anciens

Ducrocq - "Okocha faisait semblant de défendre"

anciens

Ducrocq - "Okocha faisait semblant de défendre"

Publié le 07 Novembre 2017 à 11h21 par Ted75
Dans l'After Foot lundi soir, Pierre Ducrocq est revenu brièvement sur son expérience avec Jay-Jay Okocha. Le milieu parisien a évoqué le talent du Nigérian, mais également sa faible propension à défendre.
Pierre Ducrocq et Jay-Jay Okocha se sont côtoyés entre 1998 et 2001 jusqu'au départ du Français. Les deux hommes ont constitué sans doute l'une des plus belles paires au milieu de terrain lors de la saison 1999-2000 au bout de laquelle le PSG avait terminé deuxième du championnat. Un bon souvenir pour le joueur formé au club. Même s'il a dû abattre le travail pour deux.

« Ce n'était pas un foudre de guerre de travail »


Au cours de l'émission After Foot sur RMC et BFM Sport, la discussion a tourné sur l'expérience de Ducrocq avec son partenaire nigérian pour lequel il est admiratif : "Je le regardais jouer. Il faisait semblant de défendre mais moi, ça ne me dérangeait pas car je connaissais ses qualités que je n'avais pas, et inversement. Donc on était complémentaires. C'est peut-être le joueur avec le plus de qualités que j'ai vu".



Ducrocq sait que l'ancien numéro 10 pouvait aller plus haut : "Il avait un poil dans la main. Ce n'était pas un foudre de guerre de travail. Mais c'était un génie, un artiste. Par rapport au talent qu'il avait, il pouvait faire beaucoup, beaucoup plus".

Il a brillé face à Bordeaux


Le chroniqueur Daniel Riolo a rappelé les deux buts superbes marqués par Okocha face à Bordeaux (l'un en Gironde dès son arrivée en août 1998, l'autre au Parc en septembre 1999). Nous vous proposons de les revoir.

Ses deux buts face à Bordeaux :


caractères restants
Avatar de mancuse mancuse 1680 - 07 Novembre à 16h52
Ça existe plus des frappeurs comme ça lol..pour un 10 mis en position de six..je trouve que c'était pas mal déjà surtout à l époque ducrocq
Avatar de Feuviolet Feuviolet 2856 - 07 Novembre à 19h37
Mon numéro 23 préféré que ce casse c.... de Fernandel avait positionné latéral.