Ligue des Champions

Bayern MunichParis SG
Muller règle des comptes

Ligue des Champions

Bayern MunichParis SG
Muller règle des comptes

Publié le 06 Décembre 2017 à 11h59 par Laurent
Thomas Müller n'a pas mâché ses mots à propos du PSG et de la presse après la victoire du Bayern Munich (3-1) en Ligue des Champions.
L'attaquant allemand a tout d'abord déclaré n'avoir jamais perdu confiance après le match aller : "On a gagné 3-1. Certes le PSG a eu ou deux occasions. Mais on n'a jamais cru qu'ils nous étaient supérieurs (...) On parlait du PSG comme s'ils avaient une potion magique. C'est vrai, ils ont de très bons joueurs offensifs, mais la presse les a monté en épingle."

Interrogé en zone mixte, le champion du monde en a profité pour évoquer l'arbitrage de la rencontre du match aller : "Je crois que l'arbitre a également lu vos articles parce que j'ai eu la sensation au Parc qu'il protégeait les joueurs du PSG. Mais nous, on est toujours le Bayern."

caractères restants
Avatar de Makkko Makkko 16539 - 06 Décembre à 12h09
l'arbitre a pourtant bien protégé la plongeuse tollisso !!! et j'en passe d'autre simulation (comme celle aussi de cavani toujours pas bon acteur quand il tombe)
Avatar de Moustache Moustache 632 - 06 Décembre à 12h14
Quelle suffisance dans ses propos j'y crois pas! p*** ça me soule qu'on ait perdu contre eux! Le nul était largement accessible
Avatar de mancuse mancuse 1694 - 06 Décembre à 12h27
Faut croire que la vision est bien meilleur de mon ecran oled que du banc
Avatar de LeGrandK LeGrandK 160 - 06 Décembre à 18h50
Le mec est pas une lumière, on le sait, il avait besoin de remettre les pendules à l'heure... Mais il finit derrière nous malgré tout. Ca c'est mon plaisir dans l'histoire.
Avatar de ManyManiax ManyManiax 743 - 06 Décembre à 19h02
Mdr un sale boche...
Avatar de yousest yousest 13 - 07 Décembre à 23h06
Complexe de supériorité....typiquement allemand, c'est pour ça qu'ils se prennent une branlée tous les siècles et retournent à l'age de pierre et sont obligés de tout reconstruire ensuite. Il sont braves les Teutons, mais l'air de l'océan leur manque et leur empêche d'avoir les idées claires.