Ligue 1

Paris SGSCO Angers
Paris a-t-il trouvé son milieu ?

Ligue 1

Paris SGSCO Angers
Paris a-t-il trouvé son milieu ?

Publié le 06 Novembre 2017 à 13h40 par Ted75
Samedi, le PSG s'est baladé à Angers grâce à une performance de premier plan (0-5). Si l'adversaire s'est montré plutôt friable, les Parisiens se sont attachés à le prendre au sérieux avec implication et détermination. Le milieu de terrain a notamment été la clé.
Après trois matches en déplacement (Montpellier, Dijon, Marseille) qui ont mis en lumière un manque d'investissement global des joueurs, Paris s'est remis la tête à l'endroit. A Angers, les Parisiens ont paru beaucoup plus concentrés et agressifs dans le bon sens du terme. Pressants d'entrée, ils se sont facilité la tâche en ouvrant rapidement le score par Kylian Mbappé Mbappé (5e). Cela a débouché sur un gros match, notamment du milieu de terrain.

Marco Verratti Verratti et Adrien Rabiot Rabiot complices


La composition de départ nous a offert un 4-3-3 avec un trio Draxler-Rabiot-Marco Verratti Verratti dans l'entrejeu. Sauf que, dans les faits, les milieux n'ont pas vraiment évolué strictement à trois. Adrien Rabiot Rabiot et Marco Verratti Verratti ont ainsi joué assez proches l'un de l'autre, alors que Julian Draxler Draxler s'est beaucoup décalé sur la gauche.

Comme visible plus bas, les deux "relayeurs" Julian Draxler Draxler (image 1) et Marco Verratti Verratti (image 2) n'ont pas évolué dans le même registre. L'Italien a couvert énormément de terrain balle au pied, alors que l'Allemand est surtout revenu naturellement sur l'aile gauche. Adrien Rabiot Rabiot, derrière eux, n'a donc pas évolué en stricte sentinelle mais a beaucoup permuté avec Marco Verratti Verratti, les deux hommes ayant échangé 46 ballons dans les deux sens et en ayant touché le plus dans cette partie (148 pour Marco Verratti Verratti, 136 pour Adrien Rabiot Rabiot).



Une complicité naissante


Après la rencontre, Marco Marco Verratti Verratti a d'ailleurs évoqué ce duo avec Adrien Rabiot Rabiot : "Avec Adrien, on s'échange beaucoup les positions, je sais qu'il aime aller un peu plus vers l'avant. Maintenant, je le connais très bien, on a joué beaucoup de matches ensemble. On va encore s'améliorer beaucoup entre nous et je me trouve très bien avec lui".

Le troisième but parisien a d'ailleurs montré en partie comment les deux hommes pouvaient permuter. Au départ, Adrien Rabiot Rabiot (rond bleu) se retrouve à la réception d'une louche de Dani Daniel Alves Alves. Toujours désireux d'aller vers l'avant, le Français prend alors l'espace à droite, Marco Verratti Verratti se recentrant (rond rouge). Il peut alors lancer Kylian Mbappé Mbappé. La suite, on la connaît.



Julian Draxler Draxler, également performant


Depuis un peu plus d'un mois, Julian Julian Draxler Draxler évolue donc au coeur du milieu de terrain. Enfin, en théorie. Car à Angers, on l'a vu précédemment, l'Allemand a parfois délaissé l'axe. Mais, globalement, il a beaucoup bougé et permuté avec Javier Pastore Pastore. Auteur de 97% de passes réussies, dont 94% dans le camp adverse, l'ancien joueur de Schalke 04 a su être intelligent dans ses déplacements.

La preuve avec son but inscrit. Paris a le ballon et le milieu offensif se positionne clairement dans l'axe (rond bleu), laissant Adrien Rabiot Rabiot et Marco Verratti Verratti (rond rouge) se situer proche du rond central. L'Allemand sent ensuite le bon coup en venant se placer entre les deux centraux adverses. Daniel Daniel Alves Alves le voit bien et lui transmet parfaitement. Il n'a plus qu'à conclure sur un ballon piqué parfait.



