Ligue des Champions

Paris SGAnderlecht
Kombouaré et Ibrahimovic dans l'histoire

Ligue des Champions

Paris SGAnderlecht
Kombouaré et Ibrahimovic dans l'histoire

Publié le 18 Octobre 2017 à 13h56 par Ted75
Antoine Kombouaré et Zlatan Zlatan Ibrahimovic Ibrahimovic ont marqué les deux dernières confrontations à Anderlecht. Retour sur ces deux matches.

8 décembre 1992 - Anderlecht-PSG : 1-1


Equipe du PSG : Lama - Sassus (Kombouaré, 66e), Ricardo, Roche, Colleter - Fournier, Guérin, Le Guen, Valdo - Bravo (Llacer, 89e), Calderaro.

8eme de finale retour de Coupe UEFA, le PSG se déplace en Belgique après un 0-0 poussif face à Anderlecht à l'aller au Parc des Princes. Et les Parisiens vont souffrir au stade Constant Vanden Stock. Sans Ginola, suspendu, et Weah, blessé, Calderaro et Bravo sont alignés devant, ce qui amoindrit la force de frappe parisienne.



Si Paris se procure deux belles occasions par Fournier et Calderaro, Anderlecht est plus dangereux. Lama sort ainsi plusieurs fois le grand jeu (trois parades) mais doit s'incliner sur un but du fameux Bosman (1-0, 52e), qui a donné son nom à un fameux arrêt qui a changé le football européen dans les années 90.

« Casque d'or », première


Paris est donc éliminé à ce moment du match. En difficulté, les hommes d'Artur Jorge peuvent encore remercier Lama, qui s'interpose devant Van Vossen. Un tournant du match. Car le PSG reprend le dessus. Entré en jeu quelques minutes auparavant, Antoine Kombouaré reprend ainsi un corner de Valdo au premier poteau et marque d'une tête bien placée (1-1, 75e) !

La légende est née en ce soir de match décisif. Paris se qualifie grâce à ce but à l'extérieur. Et Kombouaré écrit une première page de son histoire, avant d'en connaître une autre trois mois plus tard lors d'un certain PSG-Real...



23 octobre 2013 - Anderlecht-PSG : 0-5


Equipe du PSG : Sirigu - Van der Wiel, Alex (Zoumana Camara Camara, 56e), Marcos Marquinhos Marquinhos, Sherrer Maxwell Maxwell - Marco Verratti Verratti, T. Thiago Motta Motta, Matuidi (Adrien Rabiot Rabiot, 63e) - Edinson Cavani Cavani, Zlatan Ibrahimovic Ibrahimovic, Lavezzi (Moura Lucas Lucas, 71e).

C'était le début de l'ère Blanc et son 4-3-3 qui faisait merveille au coeur de cet automne 2013. Paris est alors au sommet de son art et Zlatan Zlatan Ibrahimovic Ibrahimovic avec. Le Suédois réalise une première période de toute beauté en marquant tout simplement trois buts. Les deux premiers sur deux centres de Van der Wiel (17e, 22e). Et le troisième somptueux.



Sur un centre mal dégagé, le Suédois reprend d'un tir aussi puissant que sublime des 30 mètres (36e) ! Et ce, quelques jours après avoir marqué un but historique face à Bastia d'une aile de pigeon. « Ibra » sera même applaudi par le public belge, après un quatrième but inscrit en seconde période (62e). Edinson Cavani Cavani (52e) est l'autre buteur de cette véritable correction.

Résumé du match :

caractères restants
Avatar de Feuviolet Feuviolet 2868 - 18 Octobre à 16h11
Joli souvenir !! une standing ovation dont son caractère exceptionnel chez un adversaire n'a d'égal que le fait qu'elle ait été largement méritée.
Avatar de Vinz095 Vinz095 1 - 20 Octobre à 00h51
Le bosman de 93 c'est johny bosman un néerlandais... rien à voir avec le belge jean marc bosman qui laissa son nom à un arrêt bien connu.