club

Paris, enfin un clean sheet ! (1/3)

club

Paris, enfin un clean sheet ! (1/3)

Publié le 11 Janvier 2018 à 14h38 par Clement
Ce mercredi, à Amiens, le PSG a réussi à garder sa cage inviolée. Une performance rare au cours des dernières semaines. Décryptage, en chiffres, d'une défense en difficulté.

Deux derniers mois compliqués


Depuis qu'il est passé sous pavillon qatari, le PSG semble tout balayer sur son passage... même sa traditionnelle crise de novembre. Pourtant, après un début de saison idyllique, le club de la capitale a vécu une fin d'année plus délicate. Notamment sur le plan défensif.

Depuis le 18 novembre dernier, les hommes d'Unai Emery ont disputé douze matchs , toutes compétitions confondues. Ils ont encaissé au moins un but dans dix de ces rencontres. Pis, avant le clean sheet ramené d'Amiens, Paris restait sur une terrible série de sept matchs consécutifs sans garder sa cage inviolée. Inquiétant.



Et les années précédentes ?


Pourtant, Paris est la deuxième meilleure défense du championnat (15 buts encaissés), derrière la forteresse montpelliéraine (13). En Ligue des champions, le club de la capitale n'a concédé que quatre buts en phases de poules. C'est le meilleur total derrière le FC Barcelone (1) et Manchester United (3).

Depuis cinq ans, Paris joue les premiers rôles en championnat et dans sa phase de poule européenne. Qu'en était-il de son assise défensive au cours de ses dernières saisons ?





Paradoxalement, cette année, le PSG est plus solide en Ligue des champions qu'en championnat. Un gage de confiance avant le choc face au Real Madrid ? Chaque année, Paris affronte, en poules, une équipe mieux armée dans la lutte à la coupe aux grandes oreilles. Donc plus proche des standards madrilènes.

Face aux mastodontes européens, l'optimisme est à relativiser. En 2012, Paris encaisse deux buts face au FC Porto. Un an plus tard, même résultat face au Benfica. En 2014, le club de la capitale ne s'incline qu'une fois face au Real Madrid. Cette année, Paris a cédé à trois reprises face au Bayern, à Munich. Deux mois plus tôt, au Parc des Princes, le clean sheet d'Alphonse Alphonse Areola Areola relevait du miracle.

Plus de 50% de buts encaissés sur coups de pied arrêtés


Au-delà du nombre de buts encaissés par le PSG, c'est la manière dont l'arrière garde parisienne s'incline qui interpelle. Sur les 22 buts concédés, 55% d'entre eux le sont sur coups de pied arrêtés.

Cette affolante statistique ne prend en compte que les buts directement encaissés sur coups de pied arrêtés. Mais, depuis le début de la saison, le PSG a encaissé trois buts suite à un corner mal renvoyé par sa défense. Manque de concentration, faible agressivité, mauvais alignement... Les raisons sont multiples. Et ne reflètent, en réalité, que les carences plus profondes de cette défense.

Coupe de France

caractères restants
Avatar de ParislibérédeLB ParislibérédeLB 344 - 11 Janvier à 15h01
Très bon article Clément
Avatar de hedup3786 hedup3786 79 - 11 Janvier à 15h08
C'était l'objectif que je souhaitais hier soir et c'est l'essentiel à retenir.
J?espère que les autres matchs avant le grand rdv de Février seront aussi sans prises de buts.
Concernant les corners ou coup de pieds arrêtés, je remarque qu'Aréola ne dégage pas de sérénité auprès de ses copains (placements, relance...), c'est souvent brouillon...
Avatar de Makkko Makkko 16725 - 11 Janvier à 16h27
deja super de faire du travail d'analyse ! ça change de faire que du travail de relayeur! ensuite je trouve que le vrai pb vient de la concentration. ensuite quid de la preparation des cf defensifs... pourquoi aussi les latéraux laissent tant de chance au centre? et on peut tout aussi bien parler du faible apport des ailiers pour defendre, de pas oublier que dans le milieu a trois il n'y a pas d'harceleur, et toujours couplé d'un mec offensif de metier. alors c'est pas un 4231 mais c'est pas un vrai 433. je pense que defensivement il y a eut trop de flottement. et en effet les gardiens ont bcp trop de pression. enfin du coup moins cette année avec enfin une hierarchie. mais on sait tous qu'un mauvais match de l'un ou l'autre fera perdre son statut.
Nanard 1964 - 11 Janvier à 17h13
Sans vouloir faire le rabat-joie, je crois qu´Amiens a mis un but lors de ces dix derniers matchs et qu´hier même à dix, un de leurs tirs dans les dernières minutes aurait pû tout aussi bien finir au fond...
Avatar de Arachnid93 Arachnid93 729 - 12 Janvier à 08h42
Bravo. Article très intéressant.
Pour moi il ne faut pas oublier une chose très importante cette année est l'année ou Thiago Motta ne joue quasiment plus de match. Rappelez-vous que lorsque il est là il joue quasiment 3e défenseur voir libéraux et il ne faut pas oublier que son jeu de tête est très important sur les coups de pied arrêté défensif. Je ne dis pas que Adrien Rabiot est mauvais mais simplement qu'ils n'ont pas le même jeu et surtout pas la même expérience.
 
Nanard 1964 - 12 Janvier à 09h41
Anecdotique mais sur le match précédent s´il n´y a pas clean sheet, c´est justement dû à Motta qui provoque le pénalty (certes très sévère). Bon moi perso clean sheet ou pas, du moment que l´on gagne...