Ligue 1

Paris SGGuingamp
Notes > La chute n'était pas loin

Ligue 1

Paris SGGuingamp
Notes > La chute n'était pas loin

Publié le 30 Avril 2018 à 16h09 par Ricardinho
Face à Guingamp, le PSG est passé proche de perdre son invincibilité cette saison à domicile. Menés au score, les Parisiens se sont réveillés tardivement grâce à un doublé de Edinson Cavani Cavani. Un match nul au final sans saveur et à oublier rapidement.
Homme du match
Thiago Motta Motta (2) : Profitant des absents pour se refaire une place de titulaire, Thiago Thiago Motta Motta n'a pas brillé. Attendu sur ce match pour être le patron du milieu de terrain, il a été catastrophique et très maladroit. Le poids des années se faisant ressentir au fil des minutes, l'ancien Barcelonais n'est plus que l'ombre de lui-même et il a montré les lacunes d'un joueur en fin de carrière à son poste. Remplacé en seconde période par Meunier sous les sifflets du Parc des Princes mais auteur d'une passe décisive tout de même.

Reste de l'équipe :
Alphonse Areola Areola (5) : Forcément motivé en cette fin de saison avec l'arrivée d'un nouvel entraîneur qui pourrait ne pas lui faire confiance, le portier parisien n'a pas été aidé par ses coéquipiers. Précis dans la relance, il ne peut rien faire sur le premier but de Guingamp. Un poil court sur le deuxième, ce qui laisse une impression mitigée sur sa prestation.

Layvin Kurzawa Kurzawa (2) : Comme souvent ses premières minutes semblent bonnes, et, comme trop souvent aussi, la suite est un calvaire. Toujours autant de largesses défensives et des absences graves pour un joueur de ce niveau. Il semble définitivement perdu pour le PSG et il devrait sérieusement penser à changer de club pour le bien de tout le monde.



Presnel Kimpembe Kimpembe (7) : Il a l'ambition de devenir un jour le capitaine du PSG et il semble avoir les épaules pour. Dans un match ou ses coéquipiers ont sombré, il a été l'un des rares à sortir la tête de l'eau. Physiquement présent, techniquement à l'aise et confiant, il est une valeur sûre de l'équipe.

Thiago Silva Silva (6) : Formant toujours un bon duo avec Presnel Kimpembe Kimpembe, le Brésilien a lui aussi tenu son rôle. Impliqué défensivement, il a imposé son rythme aux attaquants adverses. Agacé par ses coéquipiers, il n'a cependant toujours pas la méthode et l'expression d'un bon capitaine pour remettre les siens dans le bon chemin.



Daniel Alves Alves (3) : Ne devrait-il pas lui aussi songer à mettre un terme à sa carrière ? Emprunté physiquement, il a littéralement souffert face à Thuram. Il n'a pas eu ensuite l'énergie sur son côté droit pour être utile offensivement. Replacé étrangement en fin de match devant la défense, il a semblé un poil plus à l'aise avec sa vision de jeu. Heureusement qu'il ne s'agissait que de Guingamp.

Giovani Lo Celso Lo Celso (4,5) : Comme souvent, un match mitigé pour l'Argentin. Tantôt bon dans ses choix offensifs et ses prises de balles, tantôt mauvais lorsqu'il faut se montrer agressif sur le porteur du ballon adverse. La preuve en est avec le deuxième but de Guingamp et sa perte de balle évitable face à Grenier. Difficile de se faire un avis donc.



Julian Draxler Draxler (1) : Dans le duel du joueur parisien le plus mauvais, Julian Draxler Draxler remporte le challenge haut la main. Fantomatique et mauvais dans tous les domaines, il n'a tout simplement pas existé au milieu de terrain. Sans doute son plus mauvais match à ce poste. Remplacé très rapidement en seconde période par Pastore qui s'est montré très vite à son avantage et qui a bien plus apporté que l'Allemand offensivement.

Kylian Mbappé Mbappé (3,5) : Le jeune Parisien va vite, très vite, mais il semble toujours autant se perdre dans ses dribbles et dans ses mauvais choix. Peut-être fatigué en cette fin de saison, il n'a pas apporté énormément en comparaison de son talent. Dommage, car il avait facilement pris le dessus sur Ikoko dans les premières minutes de jeu.



Angel Di Maria Di Maria (3,5) : L'Argentin a démarré très fort la rencontre, multipliant les appels judicieux sur son côté gauche avant de plonger physiquement au point de devenir inexistant en deuxième période. Logiquement remplacé par Nkunku qui a apporté un peu de fraîcheur.

Edinson Cavani Cavani (6,5) : Discret en première mi-temps à cause de l'inefficacité de ses camarades, Edinson Cavani Cavani n'a pas vraiment touché le cuir et son match s'annonçait alors difficile. Finalement, le deuxième but des joueurs d'Antoine Kombouaré aura le mérite de réveiller les Parisiens et forcément, l'attaquant s'est réveillé. Il finit la partie avec un doublé et une hargne retrouvée. Du Edinson Cavani Cavani en quelque sorte.

Photos : PSG.fr

caractères restants
Avatar de Makkko Makkko 19149 - 30 Avril à 18h19
dur avec Mbappe je trouve. si son but injustement refusé etait validé il aurait eut un petit 6 quand meme !
Avatar de pangloch pangloch 904 - 30 Avril à 22h44
Les parisiens n y sont plus en cette fin de saison, ca se comprend un peu cela dit. Concernant Mbappe que j adore, je trouve qu il manque encore un peu de finesse tehnique, et les adversaires commencent a connaitre son jeu, il devient un peu previsible.