Chronique

Le PSG contre le fairplay financier allemand

Chronique

Le PSG contre le fairplay financier allemand

Publié le 28 Mai 2013 à 12h36 par Raoul Sanchez
En rendant possible toute sanction envers ceux qui oseraient mobiliser des capitaux extérieurs, l'UEFA pense frapper un grand coup et prévenir la domination jugée artificielle des clubs nouveaux riches (Manchester City et Paris Saint-Germain en tête). Mais les effets pourraient bien dépasser les quelques clubs les plus fréquemment cités. C'est toute la carte sportive d'Europe qui pourrait bien être bouleversée... au seul profit de la Bundesliga.
La semaine dernière, l'ancienne vedette du football allemand Karl-Heinz Rummenigge s'en est a nouveau pris au Paris Saint-Germain qu'il suspecte de vouloir contourner le futur fairplay financier : "Même si certains clubs se montrent créatifs pour les contourner, ils devront respecter les principes établis par l'UEFA. Je le dis sans polémiquer au président du PSG : les statuts sont clairs, aucun club ne les interprétera à sa convenance, prévient-il. En 2009, Michel Platini m'avait fait part de discussions qu'il avait eues avec Roman Abramovich, Silvio Berlusconi mais aussi la famille régnante du Qatar. Ses interlocuteurs lui avaient alors promis de respecter le fair-play financier. Ils doivent désormais tenir leurs engagements. » Cette déclaration fait suite à d'autres mots, eux aussi particulièrement acides à l'endroit du club parisien et semble confiner à l'acharnement, voire au ressentiment. Ces déclarations ont toutefois le mérite de laisser entrevoir assez clairement les enjeux propres à l'application d'une réglementation « égalitaire". Décryptage.


Le fair play financier, l'outil de la domination allemande ?


Le championnat allemand est résolument à la mode, en partie parce qu'il propose un modèle économique vertueux dont la pérennité semble assurée pour les années à venir. Une solidité qui devrait lui permettre d'appréhender sereinement l'application du fairplay financier. Dans le reste de l'Europe, peu de pays, peu de clubs peuvent en dire autant, y compris dans les « Grands Championnats » anglais, italiens et espagnols dans lesquels les clubs restent très largement déficitaires. De l'autre côté du Rhin, Karl-Heinz Rummenigge et Uli Hoeness ne cessent de s'impatienter quant à l'application du prochain fair-play financier. On les comprend : les Allemands seront alors les seuls à pouvoir suivre la cadence (l'Europe de l'Est et notamment certains de ses clubs les plus prestigieux ont déjà décroché, à l'image du Rapid Bucarest). Alors quoi ? Les Teutons vont-ils étouffer le football européen ?

Ce que l'on ne dit que rarement en revanche, c'est bien que l'instauration d'un modèle vertueux n'est possible qu'à certaines conditions. Pour simplifier, il semble relativement peu probable de voir un championnat aussi vertueux émerger en Grèce actuelle. La puissance économique allemande est ainsi très largement responsable de la bonne santé de son football national (notamment en permettant la création d'enceintes ultra-modernes, en encourageant la consommation « supporter », etc.). La crainte légitime que nous pouvons formuler est celle de voir une carte du football européen entièrement inféodée aux indicateurs économiques étatiques. Plus besoin de constituer un classement UEFA, il suffira de jeter un œil à la liste des pays par PIB.


Vers une jurisprudence PSG ?


Avec d'autres, le PSG se retrouve donc positionné au cœur du grand débat concernant le futur du football européen. Si son plan de financement (via QTA) se voyait frappé d'invalidité, le Paris Saint-Germain pourrait bien dire adieux à ses rêves « plus grands ». Mais beaucoup de clubs devraient alors le rejoindre à la casse. Les grands noms du football allemand le savent et ne cessent d'accentuer la pression sur l'UEFA, la priant de respecter scrupuleusement le règlement qu'elle veut mettre en place. L'objectif est simple : se servir du ressentiment anti-PSG palpable à travers la France mais aussi à travers l'Europe (demandez à la Série A) pour encourager à une décision qui fera jurisprudence.

