Ligue des Champions

Real MadridParis SG
Cette saison, le Real n'est pas souverain

Ligue des Champions

Real MadridParis SG
Cette saison, le Real n'est pas souverain

Publié le 13 Février 2018 à 16h18 par Ted75
Avant d'affronter le PSG mercredi, le Real Madrid est passé par pas mal de périodes de turbulences cette saison. Avec des résultats assez inconstants dans toutes les compétitions.
4eme de Liga, éliminé par Levante en Coupe du Roi, deuxième de sa poule en Ligue des champions : les six premiers mois de la saison madrilène ont été parfois laborieux. Déjà défaits six fois toutes compétitions confondues, dont quatre à Bernabeu, les hommes de Zidane n'ont pas connu un début de saison de tout repos.

Des défaites marquantes à Tottenham et face au Barça


Si on met en évidence le manque de performances du PSG dans les gros matches, le Real a également son lot de rendez-vous manqués. A commencer par le déplacement à Wembley face à Tottenham, en poule de C1, avec une défaite 3-1 à la clé (voir ci-dessous).



Dépassé en contre, le club madrilène n'avait pas existé. Pas plus face au Barça avant Noël avec un lourd revers à domicile (0-3). Adepte d'un pressing intense en début de partie, les partenaires de Sergio Ramos avaient fini par s'émousser et s'incliner devant Messi et sa bande (voir ci-dessous).



A domicile, le Real encaisse


A Bernabeu, le Real Madrid a du mal à garder sa cage inviolée puisqu'en 19 matches toutes compétitions confondues cette saison, le club a encaissé 22 buts (soit plus d'un but par match) et n'a fait que 6 clean-sheets, dont le dernier le 9 décembre dernier face à Séville (5-0). Une fragilité défensive même démontrée face à la Real Sociedad (5-2).



Du coup, le manque d'assurance derrière pourrait conduire Zidane à laisser la possession du ballon au PSG pour mieux frapper en contres. On voit en effet mal le Real se découvrir pour laisser des espaces aux Parisiens, qui ne demandent que ça. Cela pourrait être une bonne solution tant Paris a plus de difficultés dans le jeu placé.

Les coups de pieds arrêtés, la clé ?


Avec un tireur de coup franc ou de corner comme Toni Kroos et des joueurs de tête comme Sergio Ramos, Cristiano Ronaldo ou encore Raphaël Varane, les coups de pieds arrêtés du Real sont une force pour le Real. En Liga, d'après les stats de Whoscored, les Madrilènes ont marqué 24% de leurs buts sur ces phases (12/50) et ont encaissé 22% de cette manière (5/23).



A contrario, Paris est à la peine offensivement comme défensivement avec, en Ligue 1, 41% des buts encaissés sur coups de pieds arrêtés en championnat (7/17), et seulement 11% de buts marqués là-dessus (8/76).



Un match aller fermé ?


Entre un Real qui pourrait jouer la prudence pour ne pas encaisser de buts à domicile avant le retour et un PSG forcément sur la défensive pour ne pas prendre une 'rouste', ce match de mercredi pourrait s'annoncer fermé. Ayant davantage confiance en leur attaque qu'en leur défense, les deux formations pourraient donc rester sur leurs gardes.

Mais le Real a plus d'expérience avec ce trio du milieu Modric-Casemiro-Kroos qui paraît plus complémentaire que celui du PSG. Un secteur-clé dans ce match car sans un bon milieu de terrain, difficile d'espérer trouver les attaquants dans de bonnes conditions, aussi talentueux soient-ils...

Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions

caractères restants