club

Di Maria - Pastore, qui doit quitter le PSG ?

club

Di Maria - Pastore, qui doit quitter le PSG ?

Publié le 14 Janvier 2018 à 14h52 par Clement
Après ses folles dépenses estivales, le club de la capitale se doit de dégraisser son effectif cet hiver. Angel Angel Di Maria Di Maria et Javier Pastore font partie des remplaçants les plus côtés de l'effectif parisien. Parmi les deux Argentins, lequel Paris serait-il intelligent de vendre ?
C'est une grande première dans l'histoire du PSG version Qatar. Cet hiver, le club de la capitale doit impérativement vendre. Après les achats estivaux de  Neymar Neymar (222 M€) et de Kylian Kylian Mbappé Mbappé (180M€), les dirigeants parisiens cherchent à renflouer leurs caisses pour respecter les règles du fair-play financier.

Un chiffre ? 70 millions d'euros. Pour acquérir cette somme, tout en restant compétitif sur le terrain, les solutions sont limitées. Fourguer les indésirables Lucas et Ben Arfa demeure insuffisant. Dès lors, les regards se tournent vers Angel Angel Di Maria Di Maria et Javier Pastore. Les deux Argentins sont les remplaçants les plus bankables de l'effectif rouge et bleu.

Les chiffres : Angel Di Maria Di Maria domine



Depuis le début de la saison, Angel Di Maria Di Maria et Pastore font banquette. Unai Emery les utilise en tant que jokers, ou pour faire tourner l'effectif. Angel Di Maria Di Maria apparaît comme le quatrième choix en attaque, derrière l'indéboulonnable MCN (Mbappé-Cavani- Neymar Neymar). Quant à Pastore, il est majoritairement utilisé en numéro 10. Lorsqu'il joue, Paris délaisse son 4-3-3 pour un 4-2-3-1. Plus offensif, mais moins équilibré.

Faire jouer El Flaco implique donc une réorganisation tactique. En rajoutant ses blessures récurrentes au mollet, il n'est pas surprenant de voir que Pastore joue moins que Angel Di Maria Di Maria cette saison (au 13 janvier 2018, 875 minutes de jeu pour lui ; 1 203 pour son compatriote). En 2018, l'ancien Mancunien a joué l'intégralité des rencontres de son équipe ; l'ancien de Palerme, lui, est rentré en retard de ses vacances.



Comme l'indique le graphique ci-dessus, Angel Angel Di Maria Di Maria a de bien meilleures statistiques que son coéquipier. El Fideo est décisif toutes les 93 minutes. El Flaco, quant à lui, l'est deux fois moins souvent (toutes les 173 minutes). Pastore n'est cependant pas un joueur de statistiques. L'ancien Palermitain brille par son art du décalage, son élégance, ses qualités de distributeur.

Le comportement : Pastore fait l'unanimité



Un transfert ne se résume pas aux performances du terrain. La réputation que possède un joueur dans un club, le symbole qu'il représente auprès des supporters... Ces éléments peuvent jouer. Et semblent être déterminants dans le dossier Pastore.

El Flaco est la première tête d'affiche du projet qatari dans la capitale. Présent au club depuis 2011, sa vente serait hautement symbolique, synonyme de hiatus. Les supporters sont très attachés au joueur. Nasser Al-Khelaifi, à l'homme. Pastore ne triche jamais. Il se donne toujours à 100%. Quel que soit son temps de jeu.

Quelques heures avant la réception de Caen, fin décembre, la rumeur d'un départ enflait. Les fans parisiens n'ont pas hésité à faire passer leur message...



Et le joueur dans tout ça ? Il semble confronté à un dilemme. El Flaco est très attaché à Paris, sa ville, son club et ses supporters. Mais il veut disputer la Coupe du monde. Pour cela, il doit jouer. Et à Paris, la concurrence est rude. De là à envisager un départ ? Le feuilleton n'est pas prêt de s'arrêter. Et le joueur ne cesse de rappeler son attachement au club de la capitale sur son compte Instagram.



