anciens

Edito - Blaise, merci pour tout !

anciens

Edito - Blaise, merci pour tout !

Publié le 17 Août 2017 à 12h30 par Ted75
Blaise Matuidi vient de quitter le PSG pour la Juventus Turin après six ans de bons et loyaux services. Parfois décrié, le milieu français a pourtant toujours eu un comportement irréprochable. Un bon professionnel qui a su garder sa place malgré la concurrence.
Maladroit, brouillon, frustre techniquement pour certains, combatif, déterminé, acharné pour d'autres : Blaise Matuidi a tout du joueur clivant. Et pourtant. Depuis son arrivée à l'été 2011, l'international tricolore a toujours su gagner sa place au milieu de terrain. Présent dès le début de l'ère QSI, il est en quelque sorte un beau symbole que l'on peut réussir à être un titulaire durable au PSG en étant Français.

Débuts sur la pointe des pieds


Au départ, Matuidi n'est pourtant pas annoncé comme titulaire, que ce soit sous Kombouaré ou sous Ancelotti. Ce dernier a d'ailleurs des doutes à son arrivée sur l'utilité de Matuidi, pas assez technique pour lui. Mais un match référence contre Montpellier (2-2) va le faire changer d'avis et le numéro 14 parisien ne quittera pas, ou peu, le onze de départ. C'est surtout sa deuxième saison qui va le faire entrer dans le cercle fermé des meilleurs milieux d'Europe, dixit Carlo Ancelotti en personne.

Encouragé par une prestation éblouissante en Espagne avec les Bleus en octobre 2012 (1-1), Matuidi prend confiance en ses possibilités. Réduit à un simple milieu défensif, il révèle ses capacités de projection vers l'avant et n'hésite plus à venir soutenir les attaquants. Il se découvre alors des talents de finisseur et inscrit plusieurs buts (8 cette saison-là), dont un coup de tête important face à Lyon (1-0) et un but tardif face au FC Barcelone (2-2).

Ses buts face à Lyon (cliquez sur Visionner sur Youtube) et contre le Barça :



La montée en puissance


Evoluant jusque-là dans un milieu à deux la plupart du temps, il est incorporé à un trio à l'été 2013 : le fameux triangle Matuidi-Motta-Marco Verratti Verratti. Trois hommes complémentaires qui vont participer activement à la grande période du PSG. Son abattage, son volume de jeu et ses déplacements font merveille et se complètent très bien avec le profil de ses deux acolytes. Il n'en oublie pas d'être décisif et marque encore des buts importants. On se souvient notamment de ce but encore tardif à Evian TG (voir ci-dessous) qui a rapproché Paris du titre en 2014.

(cliquez sur Visionner sur Youtube)


De quoi lui permettre de renforcer également sa place en sélection, avec laquelle il dispute le Mondial brésilien. A son retour, il reste sur sa lancée et ne faiblit pas. Il ne tarde pas à se distinguer avec un but plein de détermination face au FC Barcelone, en poules de C1 (3-2). En championnat, c'est plus laborieux mais Blaise monte en puissance avec l'équipe au fil de la saison, avec comme point d'orgue un but magnifique du... droit à Marseille (2-3). Mais c'est ensuite que ça se gâte...

Ses buts face au Barça et au Vélodrome (cliquez sur Visionner sur Youtube) :



Un été 2015 euphorique puis... le trou noir


Le début de saison 2015-2016 de Matuidi est idyllique. Deux passes décisives et deux buts en quatre matches de championnat, un doublé en équipe de France : le Français est sur un nuage. On retiendra notamment sa formidable volée face à la Serbie en septembre (voir ci-dessous). Mais le natif de Toulouse va vite redescendre. Beaucoup plus brouillon, moins inspiré, il traverse une passe difficile et n'est plus aussi performant en oubliant sa fonction première : ratisser des ballons.



Si ses statistiques demeurent honorables (cinq buts, huit passes décisives toutes compétitions confondues), il a perdu de sa superbe et ce ne sont pas trois passes décisives contre Angers (dont celle sur une action magnifique) ou une ouverture du score contre l'OM en finale de Coupe de France qui ont vraiment sauvé sa saison.

Le bon moment pour partir ?


Ce qui est sûr, c'est que Matuidi n'a jamais lâché. Y compris lors de cette saison 2016-2017 où il a su rester professionnel à tous les postes, y compris celui d'ailier gauche. Il a mieux fini avec un joli but au Vélodrome et, notamment, ce doublé à Metz (voir ci-dessous son deuxième but inscrit dans le temps additionnel) qui a un temps fait croire que le titre restait jouable. Le symbole de ce joueur qui ne lâche rien. Mais dans ce PSG qui veut monter en puissance, il n'a peut-être pas la carrure technique pour permettre de passer un palier.

