club

Mbappé, un diamant à polir

club

Mbappé, un diamant à polir

Publié le 28 Novembre 2017 à 18h50 par Ted75
A 18 ans, Kylian Kylian Mbappé Mbappé est entré dans une autre dimension en venant au PSG. Et ce n'est pas un hasard si le Français est l'élément le moins performant du trio offensif parisien jusqu'à présent.
Mbappé-Cavani- Neymar Neymar : la fameuse MCN baptisée en septembre dernier a fière allure. A eux trois, les trois attaquants parisiens ont marqué 43 buts depuis le début de la saison toutes compétitions confondues, soit 61% du total des réalisations du PSG (70 buts). Plus jeune du trio, Kylian Kylian Mbappé Mbappé atteint logiquement des statistiques moins spectaculaires que ces deux autres partenaires.

Kylian Mbappé Mbappé, quelques périodes de doute




Dès son arrivée, Kylian Mbappé Mbappé s'est mis en confiance en marquant lors de ses deux premiers matches (à Metz et à Glasgow). Mais il n'a ensuite inscrit que deux réalisations lors de ses... 9 matches suivants. Le Français a logiquement connu un coup de moins bien pour vu son jeune âge. La pression médiatique, les nouvelles attentes autour de lui, son statut d'international l'ont visiblement fait cogiter.

Ses prestations mitigées en sélection l'ont même sans doute un peu fait douter. Après ses déclarations à la sortie d'un OM-PSG médiocre de sa part (2-2), il ne parle d'ailleurs même plus à la presse. Histoire de se protéger et de se focaliser uniquement sur le terrain. Une bonne chose. Même si ses prestations sont encore à améliorer.

Des statistiques moins flamboyantes


Auteur de 26 buts en une demi-saison avec Monaco, Kylian Mbappé Mbappé est plus discret face au but adverse cette saison. Pour l'instant, le natif de Bondy a marqué 7 buts et adressé 6 passes décisives. Bien loin des 22 réalisations de Edinson Cavani Cavani ou des 14 de  Neymar Neymar. Son ratio tirs cadrés-but est le plus faible des trois avec seulement 35% de ses tirs cadrés convertis, contre 52% pour  Neymar Neymar et 58% pour Edinson Cavani Cavani.



Pour expliquer ses performances, on peut évoquer son positionnement, à droite, mais cela reste un faux-problème tant le Français bouge beaucoup sur le front de l'attaque et parvient à se procurer plusieurs occasions par match. A Monaco, il s'en est procuré quatre assez énormes sans être efficace. La charge émotionnelle de son retour à Louis II a sans doute compté.

Le match de Kylian Mbappé Mbappé à Monaco (Cliquez sur " Visionner sur Youtube ") :


Moins brillant à la finition mais en progrès


Egalement maladroit plus tôt dans la saison à Montpellier (0-0), ou plus encore à Dijon (1-2), Kylian Mbappé Mbappé ne peut pas être résumé à tous ces manqués. Loin de là. Sa qualité d'appels dans la profondeur, sa vitesse, ses prises d'initiative sont autant de points forts qui lui permettent d'apporter un autre style que ses deux partenaires d'attaque.



A Monaco, il a d'ailleurs réussi son meilleur match en terme de passes réussies dans le camp adverse (92% de réussite). Et a tenté 5 dribbles, ce qui ne lui plus était arrivé depuis un mois et demi (à Anderlecht). Dans le jeu, il retrouve peu à peu ses sensations et sa force de percussion. Il n'a plus peur de tenter, ce qui est une preuve de son gros mental. A lui d'accompagner ces prises de risque par plus de buts.

 Neymar Neymar, plus influent


Sur l'autre aile,  Neymar Neymar prend ses aises dans le jeu et jouit également de plus de libertés en quittant régulièrement son côté gauche pour mener le jeu dans l'axe. D'après les chiffres, il tente plus de dribbles lors des gros matches de Ligue 1 (Marseille, Monaco) et en Ligue des champions. Et a davantage recours au jeu long depuis trois rencontres (14 ouvertures en trois matches contre 16 lors de ses... 12 premiers matches !).

Il varie donc ses choix de passes, y compris celles en profondeur (8 lors des trois dernières rencontres). Plus présent pour conduire les offensives, il est également plus précis (autour de 80% de passes réussies dans le camp adverse). Et adresse toujours autant de passes-clés (18 sur ses quatre derniers matches).

Edinson Cavani Cavani - Le Vélodrome, un but déclic ?




En pointe, Edinson Edinson Cavani Cavani devient incontournable. Depuis son coup franc gagnant au Vélodrome (2-2), l'Uruguayen semble transformé. Pas au niveau des buts - puisqu'il marque régulièrement - mais au niveau de sa participation au jeu. Il est ainsi en net progrès dans ses transmissions dans le camp adverse (il a dépassé pour la première fois les 90% de réussite face à Nantes et à Monaco).

Il a dépouillé son jeu pour offrir plus de passes-clés, une rareté chez lui. Il en a adressé pas moins de 6 face à Nantes et à Monaco, alors qu'il en avait totalisé 10 lors de ses... 15 premiers matches. Plus complet, l'Uruguayen semble davantage s'épanouir. Et cadre plus que ses acolytes (56% contre 50% pour  Neymar Neymar et 44% pour Kylian Mbappé Mbappé). Au grand bonheur de ce PSG diabolique qui attend désormais que Kylian Mbappé Mbappé rejoigne les standards de ses deux compères.


caractères restants
levrai 3218 - 29 Novembre à 09h58
Nouvelle version PSG = évolution, épanouissement !