Marco Verratti Verratti, également précieux


Sur le quatrième but parisien, on retrouve Adrien Rabiot Rabiot et Julian Draxler Draxler en hommes importants de l'action. Après une récupération basse, le Français prend encore l'initiative de s'emmener le ballon (rond bleu), Marco Verratti Verratti restant sagement derrière (rond rouge). Il peut transmettre à son partenaire allemand (rond orange), qui lance ensuite Edinson Cavani Cavani (rond rouge), l'Uruguayen s'en allant marquer tout seul.



Si Marco Verratti Verratti n'est pas présent à la construction sur toutes ces images, il a néanmoins été très important en couverture et a semblé retrouver ses jambes d'antan en percutant dès que possible. On l'a ainsi vu faire des différences individuelles et ce n'est pas un hasard s'il a remporté pas mal de ses duels (78%). Ces trois hommes ont donc été précieux dans la transition. Et Emery va devoir désormais trancher avec le retour de Thiago Thiago Motta Motta. Problèmes de riches...

Le match de Marco Verratti Verratti à Angers (Cliquez sur "Visionner sur Youtube") :


Le match de Julian Draxler Draxler à Angers :

caractères restants
Nanard 1870 - 06 Novembre à 14h36
On a des milieux qui marquent maintenant et ça, c´est nouveau !
Avatar de Craps92 Craps92 2429 - 06 Novembre à 15h55
Tu m'as fait rire avec tes "(rond bleu) (rond rouge)" on peut difficilement les confondre quand même
blague à part je pense qu'effectivement le milieu que l'on voit sur les derniers matches est très intéressant, on est moins dans la possession stérile, le ronronnement et plus dans la construction punitive, on accélère on marque. C'est du headshot et c'est ce qu'il faut pour la ligue des champions et le championnat. Encore un super article Ted, bravo pour le boulot effectué et merci
 
Ted75 80 - 06 Novembre à 16h30
Ahah craps, pour les ronds, c'est pour éviter toute confusion. Je l'ai précisé au cas où car les images sont assez petites !
levrai 2788 - 06 Novembre à 16h09
Titre racoleur ! L'analyse est certes intéressante mais dire que PSG a trouvé son milieu, c'est trop facile comme raccourci. D'ailleurs, en chaque circonstance, je pourrais dire que Paris a trouvé une solution en ne perdant pas.
 
Ted75 80 - 06 Novembre à 16h29
levrai, j'ai posé la question, je n'ai jamais posé une affirmation ici. Justement, j'ai dit qu'avec le retour de Motta, Emery hésitera sans doute. C'est juste pour apporter un éclairage sur la complicité entre Draxler, Rabiot et Verratti.
Avatar de barteulbi barteulbi 547 - 06 Novembre à 16h44
Merci pour cet article, très agréable à lire avec en sus les video indiv, sympa !
Sinon pour ma part je trouve l'analyse plutôt juste car malgré les victoires on a pas toujours eu une vraie assise au milieu(bon ce n'était pas non plus des quadors en face je l'accorde). Bien entendu tout ça est un peu orienté pro parisien et donc il répond par l'affirmative à sa propre question sans trop pointer le négatif
mais quoi qu'il en soit on est en droit de se poser la question, rien de racoleur à mon avis. Avec draxler (peut-être aussi envisageable avec un lo celso ou di maria voir pastore dans une moindre mesure) notre milieu est bien plus percutant et efficace.
@ levrai : par ex, tu prend notre match vs les sardines, qu'on ne perd pas donc, tu trouves vraiment que notre milieu avait trouvé la solution? ;p
Avatar de Tony8 Tony8 2181 - 06 Novembre à 20h14
Ce milieu est à la base pour dépanner mais il fonctionne de mieux en mieux. On cherche toujours un 6 et Draxler risque dans ce cas de faire banquette. Du moins son temps de jeu sera réduit. Après si Rabiot reste en 6, Draxler prendra des automatismes et qui sait ? Avec 3 joueurs de talents que sont nos milieux ça peut le faire et avec la manière parce que les 3 techniquement c'est quand-même des phénomènes. Merci Ted75 de poser les bonnes questions sur un sujet qui va être très intéressant à voir cette saison.
(Edité le 06 Novembre à 20h19)