(cliquez sur Visionner sur Youtube)


Combien de fois a-t-il pu agacer en freinant certaines offensives par des contrôles approximatifs, des conduites de balle pas assez fluides ou des passes mal ajustées ? Ce sont sans doute ces lacunes, ces carences qui ont encouragé les dirigeants à le laisser partir pour la Juventus Turin. Quoiqu'il en soit, Blaise Matuidi laissera l'image d'un Parisien pur jus qui se sera battu jusqu'au bout pour ce maillot, à l'image de cette joie mémorable après son but à Metz en avril dernier. Et comme cela devient rare, cela a le mérite d'être souligné...

Ses statistiques :
295 matches : 33 buts, 27 passes décisives.

Ses stats par saison :


2011-2012 : 35 matches (29 L1 + 2 CDF + 4 L. Europa) : 1 but, 1 passe décisive.
2012-2013 : 52 matches (37 L1 + 4 CDF + 2 CDL + 9 LDC) : 8 buts, 1 passe décisive.
2013-2014 : 52 matches (36 L1 + 2 CDF + 4 CDL + 9 LDC + TDC) : 7 buts, 5 passes décisives.
2014-2015 : 53 matches (34 L1 + 5 CDF + 4 CDL + 10 LDC) : 5 buts, 5 passes décisives.
2015-2016 : 48 matches (31 L1 + 5 CDF + 2 CDL + 9 LDC + TDC) : 5 buts, 8 passes décisives.
2016-2017 : 52 matches (34 L1 + 6 CDF + 4 CDL + 8 LDC) : 7 buts, 7 passes décisives.
2017-2018 : 3 matches (2 L1 + TDC).
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions

caractères restants
Avatar de Craps92 Craps92 2447 - 17 Août à 12h40
Merci Blaise, je te souhaite le meilleur dans ton aventure turinoise!
Avatar de Flacojo27 Flacojo27 8 - 17 Août à 12h51
Joueur tout simplement irréprochable sur et en dehors du terrain ! Un grand merci à toi Blaise et une superbe réussite dans ton nouveau club !
En espérant un hommage dimanche au parc !
Avatar de Makkko Makkko 16409 - 17 Août à 13h00
:'( j'ai rien d'autre a dire
Avatar de Popincourt Popincourt 518 - 17 Août à 13h08
C'est la vie d'un club mais c'est vrai que pour lui ça fait un pincement au coeur.
Avatar de jswell jswell 14 - 17 Août à 13h37
Heureux pour toi que tu continus dans un grand club comme la juventus c'est mérité.

Bonne route et merci encore pour ton maillot mouillé a chaque matche..
Avatar de Hyaena Hyaena 152 - 17 Août à 14h06
Un joueur respécté par tous les publics de France, c'est un signe !
Bonne chance dans cette aventure turinoise !
Avatar de sbw8307 sbw8307 1282 - 17 Août à 14h11
Bonne chance dans ta nouvelle aventure blaisou, mais je ne ma fais pas de soucis tu as démontré que tu savais saisir ta chance afin de te rendre indispensable toi qui pourtant n'avais rien d'acquis, un exemple d'abnégation, de persévérance et professionnalisme qui lui a permis de réussir ce parcours admirable et qui continuera en Italie.
Avatar de fall baba fall baba 207 - 17 Août à 14h50
Respect a Blaise on aurait aimé gagner la c1 avec toi
Avatar de GordonFreeman GordonFreeman 10584 - 17 Août à 15h29
C'est triste mais c'est comme ça. Dans le fond, c'est une bonne chose même si je trouve que le remplacer par Rabiot n'apporte pas de plus-value. Pressé de mater ses premiers pas sous son nouveau maillot.
Avatar de Belgrado Belgrado 682 - 17 Août à 15h40
MERCI BLAISOU TU VAS NOUS MANQUER !!!
Avatar de cmai cmai 9410 - 17 Août à 16h23
et voila : c'est officiel ! Ce serait bien que Blaise reçoive un dernier hommage du Parc ce dimanche, à moins qu'on se retrouve dans le groupe de la Juve lors du tirage LDC de jeudi prochain
Avatar de spiroz spiroz 449 - 17 Août à 19h10
un soldat ce blaise
Avatar de Marconardo Marconardo 780 - 17 Août à 20h20
Super post
Tu vas nous manquer Blaisou, bonne continuation
Avatar de ManyManiax ManyManiax 715 - 17 Août à 20h39
Un vrai soldat comme il est important d'en avoir, bonne chance pour la suite !
Et merci Ted75 pour le boulot.