Ligue 1

Paris SGGuingamp
Paris revient de loin (Analyse d'après-match)

Ligue 1

Paris SGGuingamp
Paris revient de loin (Analyse d'après-match)

Publié le 19 Août 2018 à 16h14 par Leni Thomas
Ce samedi, le PSG s'est imposé sur la pelouse de Guingamp pour le compte de la deuxième journée de Ligue 1. Le club de la capitale s'est imposé 3-1 après une première période catastrophique. Retour sur un PSG qui a proposé deux visages.

UNE PREMIÈRE PÉRIODE INDIGNE


Un jeu collectif sans imagination


Le moins que l'on puisse dire c'est que Paris a entamé son match péniblement. Le premier acte dans sa globalité a été dominé par l'équipe d'Antoine Kombouaré, de la tête et des épaules, et sans contestation possible.

Il est important de préciser que si Paris a déjoué, c'est aussi à cause de la qualité d'un adversaire vaillant et très bien organisé en première période.

Une fois ce constat établit, le PSG a quand même facilité la tâche aux Guingampais en rendant une copie aussi indigente lors de la première mi-temps. Pendant un temps, on a même cru que le club de la capitale n'allait pas remporter le gros lot lors de cette rencontre.



Des mi-temps pareilles sont relativement rares à Paris, mais lorsqu'elles arrivent, elles doivent être analysées.

D'un point de vue collectif, Paris a tout fait à l'envers. Aucun fond de jeu, aucune idée directrice, pas de circuits préférentiels clairs pour mettre en danger l'adversaire.

De plus, la qualité technique n'a jamais été présente lors de cette première période.

En effet, certains joueurs comme Angel Di Maria Di Maria ou Adrien Rabiot Rabiot se sont illustrés par un déchet technique hors du commun. Des passes ratées, des incompréhensions, des mauvais choix ont entaché et affecté le jeu offensif parisien.



Une intensité inexistante


Au delà de l'aspect technique, ce qui est inquiétant lors de cette première période est l'absence d'intensité dans le jeu rouge et bleu, que ce soit défensivement ou offensivement.

C'est ce paramètre qui a fait de ce premier acte, 45 minutes indignes du club de la capitale, champion en titre.

Certains joueurs, jeunes, ont encore beaucoup à apprendre et il est difficile de leur en vouloir. Certains d'entre eux n'évoluaient même pas à leur poste (comme Dagba).



Mais que certains joueurs confirmés de l'équipe mettent aussi peu d'intensité dans leur jeu, c'est bien plus préjudiciable à l'équilibre collectif.

Un joueur comme Adrien Rabiot Rabiot ne peut pas montrer aussi peu en une mi-temps. Lorsque l'on tient tête tout l'été à la direction pour que le club accède à ses exigences, on doit au moins assumer son statut sur le terrain.

Globalement, aucun joueur parisien n'a été à la hauteur en première période. Hormis Gianluigi Buffon Buffon mais même-lui a fait des erreurs.

A la pause, Paris est mené 1-0 et c'est un moindre mal à la vue du jeu proposé, jusque-là inexistant. Mais l'équipe de Tuchel a su montrer un autre visage au retour des vestiaires, notamment grâce à l'incroyable Kylian Kylian Mbappé Mbappé.



Deuxième mi-temps : Et la lumière fut


Si Paris a su revenir dans la partie et s'imposer en seconde période, c'est grâce à deux paramètres importants : le réajustement tactique opéré par Thomas Tuchel et l'entrée de Kylian Mbappé Mbappé.

Un changement tactique payant


En effet, l'entraineur allemand a su réagir en changeant son 4-3-3 soporifique de la première mi-temps en un 4-2-3-1 plus offensif et dangereux par la suite.

La présence de 4 offensifs jouant haut a permis d'installer un pressing intense et efficace, facilitant une récupération du ballon rapide.

Ce changement de système a également coïncidé avec plus de dynamisme dans le jeu offensif.



 Neymar Neymar, repositionné en 10, a joui de plus de liberté et a été bien plus dangereux. A l'image de son penalty provoqué et transformé et de sa passe décisive pour Kylian Mbappé Mbappé, le Brésilien a retrouvé son niveau de par ce changement de poste.

D'autres joueurs se sont également montrés sous un meilleur jour grâce à ce changement tactique. C'est le cas de Christopher Nkunku Nkunku, plus à l'aise un cran plus haut sur le terrain.

Positionné plus haut sur le terrain, le collectif parisien s'est montré bien plus dangereux, les latéraux apportant bien plus qu'en première période.



L'entrée de Kylian Mbappé Mbappé : Le tournant du match


Si le passage en 4-2-3-1 a indéniablement profité à l'équipe, l'entrée de Kylian Mbappé Mbappé à la place de Timothy Weah Weah a changé toute la physionomie de la rencontre.

