club

Edito - Javier Pastore reste un magicien

club

Edito - Javier Pastore reste un magicien

Publié le 05 Octobre 2017 à 16h00 par Ted75
Critiqué par certains, adulé par d'autres, Javier Javier Pastore Pastore est la définition même du joueur clivant. Actuellement encore blessé, mais bientôt de retour, l'Argentin suscite pas mal de doutes autour de lui depuis deux ans. Il parvient toutefois toujours à être décisif lorsque l'on fait appel à lui.
Celui qui écrit ces quelques mots n'est sans doute pas neutre, loin de là. Même s'il sait reconnaître la fragilité du joueur. Et c'est d'autant plus frustrant de ne pas le voir sur un terrain. A jouer, distribuer, dribbler, passer des petits ponts, adresser des caviars, frapper au but. Ceux qui l'observent depuis son arrivée au PSG en 2011 et qui l'adulent savent à quel point ses apparitions peuvent faire vibrer. Et il n'y a pas que les supporters qui ont déjà clamé leur amour pour lui...

Messi, Maradona, Cantona : tous fans de lui


Dans le passé, plusieurs joueurs ou anciens ont témoigné de l'affection qu'il portait pour le numéro 27 parisien. "Pour moi, le meilleur joueur au monde est Javier Javier Pastore Pastore [...] Il possède quelque chose de spécial. Le football est un jeu interactif et Javier Pastore Pastore fait des trucs qui vous surprennent toujours [...] Il est je joueur le plus créatif au monde", a ainsi déclaré Eric Cantona à son sujet.



"Ce que réalise Javier Pastore Pastore ne me surprend pas, c'est un irrespectueux, un mal élevé du football capable d'éliminer trois joueurs d'affilée. Et il te regarde d'une telle manière...", a également affirmé un certain Diego Maradona, quand Lionel Messi, son partenaire en sélection, a juste indiqué : "El Flaco est un joueur spectaculaire. Bien sûr, on pourrait se trouver un peu plus sur le terrain et nous créer plus d'espaces. Mais on peut s'adapter à n'importe quel joueur".

Ses coéquipiers également admiratifs


Au printemps dernier, lorsque Javier Javier Pastore Pastore enchaînait enfin les rencontres, ses partenaires parisiens avaient eu un mot pour lui. Quand Marcos Marquinhos Marquinhos dit que "tout le monde connaît la qualité qu'il a. Quand il est à 100% comme aujourd'hui, il peut réaliser des performances de magicien", Unai Emery réplique : "C'est un joueur différent, spécial. On a besoin de bien le protéger parce qu'il a parfois des douleurs".



Le plus bel hommage a été rendu par Adrien Adrien Rabiot Rabiot : "C'est un artiste. Il sent le jeu et on n'a pas d'autres joueurs avec ce profil dans l'équipe. Il est capable de faire la différence dans les petits espaces et de donner la dernière passe millimétrée. Si on l'avait eu plus souvent à nos côtés cette saison, ça aurait fait du bien".



Comme Grégoire Margotton, après un match de Coupe de France à Niort (voir son tweet-ci-dessus), Nicolas Sarkozy, l'ancien président français, a été une de ces personnalités à admirer le milieu offensif du PSG : "La question n'est pas pourquoi j'aime Javier Pastore Pastore, la question est : comment ne pas aimer Javier Pastore Pastore ? Il n'y a pas un joueur comme lui dans le monde. Il n'a aucun système de jeu, il est imprévisible et dès qu'il touche le ballon, il se passe quelque chose".

Des saisons de plus en plus inconstantes


Comme le rappelle Adrien Rabiot Rabiot, Javier Javier Pastore Pastore n'a pas été souvent aux côtés de ses partenaires ces deux dernières saisons. Il suffit de voir un coup d'oeil sur ses statistiques et le nombre de matches et de minutes pour s'apercevoir de ses soucis physiques récurrents depuis l'été 2015 (voir chiffres plus bas).



Après quatre premières saisons honorables, notamment l'exercice 2014-2015 au cours duquel il figure parmi les meilleurs, les problèmes ont débuté donc en 2015-2016. Il n'a ainsi disputé que 49 matches en deux saisons. Pis, lorsque l'on ajoute son total de minutes sur ces deux dernières saisons (2394), on n'arrive même pas à des chiffres d'une saison normale...

Ses statistiques :
2011-2012 : 43 matches (16 buts, 7 passes décisives), 33 de Ligue 1 [3379 minutes]
2012-2013 : 48 matches (9 buts, 12 passes décisives), 34 de Ligue 1 [3503 minutes]
2013-2014 : 41 matches (3 buts, 4 passes décisives), 29 de Ligue 1 [2140 minutes]
2014-2015 : 51 matches (6 buts, 12 passes décisives), 34 de Ligue 1 [3958 minutes]
2015-2016 : 26 matches (3 buts, 6 passes décisives), 16 de Ligue 1 [1243 minutes]
2016-2017 : 23 matches (3 buts, 8 passes décisives), 4 de Ligue 1 [1151 minutes]

Décisif lorsqu'il est présent


Mais ce que l'on ne peut lui reprocher, c'est son caractère décisif lorsqu'il est sur la pelouse. Il se passe toujours quelque chose. S'il peut décevoir, comme lors du match face à Saint-Etienne fin août (3-0) au cours duquel il a été inexistant au poste de relayeur, il a su se montrer régulièrement tranchant dans ses récentes prestations.

