Ligue 1

Paris SGMarseille
Cavani a sauvé Paris d'une vraie déroute

Ligue 1

Paris SGMarseille
Cavani a sauvé Paris d'une vraie déroute

Publié le 23 Octobre 2017 à 15h13 par Ted75
Dimanche soir, le PSG a décroché un nul plutôt poussif au Vélodrome (2-2). Edinson Edinson Cavani Cavani a ainsi sauvé Paris d'une première défaite cette saison qui aurait fait tâche, qui plus est à Marseille. Cette équipe suscite les plus grandes interrogations désormais.
93eme minute du match de dimanche : Edinson Cavani Cavani vient de marquer le but du 2-2 sur un maître coup franc qui heurte la barre avant de rentrer. Le Vélodrome se tut et les Parisiens s'enlacent. Le cri de rage du deuxième buteur parisien en dit long : le PSG est passé tout près d'une défaite monumentale au Vélodrome. Un match dans lequel trop de manques ont été observés.



Une attitude indigne pour une rencontre de ce type


D'entrée, ce match a fait penser à celui perdu 3-0 lors du premier OM-PSG de l'ère QSI, en novembre 2011. Avec une équipe qui n'a pas pris la mesure du rendez-vous. Avant la partie, il fallait entendre certains joueurs, comme Kylian Mbappé Mbappé ou Thomas Meunier Meunier, considérer ce Classique comme un "match lambda".

Au final, oui, les Parisiens ont adopté une attitude "lambda" : une circulation de balle trop lente, pas assez de mouvements autour du porteur et, surtout, des duels perdus à la pelle. Un manque d'agressivité criant dans la première demi-heure qui a vu l'OM ouvrir logiquement le score sur une frappe lointaine de Luiz Gustavo, libre de tenter sa chance devant l'absence de pressing de Thiago Motta Motta et Marco Verratti Verratti. Avec au départ, une perte de balle de  Neymar Neymar (voir ci-dessous).



Une certaine suffisance face à un OM mordant


L'attitude des joueurs a été à peu près similaire sur le deuxième but phocéen signé Thauvin. A droite de la surface, Njié se défait ainsi de Adrien Rabiot Rabiot, qui la joue trop facile. Le Camerounais peut ainsi centrer vers Thauvin, qui jaillit bien au sein d'une défense passive, Thiago Thiago Silva Silva en tête (voir ci-dessous).



Globalement, le PSG a rencontré des difficultés à produire du jeu. Il y a plusieurs raisons à invoquer, à commencer par l'absence de cohésion, la distance trop importante entre les lignes, notamment entre le milieu et l'attaque. Il a manqué un liant entre les deux secteurs et Adrien Rabiot Rabiot et Marco Verratti Verratti n'ont pas suffisamment dépassé leur fonction, mis à part sur le but du 1-1 où le Français a servi de relais à  Neymar Neymar, buteur d'un tir croisé (voir ci-dessous).



Dépassé au milieu, pas inspiré devant


Autre élément du milieu, Thiago Thiago Motta Motta a fait son âge au Vélodrome. Incapable de protéger sa défense, il a semblé à court de jus et n'a même pas apporté ce vice qui aurait été utile dans ce match. Sur les fautes subies par  Neymar Neymar exemple, peu de joueurs parisiens ont entouré l'arbitre pour lui mettre la pression. Ce n'est pas anodin.

Devant, donc, les Parisiens ont manqué d'inspiration, surtout lorsque les Phocéens semblaient émoussés en seconde période. Avec une foison de mauvais choix et de mésententes et un trio offensif qui a joué sa carte individuelle. En plus de ne pas participer aux tâches défensives, la fameuse "MCN" (Mbappé-Cavani- Neymar Neymar) s'est montrée bien timorée.



Cavani- Neymar Neymar, destins différents


Neymar a d'abord été décisif avec le but du 1-1. S'il a perdu des ballons, il a eu le mérite de chercher à provoquer balle au pied et a subi pas mal de fautes (4, record du match). Mais il l'a joué individualiste à de nombreuses reprises, comme une sorte de fierté de vouloir passer son adversaire à tout prix. Au détriment du collectif.

Il a ainsi fini par se faire exclure suite à un mauvais geste sur Ocampos (87e). Quelques minutes plus tard, il ne pouvait pas être présent pour disputer le coup franc de la dernière chance à Cavani. Imprécis dans ses relais et occasions, l'Uruguayen a été le sauveur du PSG. Encore une fois. On ne peut pas lui reprocher sa force de caractère et son abnégation. Contrairement à beaucoup de ses partenaires.



Kylian Mbappé Mbappé, un déchet monstrueux


Mbappé, lui, a quasiment tour raté sur la pelouse du Vélodrome. Ses dribbles ne sont jamais passés et il s'est retrouvé à ne remporter que 22% de ses duels (pire chiffre parmi les 22 titulaires). Lui aussi a voulu faire la différence tout seul et a fini par céder sa place à Angel Di Maria Di Maria. Après coup, il a avoué avoir pris ce match à la légère en quelque sorte. Etonnant pour un soi-disant Parisien...

L'absence de relation entre les trois hommes a également été criante avec aucun ballon donné à  Neymar Neymar par Edinson Cavani Cavani et seulement 2 dans le sens inverse. Fait plus étonnant, le manque de complicité dans le jeu entre Kylian Mbappé Mbappé et  Neymar Neymar (10 ballons échangés entre eux seulement), qui se cherchaient beaucoup plus auparavant. Ce trio n'en est pas encore un malgré toute la publicité faite autour de cette "MCN".

Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions

caractères restants
Avatar de zlatibra zlatibra 1846 - 23 Octobre à 15h41
Beau résumé encore une fois Ted75
Avatar de Passtouche Passtouche 190 - 23 Octobre à 17h32
Bel article! En tout cas hier on a vue qui était le patron dans les gros matchs, n'en déplaise à certain lol
Avatar de Craps92 Craps92 2450 - 23 Octobre à 17h57
Suffisance, c'est exactement ça. Ils se reposent sur les victoires passées en se disant que ça être une promenade de santé... j'espère qu'ils ont honte.
Ted75 président
Avatar de Zbeb11 Zbeb11 33 - 23 Octobre à 18h23
Il faudrait qu'ils redescendent sur terre un petit peu. Arreter de parler de somme 220 millions 180 millions, qu'ils arrêtent de se la jouer à la Will Smith et de penser à jouer en équipe.
Il est vrai aussi que marseille ne joue que 2 voir 1 match par saison et s'est contre nous ?.
Franchement arrêtons d'être individualiste on va le payer en league des champions.
Allez PARIS

Très beau résumé de Ted
Avatar de ManyManiax ManyManiax 715 - 24 Octobre à 10h02
Mbappé a déconné avec sa déclaration, il passe pour un âne, s'il y en avait bien un qui devait prendre le classico à coeur c'était bien lui...
De toutes les stars passées à Paris, ils ont marqués leur pates sur les classico, c'est donc une déception de voir la prestation de Neymar et Mbappé sur ce match, j'espère qu'au match retour, ils montreront un autre visage et feront le job !