Ligue 1

TroyesParis SG
Aux bons souvenirs des Troyes-PSG

Ligue 1

TroyesParis SG
Aux bons souvenirs des Troyes-PSG

Publié le 03 Mars 2018 à 12h00 par Ted75
Ce samedi après-midi, le PSG se déplace à Troyes, au stade de l'Aube. L'occasion de replonger dans certaines confrontations marquantes entre les deux clubs.

13 mai 2000 - Robert et Christian emmènent le PSG en Ligue des champions


En cette dernière journée du championnat, le PSG a besoin d'un bon résultat pour valider sa deuxième place qualificative pour la Ligue des champions, un objectif important à l'époque. Si le vétéran troyen Djukic ouvre le score sur penalty (1-0, 17e), les Parisiens vont renverser la situation de belle manière.

Sur un coup franc direct, Laurent Robert égalise (1-1, 21e), puis Christian, suite à un joli raid solitaire, donne l'avantage à Paris (1-2, 36e). Djukic, encore lui, égalise toutefois dans la foulée (2-2, 40e), mais cela n'empêchera pas le club de la capitale de réussir la belle opération. Troyes est maintenu, Paris finit en C1, tout le monde est content.



19 octobre 2002 - Paris fait rapidement la différence


Le PSG est alors en bonne posture en championnat et titille les premières places. A Troyes, les Parisiens entament le match tambour battant, emmenés par un grand Ronaldinho. Le Brésilien lance bien Fiorese, passeur décisif pour Cardetti (0-1, 3e), avant de marquer le deuxième but, bien servi par ce même Cardetti (0-2, 7e).

Deux buts précoces qui vont amener de la déconcentration puisque Saïfi réduit la marque peu de temps après (1-2, 18e). Surtout, Jérôme Leroy se fait expulser en seconde période (65e) et les visiteurs souffrent énormément en fin de match. Mais ils résisteront et décrocheront un succès précieux dans l'Aube.



13 mars 2016 - Un festival et un titre


En ce dimanche ensoleillé de mars, le PSG va livrer un véritable festival sur la pelouse de Troyes. Un large succès...9-0 ! Avec notamment un quadruplé fantastique de Zlatan Zlatan Ibrahimovic Ibrahimovic en seconde période (46e, 52e, 56e, 88e). En première, Edinson Cavani Cavani (13e), Pastore (17e) et Adrien Rabiot Rabiot (19e) ont débuté le festival, avant que l'ESTAC ne plonge ensuite.

Une vraie démonstration qui a permis à Paris d'être officiellement sacré champion de France à la mi-mars, soit son titre le plus tôt acquis dans son histoire. La fête a forcément été belle par la suite.

 Dernières News sur le sujet :
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions

caractères restants
Avatar de Feuviolet Feuviolet 4365 - 03 Mars à 12h36
Merci Ted75 cette soirée de mai 2000, que de souvenirs !!!
Avatar de Feuviolet Feuviolet 4365 - 03 Mars à 12h40
Mais un bémol quand même revoir Christian dans ses oeuvres ( lol ) même si ce jour là il avait marqué un but très important ...
Avatar de zlatibra zlatibra 2572 - 03 Mars à 16h45
Je me rappelle parfaitement du 9-0 puisque j'étais au match et j'étais à 2 dois d'avoir un autographe de Zlatan . Le pire c'est qu'on avait jouait la même semaine après avoir affronté Chelsea à l'extérieur en LdC