Ligue des Champions

Paris SGCeltic Glasgow
Le chiffre (7)

Ligue des Champions

Paris SGCeltic Glasgow
Le chiffre (7)

Publié le 13 Septembre 2017 à 08h56 par Clement
A chaque match son chiffre. Celui de l'éclatante victoire parisienne à Glasgow est le 7. Explications.
7 : En sept rencontres européennes avec son club formateur, Alphonse Alphonse Areola Areola n'a jamais perdu. Le portier du PSG a gagné 4 matchs avec son équipe (Bâle (2), Celtic, Ludogorets) et concédé 3 matchs nuls (Arsenal (2), Ludogorets). Une statistique intéressante pour un gardien qui a marqué des points, ce mardi soir, au Celtic Park.
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions

caractères restants
Avatar de Marconardo Marconardo 780 - 13 Septembre à 14h44
On a trouvé notre grigri européen
Avatar de Makkko Makkko 16409 - 13 Septembre à 15h27
en esperant qu'il réédite son match !!!
 
Avatar de GordonFreeman GordonFreeman 10584 - 13 Septembre à 17h19
A moins qu'il soit mauvais à l'entraînement et que Emery remette Trapp contre Lyon !!!
 
Avatar de Makkko Makkko 16409 - 13 Septembre à 17h26
vilain lol
 
Avatar de GordonFreeman GordonFreeman 10584 - 13 Septembre à 17h56
Rhooo, te taquine, t'es tellement content pour le titi !!
 
Avatar de Makkko Makkko 16409 - 13 Septembre à 18h23
bah s'il refait plusieurs match de ce niveau toi aussi tu seras content! il manque de la régularité chez nos gardiens, et pour le moment on a laissé plus de chance au trapp qu'a lui non?
Avatar de silvathebest54 silvathebest54 1558 - 14 Septembre à 04h04
Ça demandera confirmation, mais ce qui est sûr cest que Alphonse a du caractère, le talent aussi, par contre faut pas flancher mentalement ni se déconcentrer... Le poste de gardien ça dépend énormément de ce genres de détail, là où un attaquant rate un tir, ou un milieu rate une passe, un gardien n'a absolument pas le droit de rater une relance ou un contrôle... Le meilleur exemple que j'ai au PSG cest Landreau, il avait été très bon sa première saison, et complètement à la ramasse celle d'après, alors qu'il était pas loin de prendre la place de titulaire en EDF, il a commencé à craquer et flancher après un France-Ecosse