Le jeune champion du monde, très en jambes, a chamboulé le visage offensif de son équipe.

Positionné en pointe du 4-2-3-1, Kylian Mbappé Mbappé décroche, provoque, dribble, combine, attaque la profondeur. Il a été un véritable poison pour lé défense adverse pendant 45 minutes.

Le numéro 7 rouge et bleu n'a quasiment rien raté, il a immédiatement apporté ses qualités dès son entrée.



Il est décisif sur les trois buts parisiens, avec à la clef un doublé dont un deuxième but plein de sang-froid digne des plus grands finisseurs.

Non seulement Kylian Mbappé Mbappé a apporté sa qualité individuelle à l'équipe mais son talent, son envie et sa présence sur le terrain ont déteint positivement sur ses coéquipiers.

C'est notamment le cas pour  Neymar Neymar. Médiocre en première mi-temps, le Brésilien a retrouvé son niveau grâce à l'entrée en jeu de son compère d'attaque.

Les deux joueurs ont beaucoup combiné efficacement, à l'image de la passe décisive de  Neymar Neymar pour Kylian Mbappé Mbappé sur le troisième but.



Kylian Mbappé Mbappé, homme du match, a su faire la différence pour remettre son équipe dans le droit chemin. Sans lui, l'issue de ce match aurait pu être bien différente...

Quelques enseignements de la rencontre


Voici quelques enseignement que l'on peut tirer de ce match. Bien sûr, nous ne sommes qu'au début de saison mais, sans tirer de conclusions hâtives, il est bon d'analyser les bons comme les mauvais points :

Faire jouer des jeunes joueurs est une bonne idée mais attention aux cadeaux empoisonnés. Il convient de les préserver, de les encadrer pour qu'ils ne se brûlent pas les ailes.

Ce 4-3-3, qui est en place depuis des années au PSG, n'est pas l'avenir du club. Paris n'a pas forcément les joueurs au milieu pour le mettre en place. Notamment parce que le club a perdu des joueurs dans cette zone sans les remplacer jusque-là. Le 4-2-3-1 de la seconde période est une bonne option, mais on attend également la défense à 3 voulue par Tuchel.



Tuchel a su réagir à la mi-temps devant le néant proposé par ses joueurs durant les 45 premières minutes. C'est une bonne chose pour lui et pour l'équipe car il était déjà devant son premier obstacle de la saison.

L'attitude de Adrien Rabiot Rabiot pose vraiment question sur ce match. Il veut beaucoup mais a peu prouvé lors de cette rencontre. Des passes latérales et un investissement minime ne sont pas suffisants pour un milieu titulaire du PSG.

Kylian Mbappé Mbappé est incroyable. On le savait déjà mais il continue de le prouver. Son interview d'après-match confirme sa bonne mentalité. Il est le futur du club et il faut le mettre dans les meilleurs dispositions possibles.
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions
Ligue des Champions

caractères restants
Avatar de Makkko Makkko 18585 - 19 Août à 17h15
Un excellent résumé !
Avatar de cmai cmai 10834 - 19 Août à 19h55
Les retrouvailles de nos deux cracks amoureux du très beau jeu : un vrai régal
Avatar de Feuviolet Feuviolet 4354 - 19 Août à 23h20
Nos deux locomotives bien qu'en rodage font déjà la différence, et de quelle manière
Avatar de cmai cmai 10834 - 20 Août à 09h06
Paris revient de loin ... mais Monaco, Lyon et surtout Marseille ne sont pas revenus. Lol
 
Avatar de Makkko Makkko 18585 - 20 Août à 09h41
les nîmois font un debut de saison de fou aussi..
 
Avatar de cmai cmai 10834 - 20 Août à 13h48
J'ai rarement vu une équipe aussi ardemment motivée et talentueuse. Le premier but Nîmois est splendide. L'égalisation Marseillaise fut un bijou. Quant aux 2è et 3é buts des Nîmois, les Crocodiles sont allés les arracher dans les pieds des Sardines. Franchement, perdre contre une telle équipe c'est tout sauf la honte ! Nous voilà ainsi prévenus pour notre prochain match aux Costières dans moins de 2 semaines. Il nous faudra ne manquer ni d'intensité, ni de rapidité ni de talent comme l'a déjà souligné Thomas Tuchel
 
Avatar de Makkko Makkko 18585 - 20 Août à 15h45
en effet il faudra pas voir le petit promu dans ce match... ils ont reussi a gagner le 1er match en finissant a 10... ils ont vaillamment battu l'om, ils sont dans l'euphorie de la montée. motivés comme jamais...