club

Fiorese, Nene, OM - Ca s'est passé un 7 novembre

club

Fiorese, Nene, OM - Ca s'est passé un 7 novembre

Publié le 07 Novembre 2017 à 12h29 par Ted75
Le 7 novembre est jour de succès face à l'OM pour le PSG. A deux reprises, le club de la capitale a battu son rival, en 2004 et 2010. Deux rencontres particulières au cours desquelles Fabrice Fiorese et Nenê se sont distingués de différentes manières.
Le Parc des Princes se souviendra longtemps de ce dimanche 7 novembre 2004. Un PSG-OM électrique disputé dans une ambiance fantastique, même si forcément hostile envers Marseille et le retour de deux anciens Parisiens, Frédéric Déhu et, surtout, Fabrice Fiorese. Ce dernier va vivre un véritable cauchemar dans l'enceinte parisienne.

Le retour houleux de Fiorese




Au-delà des banderoles insultantes, la bronca qui accompagne chaque ballon touché est assourdissante. De même que les "boulettes de papier" que les supporters ont jeté dans sa direction sur les corners tirés. Une atmosphère qui devient folle lorsqu'Armand se fait expulser pour un tacle rugueux sur... Fiorese (20e). A dix, Paris trouve toutefois les ressources pour ouvrir le score sur une frappe enroulée magnifique de Pauleta (1-0, 31e).

Et si l'OM égalise avant la pause par Battles (1-1, 41e), les Parisiens ne se désunissent pas. Au mental, Paris tient bon face à des Phocéens pas assez spontanés dans leur jeu et profite de la moindre opportunité. Edouard Cissé part ainsi dans un raid plein axe, obtient un contre favorable, et nettoie la lucarne de Barthez sur une frappe splendide du gauche (2-1, 70e) ! A dix contre onze, Paris empoche son 7eme succès consécutive face à Marseille.



7 novembre 2010 - Nenê fait son show




Arrivé quelques mois auparavant, Nenê connaît l'importance des PSG-OM. Et le Brésilien va se faire un malin plaisir de se muer en bourreau des Phocéens, champions de France en titre à cette époque. Paris démarre avec un bon pressing et ouvre le score par Erding, à l'affût d'une frappe de Nenê mal repoussée par Mandanda (1-0, 9e).

Le plus beau arrive lorsque Nenê sert Hoarau d'une louche parfaitement ajustée pour lober la défense olympienne. Le Réunionnais n'a plus qu'à conclure face au portier marseillais (2-0, 19e). L'OM réduit l'écart par Lucho Gonzalez peu de temps après (2-1, 23e) mais ne reviendra pas face à la solidité du bloc parisien. Six ans après jour pour jour, le PSG s'impose de nouveau face à Marseille au Parc des Princes.


caractères restants
lubo 178 - 07 Novembre à 19h41
Bravo super article. J avais oublié la parade de Letizi à la fin du match. Après ca fait bizarre de voir des images du Psg avec Pancrate et E. Cisse .... Sinon j ai d autant les boules en voyant tout ça par rapport au dernier om psg. Et à l époque aussi on avait un entraîneur qui ne parlait pas français .