) et à Guingamp (2-1). Quatre défaites en une demi-saison, c'est beaucoup trop. Quatre revers, qui plus est, logiques tant l'équipe a paru démobilisée dans ces rendez-vous. Il n'y a pas que dans ces matches que le manque d'âme et de compétitivité des joueurs sera mis en lumière.



Les matches nuls contre Ludogorets (2-2) et contre Nice (2-2) notamment ont permis de mettre en évidence le manque de cohérence et de cohésion du club de la capitale. Une période où Emery a tâtonné entre son 4-2-3-1 fétiche et un 4-3-3 où il a placé Matuidi ou le jeune Christopher Nkunku Nkunku... ailier gauche.

Heureusement, 2017 est arrivé


Paris s'est bien remobilisé à la trêve hivernale et s'est même enfin montré spectaculaire. Au total, sur 28 matches, Paris en a remporté 24 ! Mais les quatre autres matches resteront marquants pour avoir à la fois fait perdre le titre et rendu ridicule l'équipe sur le plan européen. Les nuls contre Monaco (1-1) et Toulouse (0-0) au Parc ont pesé sur la balance, de même que cette récente défaite à Nice (3-1), même si le mal semblait fait.



Et puis que dire de cette déroule à Barcelone (6-1). Elle a forcément marqué psychologiquement le groupe, même s'il s'en est bien remis en enchaînant les succès par la suite, dont un en finale de Coupe de la Ligue face à l'ASM (4-1). Le PSG est juste tombé sur plus fort que lui cette saison et il n'est pas dit qu'un adversaire fera pareille saison à l'avenir. L'heure n'est donc pas aux regrets, même s'il faudra tirer les leçons de cet échec.

caractères restants
Avatar de Fred Fred 1669 - 16 Mai à 14h25
Des dirigeants pas compétents et des joueurs cadres pas à la hauteur surtout
Avatar de yeman yeman 289 - 16 Mai à 14h37
La seule raison c'est d'avoir tenu une promesse de changer le titulaire au poste de gardien. Si on avait persisté on finirait troisième ou quatrième, ça personne le dit .
Avatar de Moustache Moustache 559 - 16 Mai à 14h55
Toutes les raisons invoquées dans les choix proposés ont eu un impact dans la perte du titre. S'il fallait néanmoins en retenir une pour moi, ce serait les choix tactiques du coach sur la première moitié de saison. Matuidi ailier gauche, elle passe toujours pas celle là. Bizarement c'est depuis qu'on est revenu à un schéma plus adapté à nos joueurs en 2017 que les résultats se sont améliorés.
Avatar de Makkko Makkko 16324 - 16 Mai à 17h56
comme Avatar de Fred Fred mais j'ajouterai une mauvaise gestion mentale d'emery !!
Avatar de cmai cmai 9402 - 16 Mai à 18h46
L'excellent parcours de Monaco est en soi la véritable explication. L'égalisation de Monaco au Parc (dernière minute) comme le nul de Toulouse au moment ou Monaco faisait également un nul aura aussi beaucoup pesé. Pour le reste, on est tous d'accord
Avatar de zlatibra zlatibra 1740 - 16 Mai à 23h13
Ok la saison c est pas ça mais on fait mieux que 2012, 2013, 2015 et qui pour le moment on est égal à 2014 car on a 86 en points c est surtout Monaco qui a proposé plus d envie sur le terrain que nous mais on a eu plusieurs fois des moments pour revenir , ex : Toulouse au Parc où on avait l occasion de revenir sur l ASM , Monaco ou on c est fais égaliser à la 92 ème minutes, ...