club

Paris, enfin un clean sheet ! (2/3)

club

Paris, enfin un clean sheet ! (2/3)

Publié le 11 Janvier 2018 à 22h28 par Clement
En cette première partie de saison, le PSG impressionne le monde par son attaque de feu. Mais le club de la capitale encaisse encore trop de buts. Gardien, défenseurs, milieux, attaquants... Chacun a sa part de responsabilité.

Des carences individuelles


Ce n'est un secret pour personne : la défense est le talon d'Achille du PSG. Le club de la capitale encaisse trop de buts. À qui la faute ? À beaucoup de faiblesses individuelles, d'abord. Le cas le plus médiatique est celui de Layvin Layvin Kurzawa Kurzawa. Décrié pour son manque d'adresse offensif, l'international français n'apporte pas plus de garanties défensives.

De l'autre côté, Daniel Daniel Alves Alves souffre de l'enchaînement des matchs. En plein coeur du mois de décembre, le latéral brésilien a souffert physiquement. L'axe central est également sujet à critiques. Thiago Thiago Silva Silva se dérobe lors de chaque grand rendez-vous européen. Marcos Marquinhos Marquinhos manque parfois d'agressivité. Et Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe a vécu une fin d'année 2017 compliquée, usé physiquement et psychologiquement.

Le dernier grand chantier est celui du gardien de but. Depuis son arrivée à Paris, Unai Emery est confronté à un dilemme : Alphonse Areola Areola ou Kevin Trapp Trapp ? Aujourd'hui, le portier français a les préférences de son entraîneur. Après une fin d'année compliquée, le débat pourrait néanmoins s'animer à nouveau...



Un milieu trop offensif


La défense n'est pas la seule responsable. Si Paris encaisse trop de buts, c'est aussi à cause de son milieu de terrain. Touché au ménisque droit, Thiago Thiago Motta Motta n'a débuté que 9 matchs de championnat. Le profil défensif de l'Italo-Brésilien manque à l'équilibre de l'équipe parisienne.

En fait, le véritable problème est Thiago Thiago Motta Motta n'a pas de doublure à Paris. Lorsqu'il est absent, Julian Julian Draxler Draxler le remplace. Ailier à l'origine, l'international allemand dépanne. Sa qualité de passe fait merveille. Mais défensivement, il n'a pas la science du placement de l'ancien Barcelonais. De ce fait, Paris encaisse plusieurs buts à cause de la passivité de son milieu.



Des côtés délaissés par les ailiers


Enfin, si Paris est faible en défense, c'est aussi à cause... de son attaque. De ses deux ailiers pour être plus précis. L'investissement défensif d'Edinson Edinson Cavani Cavani est indéniable. Mais Kylian Kylian Mbappé Mbappé et  Neymar Neymar, ses deux compères en attaque, redescdent très peu.

De ce fait, les côtés rouge et bleu sont souvent délaissés. Fréquemment, le latéral doit défendre seul face à plusieurs joueurs. En championnat, les adversaires du PSG jouent bas et en contres. Ce déséquilibre n'a aucune conséquences. Mais en Ligue des champions, face à un adversaire plus relevé et offensif, cette faiblesse est criante.

La preuve, en images, avec les actions menant aux deux premiers buts du Bayern Munich, le 5 décembre dernier, à l'Allianz Arena. À chaque fois, Daniel Daniel Alves Alves souffre du replacement tardif (image 2) voire absent (image 1) de Kylian Kylian Mbappé Mbappé. Il est alors compliqué pour lui de défendre face à son adversaire, qui dispose de nombreuses options. Une situation qui sera amenée à se répéter face aux plus grands équipes européennes...



caractères restants
Avatar de Makkko Makkko 18735 - 12 Janvier à 08h35
pour moi c'est surtout le milieu qui fait que derriere les latéraux soient seuls. C'est a draxler rabiot de gerer la couverture du latéral gauche. et a verratti de gerer a droite. Ensuite ça doit glisser sur la largeur. Puis apres les ailiers doivent prendre une place dans le milieu aussi. Seul cavani doit rester en pointe. Mais rien n'empeche de laisser soit Mbappé soit Neymar en pointe et utiliser cavani pour aider defensivement. c'est le seul a vouloir et pouvoir faire ça finalement!