anciens

Le jour ou le PSG battait l'OM avec son équipe B

anciens

Le jour ou le PSG battait l'OM avec son équipe B

Publié le 10 Novembre 2017 à 13h03 par Ted75
Il y a 13 ans jour pour jour, le PSG l'emportait au Vélodrome avec une équipe largement remaniée, en 16eme de finale de Coupe de la Ligue. Une victoire inoubliable.
Le grand huit pour le PSG. Trois jours après avoir battu l'OM en championnat, au Parc des Princes (2-1), le club de la capitale affrontait à nouveau son rival, au Vélodrome en Coupe de la Ligue. Une rencontre placée sous le signe de la revanche pour des Phocéens remontés comme jamais. Ce soir-là, le Vélodrome était bouillant. Et Paris a fait preuve d'un gros caractère.

10 novembre 2004 - Marseille-PSG : 2-3


Buts : Pedretti (38e), Bamogo (41e sp) pour Marseille ; Boskovic (45e+2, 53e), B. Mendy (90e+1) pour le PSG.
Equipe du PSG : Alonzo - Pichot, Hélder, Pierre-Fanfan, Badiane, Ateba - B. Mendy, E. Cissé, Bošković (Ibišević, 70e) - Benachour, Ljuboja (Ogbeche, 65e).

Emmenés par un stade très chaud, les Marseillais démarrent pied au plancher. Une altercation oppose même d'entrée Bernard Mendy à Edouard Costa (3e). Dominateur face à des Parisiens en manque de repères, l'OM ouvre le score sur un coup franc enroulé de Pedretti mal jugé par Alonzo (1-0, 38e).

Assommé, Paris concède dans la foulée un penalty transformé par Bamogo (2-0, 41e). De quoi être KO. Mais juste avant la pause, Ljuboja sollicite Barthez, avant de dévier le corner suivant vers Boskovic, qui réduit l'écart de près (2-1, 45e+2).



Boskovic-Mendy, héros inattendus


SI décrié lors de son passage au PSG, Boskovic va connaître son heure de gloire au Vélodrome. Car après la pause, c'est lui qui égalise en concluant un contre, parfaitement lancé par le duo Pichot-Mendy, d'une frappe du droit, son mauvais pied (2-2, 53e). Paris est alors relancé et prend confiance dans cette rencontre.



Marseille étant un peu éteint, le club de la capitale tient bon et assène même le coup de poignard dans les derniers instants. Sur une ouverture d'Ateba, Lizarazu rate sa passe en retrait de la tête. Bernard Mendy est à l'affût, échappe à la sortie de Barthez et marque dans le but vide (2-3, 90e+1) ! Un retournement de situation incroyable et marquant. Avec comme héros les si contestés Boskovic et Mendy...

Résumé du match :

caractères restants
Avatar de timarie timarie 29 - 10 Novembre à 15h01
ah oui je me souviens de ce match, soirée entre potes tous marseillais et moi !!! et bien je vous raconte pas le mal de crane qu'ils ont eu à force de m'entendre ... moi aussi le lendemain car du coup j'ai pris la rincette à l'apero.
les sardines nous parlent toujours de leurs minots mais cette victoire c 'est du même calibre car c?était vraiment pas l'equipe titulaire