Ligue des Champions

Paris SGReal Madrid
Quand le PSG a été magique face au Real

Ligue des Champions

Paris SGReal Madrid
Quand le PSG a été magique face au Real

Publié le 05 Mars 2018 à 20h15 par Ted75
Avant la rencontre de mardi face au Real Madrid, le PSG a déjà vécu un scénario similaire. C'était en 1993, en quart de finale de Coupe UEFA. Et la rencontre au Parc des Princes fut mémorable.
Ce 18 mars 1993 marque sans aucun doute la première pierre de la belle histoire européenne du PSG. En quart de finale retour de Coupe UEFA, Paris affronte le Real après une défaite à l'aller, à Bernabeu (3-1). Comme cette année. Au retour, le Parc est surchauffé et va vivre une soirée magique.

Ce soir-là, le PSG a gagné un public



En haut (de gauche à droite) : Kombouaré, Ricardo, Le Guen, Sassus, Lama.
En bas (de gauche à droite) : Timothy Weah Weah, Simba, Ginola, Colleter, Guérin, Valdo.

Ce PSG-Real a été fondateur, pour beaucoup de supporters, de leur amour pour le club de la capitale. Il faut dire que le scénario a été dantesque et que les joueurs parisiens ont offert un spectacle haletant de bout en bout. D'entrée pressants, ils ont bien chauffé le public en offrant quelques belles séquences et en se procurant quelques situations dangereuses.

Peu après la demi-heure de jeu, Paris trouve l'ouverture sur coup de pied arrêté, sa spécialité de l'époque. Un corner de Valdo atterrit ainsi sur la tête rageuse de Timothy Weah Weah, qui devance la sortie hasardeuse de Buyo (1-0, 33e). Le Parc fait alors un bruit assourdissant, les hommes d'Artur Jorge ont fait la moitié du chemin.



Le chef d'oeuvre de Ginola


En seconde période, le suspense est à son comble. Le Real s'infiltre à quelques reprises dans la surface parisienne mais ce sont bien les locaux qui ont le contrôle du ballon. Et sur une action collective de grande classe, Timothy Weah Weah se lève le ballon pour l'adresser à Bravo, qui remise parfaitement de la tête. D'une demi-volée parfaite, Ginola fusille Buyo, le PSG est provisoirement qualifié (2-0, 81e).



Déjà bouillant, le stade chavire sur le troisième but signé Valdo, à la fin d'un contre rondement mené par Timothy Weah Weah et Ginola (3-0, 89e). Il ne reste que quelques minutes et les supporters, ainsi que tous les joueurs présents sur le terrain et sur le banc attendent le coup de sifflet de Mr Puhl, l'arbitre de la rencontre. Mais le temps tourne et Zamorano glace le stade sur un coup franc bien remisé dans la surface (3-1, 90e+2). Tout est à refaire.

Et Casque d'Or a surgi !




Le Parc plonge alors dans la stupeur puisque la prolongation semble inévitable après cette égalité parfaite sur les deux matches. Mais dans un ultime effort, Ginola obtient un coup franc à droite de la surface. Avec sa patte droite redoutable, Valdo envoie un ballon millimétré dans la surface pour la tête déterminée de Kombouaré, surgissant de nulle part (4-1, 90e+6) !

Antoine Kombouaré a bien valu son surnom de « Casque d'Or », il a marqué à jamais l'histoire du club pour avoir marqué le but décisif d'une double-confrontation magique. Paris se fera ensuite éliminer par la Juventus en demi-finale (2-1/0-1) mais personne n'aura oublié ce PSG-Real historique.


caractères restants