club

Pastore, des revendications justifiées ?

club

Pastore, des revendications justifiées ?

Publié le 21 Novembre 2017 à 16h28 par Ted75
Samedi dernier, Javier Javier Pastore Pastore s'est épanché sur ses envies de départ. A l'approche de la Coupe du monde, l'Argentin veut jouer et menace de partir s'il ne figure plus dans le onze de départ. A-t-il eu raison de hausser le ton ?
Javier Javier Pastore Pastore divise encore sur son cas. Même au sein des supporters parisiens. Quand certains lui trouvent du génie balle au pied et de l'élégance, d'autres lui reprochent son inconstance, sa nonchalance et sa propension à se blesser. Une fragilité récurrente depuis 2015 qui lui a valu de disputer de moins en moins de matches au fil des saisons (voir graph).



De moins en moins présent mais toujours décisif


Lors de ses quatre premières saisons, Javier Pastore Pastore a régulièrement figuré dans l'équipe. Il a en moyenne disputé 46 matches par saison et a sans doute disputé son meilleur exercice en 2014-2015 (51 matches, 6 buts, 12 passes décisives). C'est après que tout s'est gâté (voir le graph ci-dessous de ses buts et passes décisives entre 2011 et 2017).



Disputant la Copa America en juin 2015, il est ensuite revenu trop rapidement et n'a pas existé lors de ses premières apparitions de la saison. Touché au mollet, au tibia, aux adducteurs, à l'aine et même victime d'une conjonctivite, l'Argentin dispute une saison noire (26 matches seulement mais 3 buts et 6 passes décisives). Il la sauve en marquant lors du match du titre à Troyes et en ouvrant le score en finale de Coupe de la Ligue face à Lille (voir ci-dessous).

Ses buts à Troyes et contre Lille (cliquez sur « Visionner sur Youtube ») :



Il commence à agacer par la suite


Avec l'arrivée d'Emery, on le pense revigorer, surtout qu'il réalise une grosse prestation lors du Trophée des champions dans sa meilleure position de numéro 10 (1 but, 2 passes décisives). Mais il se blesse rapidement. Le symbole est sans doute ce match face à Nantes en novembre 2016 lors duquel il entre en jeu en fin de partie. Il parvient à provoquer un penalty (voir au début de la vidéo ci-dessous) mais se blesse quelques minutes plus tard.



On ne le revoit plus pendant deux mois et demi. En février, il revient, se montre décisif en Coupe de France et également au Vélodrome en championnat (1-5) avec une sublime passe décisive pour Edinson Cavani Cavani (voir son match ci-dessous) et deux autres face à Lyon en mars (2-1). Mais il termine la saison dans un relatif anonymat, Emery préférant aligner d'autres éléments.

Son match au Vélodrome en février dernier :


Décisif mais trop fragile


Ce début de saison a été dans la lignée des précédentes. Javier Pastore Pastore joue peu (487 minutes cumulées, 7 matches de championnat) mais réussit à être décisif (3 buts, 1 passe décisive). C'est son apport dans le jeu qui fait douter le staff parisien. Alors qu'il avait déjà réclamé du temps de jeu après le match de Toulouse le 20 août dernier (6-2), il est passé à côté la rencontre suivante face à Saint-Etienne, au poste de relayeur droit (3-0).



S'était-il mis trop de pression ? La fragilité mentale et physique du joueur interroge forcément (il a manqué 75 matches sur blessure depuis son arrivée en 2011, voir graph ci-dessous). Peu impliqué dans le repli défensif, moins vif qu'auparavant, 'El Flaco' ne représente malheureusement pas une solution fiable sur la durée. Qu'importe son talent et son élégance. C'est sans doute une des raisons pour lesquelles le PSG ne devrait pas le retenir à l'hiver prochain. Et tant pis pour tous ses fans...


caractères restants
Avatar de ManyManiax ManyManiax 743 - 22 Novembre à 07h49
Merci pour le taf Ted !
Par contre ceux qui lui reproche son inconstance reconnaisse le génie qu'il a dans le pied mais c'est pas suffisant, il tient pas la route, ne sera finalement jamais un top joueur. Il faut le vendre, tourner la page et continuer à chercher de nouvelle pépite...
Nanard 1888 - 22 Novembre à 07h54
Ce n´est plus l´hôpital mais l´infirmerie qui se fout de la charité...
Avatar de Makkko Makkko 16539 - 22 Novembre à 09h03
on doit attendre d'un joueur de son niveau qu'il puisse concurrencer fortement, bousculer la hiérarchie, et surtout jouer une 30aine de match (pas que titulaire) et ça on ne peut pas trop lui en demander... qu'on l'aime, qu'on le trouve enorme, la constance n'est pas presente, et donc faut arreter les frais pour tous! lui comme paris.
Avatar de Feuviolet Feuviolet 2990 - 22 Novembre à 14h12
Réduction de la masse salariale en vue ... le joueur le plus cher à la minute depuis 2 ans !!! Et il est en plus un frein à l'éclosion de Lo Celso ... Enfin, la cause perdue l'est belle et bien cette fois .
Avatar de Marconardo Marconardo 788 - 23 Novembre à 01h25
Va falloir vous faire une raison les gars, Pastore ne partira pas et encore moins cet hiver... alors soutenons le et envoyons plutôt une lettre à Emery pour qu'il le ménage. Pastore c'est 30-35 matchs max qu'il doit faire par saison, rien à foutre qu'il coûte cher au club, ce mec n'a pas d'égal et donc n'a pas de prix. Et me sortez pas l'excuse du FPF , c'est de la connerie de gens qui pensent savoir mieux que nos dirigeants comment gérer le budget du club. À moins de travailler directement à la compta du club, vous ne connaissez pas les chiffres (les vrais) donc arrêtez de spéculer sur des on dit...
Très bon article ceci étant Ted comme d'hab mais pour une fois je ne te rejoins pas du tout
Pastore ne partira pas cet hiver car le club ne veut pas s'en séparer sinon il n'aurait jamais fait tous ces efforts pour le remettre à chaque fois sur pied
 
Avatar de Makkko Makkko 16539 - 23 Novembre à 05h16
les chiffres les vrais, sont basé sur le dernier exercice + les gros achats de la saison. donc non le fpf n'est pas une excuse mais bien reel. Paris a deja ete sanctionné et pour moins que ça !
Avatar de Marconardo Marconardo 788 - 24 Novembre à 14h27
On verra bien, je ne vois pas Paris se mettre dans une situation délicate avec le FPF, des gens ont bossé pour ça donc tranquille