La situation d'Angel di Maria est moins complexe. El Fideo est présent au club depuis deux ans et demi. Ses performances en dent de scie l'empêchent d'obtenir l'aura que Pastore possède. Le Parc n'hésite pas à le siffler quand il joue mal. Et son comportement est souvent critiqué.

Lors de ses deux premières années parisiennes, Angel Di Maria Di Maria était un titulaire indiscutable. L'année dernière, il a alterné le bon et le moins bon. Son irrégularité a contribué à convaincre les dirigeants parisiens à acheter  Neymar Neymar et Kylian Mbappé Mbappé cet été. Depuis, l'ancien Madrilène est clairement une doublure. Il ne supporte pas ce statut de remplaçant. Et n'hésite pas à le faire comprendre.




Les dernières tendances : Partis pour rester



Et si Angel Di Maria Di Maria et Pastore restaient ? C'est la situation la plus probable aujourd'hui. Et celle que souhaite Unai Emery. Fin décembre, l'entraîneur parisien déclarait, en conférence de presse : "Je suis content d'eux. Je veux qu'ils restent ici. Ils sont importants. Ils jouent aussi des matchs importants avec l'équipe. Ils peuvent l'être d'ici la fin de saison."

Au début du mercato, l'Inter Milan était intéressée par Javier Pastore. Mais la somme demandée par les dirigeants parisiens (25M€) a refroidi les ardeurs italiennes. L'été dernier, le FC Barcelone avait proposé l'argent voulu par Paris pour Angel Di Maria (45M€). Mais le club de la capitale avait finalement refusé, faute d'alternative en attaque. La signature de Philippe Coutinho au Barça cet hiver annihile cette piste.



Paris n'arrive pas à vendre ses Argentins, liés au club jusqu'en juin 2019. À six mois de la Coupe du monde, ils ne veulent pas partir n'importe où. Mais la raison est, avant tout, économique. Le PSG surpaye ses joueurs. Et réclame beaucoup d'argent pour rentrer dans les clous du fair-play financier. Dans ces conditions, les prétendants ne se bousculent pas... pour l'instant. La fin de mercato promet d'être animée.

Ligue des Champions
Ligue des Champions

caractères restants
Avatar de Feuviolet Feuviolet 4699 - 14 Janvier à 19h58
Les deux mon capitaine !!! DiVaria (clin d'oeil à mancuse ) cet été et Pastore de suite, quelque soit le prix, mais il faut trouver un club qui accepte d'enrôler un tamalou (mais voudra-t-il s'asseoir sur un salaire de 770 000 euros, rien n'est moins sûr) ... il existe en plus la probabilité que le FPF soit abandonné et dans le cas contraire le déficit ne pourrait être que d'une trentaine de million d'euros et que donc une vente de Guédes en juin suffirait largement ... une vente des deux pré cités en plus laisserait la porte ouverte pour un super 6 ... avec en complément la départ de Cavani en Angletterre ce qui ouvrirait la porte à une arrivée d'Icardi (puisque Sanchez ira probablement à City).
 
Avatar de Fred Fred 2369 - 17 Janvier à 17h29
Tu as raison Avatar de Feuviolet Feuviolet , vous ne méritez pas que Cavani reste dans cette équipe d'égocentrique. Il ira dans un club ou il sera vénéré par tous les supporters et il y sera épanoui. Avec 11 Cavani sur le terrain, on aurait déjà gagné la C1 et violé Barcelone l'année dernière. Fais une pétition pour qu'Ibra revienne, il va être libre très bientôt.
Avatar de zlatibra zlatibra 2658 - 14 Janvier à 22h03
Le principal c'est de récupérer 70 Millions et j'aurais plus une préférence pour Pastore car même si Di Maria me déçoit (sauf depuis le match de Rennes) il pourra dépanner en attaque . Même si j'adore Pastore, il faut tourner la page
Avatar de Marconardo Marconardo 892 - 15 Janvier à 01h57
Aucun des deux, on a pas besoin de vendre !!!!
Avatar de Pesnoo78972 Pesnoo78972 362 - 15 Janvier à 03h15
Di Maria