Son match à Marseille en février dernier (Cliquez sur "Visionner sur Youtube") :


On se souvient de cette passe décisive lumineuse pour Edinson Cavani Cavani au Vélodrome en février dernier (1-5, voir ci-dessus), ou encore ses deux services en or contre Lyon un mois plus tard (2-1). Plus récemment, il a inscrit un beau but sur une frappe enroulée parfaite contre le TFC (6-2). Annoncé sur le retour et attendu à l'entraînement collectif la semaine prochaine, "El Flaco" peut espérer voir le bout du tunnel.

Javier, ne nous quitte pas


Difficile de voir Javier Javier Pastore Pastore quitter le PSG cet hiver. Qu'importe sa fragilité physique, son élégance sur le terrain et balle au pied n'ont pas d'égal. Evidemment, les  Neymar Neymar et Kylian Mbappé Mbappé vont sans doute éclipser le génie de l'Argentin. Le Parc des Princes n'est pas dupe et sait désormais qu'il vibrera davantage avec le numéro 10 brésilien et l'attaquant français qu'avec un joueur miné par ses soucis physiques.

Mais il ne faut pas oublier sa classe naturelle et cette vision du jeu hors norme. Un artiste capable de voir ses partenaires comme personne, que ce soit par des ouvertures millimétrées ou des passes ciselées. Un homme susceptible de nous surprendre encore par son caractère imprévisible. Car le football n'est pas qu'une affaire de résultats ou de statistiques. Il regorge également d'émotions et de sensations. Javier fait ainsi partie de ceux qui nous en procurent le plus...


caractères restants
Gab82 71 - 05 Octobre à 16h14
Beau texte réalisé par un fan de Pastore. OK c'est un magicien, mais ce type est toujours blessé...combien il nous coûte par an ? Une BLINDE ! On peut compter durablement sur Javier ? Réponse : non Trop d'incertitude avec lui. Et le PSG a besoin de vendre - Lucas arrive au bout de ce qu'il a donné - Javier c'est pour moi la dernière année et après il faut le vendre. Et encore je suis sympa , je lui donne jusqu'à la fin de l'année !
Avatar de Craps92 Craps92 2441 - 05 Octobre à 17h10
Oui c'est un joueur magique. Et oui sans ses blessures récurrentes un départ du PSG serait complètement inenvisageable, mais il est là le souci, on peut pas se permettre de payer un mec (de plus) qui ne joue pas, aussi brillant soit il...
Avatar de Feuviolet Feuviolet 2871 - 05 Octobre à 17h28
Oui, un magicien qui se fait disparaître lui-même.
Avatar de mancuse mancuse 1681 - 05 Octobre à 17h43
passe moi ta baguette je me prépare une salade cesoir..
Avatar de Zbeb11 Zbeb11 32 - 05 Octobre à 19h24
Très bon joueur oui mais trop souvent blessé et puis bon joueur 20 minutes certe ça suffit pour faire la différence mais pas à PARIS
Avatar de Pesnoo78972 Pesnoo78972 70 - 05 Octobre à 20h43
Lol vous êtes tous comptable du club ou quoi?? Si paris à vraiment besoin d'argent ils le vendront pour le moment qu'est ce qu'on s'en fout de combien il nous coûte même si je suis le premier à dire qu'il me casse les coui..es à se blesser tout les jours ça aurais était mon argent personnel là j'aurai dit la mêmes chose que vous mais cest pas le cas
(Edité le 05 Octobre à 20h46)
 
Avatar de Nene Nene 247 - 05 Octobre à 22h34
Nous sommes d?accord
Avatar de julio7592 julio7592 363 - 05 Octobre à 22h06
MERCI ted75 (une fois de plus)
(Edité le 05 Octobre à 22h07)
Avatar de Nene Nene 247 - 05 Octobre à 22h34
Merci @Ted75. Merci.
Avatar de Passtouche Passtouche 187 - 06 Octobre à 04h00
Bas voila se que j'appel un mec objectif
Après quand je vois le gas se qui touche en salaire à Paris c'est pas lui qui nous prend des masses et même en jouant une fois tout les 4 matins il apporte toujours plus sur le terrain que certains qui n'ont pas les épaules pour jouer à paris. Puis à moins de ne pas aimer le foot ou le système(10), on à tous envie de voir jouer le mec c'est un magicien!Pas tore quand il est sur le terrain la plus part du temps on sait qu'on va se régaler. Brefff on est certainement pas fauché, alors commençons par vendre les pipes d'abord et gardons les génies
Avatar de Makkko Makkko 16386 - 06 Octobre à 06h41
il a fait vibrer le parc, maintenant se sont ses chevilles qui vibrent trop. il ne fait jamais une saison pleine, c'est dérangeant, et meme s'il est decisif quand il joue, mais quand joue t il? les gros matchs? mais comment le mettre alors qu'il n'a pas de conditions ! on se rappelle tous la remontada, j'attendais son entrée, mais non il n'etait pas encore au top...
 
Avatar de Nene Nene 247 - 06 Octobre à 12h39
Il pouvait largement jouer au Camp Nou, il était entré à l?aller et venait de faire une superbe prestation au Vélodrome, donc île était en condition. C?est la truffe qui n?a pas eu les c*uilles de le faire entrer parce qu?il préférait empiler les défenseurs. Avec la réussite que l?on connaît
 
Avatar de Makkko Makkko 16386 - 06 Octobre à 12h58
il a ete dit ensuite qu'il ne se sentait pas pret, il suffit pas d'un match complet, surtout avec lui pour juger sa condition, et meme qu'il n'arrive jamais a enchainer 2semaines de matchs sans rechuter... bref je le kiff, mais on ne peut pas attendre qu'il soit present pour les grands rdv... et quand tu vois un lo celso et draxler qui peuvent largement le suppléer, alors ...