Ligue 1

Paris SGMarseille
OM-PSG - Quand Ronaldinho glaçait le Vélodrome

Ligue 1

Paris SGMarseille
OM-PSG - Quand Ronaldinho glaçait le Vélodrome

Publié le 17 Octobre 2017 à 16h21 par Ted75
A 5 jours du choc entre l'OM et le PSG, retour sur les confrontations les plus marquantes au Vélodrome. PlanètePSG vous propose d'en revivre cinq tout au long de la semaine. Premier volet avec l'épisode du 9 mars 2003.
15 ans ! 15 ans que le PSG ne s'était pas imposé au Vélodrome, depuis un certain 21 mai 1988 (1-2). C'est chose faite en ce 9 mars 2003 historique pour Paris et ses supporters. Il faut dire que le contexte était plutôt bouillant avec une équipe parisienne en difficulté après une rencontre face à Troyes marquée par une grève des supporters. Le club l'a malgré tout emporté après avoir été mené 2-0 (4-2).

En face, l'OM joue encore le titre. Sous la houlette d'Alain Perrin, les Phocéens semblent sûrs de leurs forces. Ils vont vite déchanter. Défaits à l'aller, au Parc (3-0), les Marseillais veulent la revanche. Les fans marseillais sont déchaînés et l'atmosphère est hostile, à l'image des CRS qui entourent Luis Fernandez, entraîneur du PSG. On lui reproche d'avoir trop manifesté sa joie à l'aller (ci-dessous, capture Canal +).



OM-PSG : 0-3 (J. Leroy, 28e, 83e, Ronaldinho, 55e).


Equipe du PSG : Alonzo - Potillon, Pochettino (cap.), Heinze - Cristobal, J. Leroy, Déhu, Pedron (Rocchi, 80e), P. Cesar (Llacer, 73e) - Ronaldinho - Ogbeche (Fiorese, 46e).

Pour s'opposer à Marseille, Paris est venu dans une configuration défensive avec beaucoup de densité dans l'axe. Le 3-5-1-1 aligné par Fernandez permet à Ronaldinho d'être libre de ses mouvements derrière Ogbeche. Côté phocéen, la sortie précoce de Fernandao, suite à un choc avec Heinze (10e), bouleverse les plans de Perrin. Et l'OM déjoue, malgré une belle occasion de Meité sortie par Alonzo (17e).

Paris opère en contre. Après une grosse occasion manquée par Paulo Cesar, suite à un service en or de Ronaldinho (18e), Jérôme Leroy ouvre le score de manière surprenante (0-1, 28e). Sur une longue touche, le milieu parisien s'échappe à droite (image 1 ci-dessous). Il voit très bien Runje décalé (image 2) et décide de frapper directement au but (image 3). Sa tentative fait mouche (image 4).



Paris plus opportuniste


Assommé, l'OM prend tous les risques mais s'expose aux contres. Sur l'un d'eux (image 1 ci-dessous), Jérôme Leroy (rond bleu) lance parfaitement Ogbeche (rond rouge). Le Nigérian s'échappe au but (image 2), puis veut crocheter Runje (image 3). Mais il s'emmêle finalement les pinceaux et voit le ballon lui échapper (image 4).



Après une nouvelle occasion gâchée (40e), Ogbeche sera sorti à la pause et remplacé par Fiorese. Entre temps, Marseille loupe quelques opportunités. Au retour des vestiaires, ce gâchis sera fatal. Suite à une mauvaise passe de Leboeuf (rond rouge sur l'image 1 ci-dessous), Ronaldinho intercepte (image 2) et file au but (image 3). Plus vif, le Brésilien pique bien son ballon devant Runje (image 4), Paris fait le break (0-2, 55e).



Ronaldinho a fait son show


Abattus, les Marseillais croient réduire le score sur un corner repris par Ecker et contré in extremis par Potillon (64e). Leroy trouve ensuite le poteau suite à une superbe enchaînement (69e), preuve qu'il est dans un grand soir. Dépité, le Vélodrome s'arrête de chanter et les supporters diffusent de la musique électronique dans les gradins.

Une ambiance surréaliste. Pour mieux achever l'OM, Ronaldinho part dans un énième raid (image 1 ci-dessous). Il contourne Runje (image 2), puis crochète Hemdani, avant de servir sur un plateau J. Leroy (image 3), qui n'a plus qu'à se jeter pour marquer (0-3, 83e). La fête est totale, le PSG l'emporte 3-0 au Vélodrome.



L'un des derniers faits d'arme de Ronaldinho au PSG


Inconstant durant les deux saisons passées au PSG, Ronaldinho a toujours coché la date des matches contre Marseille. Brillant lors de sa deuxième saison face au rival, le Brésilien aura été le cauchemar de tous les Phocéens durant cette saison 2002-2003. Il n'aura malheureusement pas été toujours étincelant et partira sans trophée avec le club. Mais cet OM-PSG porte bel et bien sa marque.

Résumé du match :
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions

caractères restants