Il est donc certain que les questions du fair-play financier dépassent totalement le Paris Saint-Germain. Mais c'est pourtant lui qui servira sans doute de talon quant à l'application des futures règles du jeu.

caractères restants
Avatar de Brandon93 Brandon93 118 - 28 Mai à 12h52
J'ai pas du tout compris l'article... Quelqu'un pourrait m'expliquer Svp les Gar ?!
phaphane 69 - 28 Mai à 13h21
En gros ils vont tuer le PSG avec le fair-play financier en les empechant d'avoir le financement de certains sponsor qui permet de contourner ce fameux fair-play financier (le naming du Parc dans le cas présent) et avoir un exemple juridique pour empecher d'autres club de faire la même chose. Si tu veux les dirigeants du Bayern veulent ca car dans ce cas seuls les Allemands pourront s'en sortir, en gros c'est eux qu'auraient les meilleurs joueurs du monde et qui gagnerait la LdC chaque année
Avatar de Zeppo36 Zeppo36 1056 - 28 Mai à 13h31
Ca finira par la création d'une ligue des champions ... sans la participation des clubs germaniques car on leur demandera de payer un droit de participation proportionnel aux efforts de tous les autres pays à régler leurs dettes. Non mais, si les Teutons étaient vertueux ça se saurait, n'est-ce pas Môssieur Hoëness alias le fraudeur. Lol.
Avatar de sbw8307 sbw8307 4535 - 28 Mai à 13h56
Première recrue Di Maria au Psg pour 25 m
Avatar de ablamo ablamo 524 - 28 Mai à 14h00
Tout cela c'est du pipeau. Si on devait voir tous les ans une finale Munich-Dortmund ou Munich-Levekussen, je ne pense pas que les télés y trouveraient longtemps leur compte. Une ligue bis verrait le jour et les recettes de l'UEFA s'en trouveraient réduites à la peau de chagrin. Par contre ce que je crains c'est qu'on ne fasse "un exemple". Le PSG est une des cibles mais le Qatar a des moyens de pression qui peuvent faire réfléchir les impérialistes teutons.
deuzaplu 38 - 28 Mai à 14h06
Et Monaco ??? Et Manchester City ????
Avatar de Barbakov Barbakov 719 - 28 Mai à 14h48
Moi comme je ne cesse de le dire je suis POUR le fair play financier. Quand je joue à Football Manager, gagner avec un crack me permettant d'avoir un budget illimité me procure aucun plaisir !! L'argumentation de l'article est pertinente quant au risque de voir l'Allemagne dominer l'Europe, en raison de son PIB, mais il existe la variable sportive qui est impossible à anticiper, et fera émerger des surprises chaque année.
kanaks 55 - 28 Mai à 16h14
Avatar de Barbakov Barbakov ton discours est peu convainquant car toi meme parle de "surprise ", tu supposes donc qu'ils seront bien archi favoris chaque année. Je suis contre l'endettement mais le gars qui veux se ruiner en mettant sa fortune personnelle dans le club ça ne regarde que lui! Depuis quand on interdit à un gars de disposer de son argent comme il l'entend???
Avatar de Barbakov Barbakov 719 - 28 Mai à 16h41
Tu ne me convaincs pas non plus... Que les allemands soient archi-favoris, c'est encore de la supputation. Et puis si en effet les regles du fair play favoriserait les clubs des pays aux économies en bonne santé, en quoi est ce plus choquant que la situation actuelle où les clubs favorisés sont ceux qui s'endettent ou sont alors financés par des mafieux de l'Est ou des tyrans du moyen orient. Clubs au passage qui ne sont pouratnt pas archi favoris à chaque début de LDC...
Avatar de Barbakov Barbakov 719 - 28 Mai à 16h49
Et pour ce qui est de la liberté de se ruiner, tu étends le débat à d'autres considérations. Le fair play financier est une règle d'un SPORT qui s'appelle le FOOT: 11 joueurs dans chaque équipe doivent marquer dans le but de l'équipe adverse. A cette règle de base l'UEFA veut rajouter des règles concernant le financement des clubs.
kanaks 55 - 28 Mai à 17h06
Je suis CONTRE l'endettement, pas de souci. Le fair play financier, ok. Je ne réécris pas les règles. Seulement elle est mal faite. Quant à ton "financés par des mafieux de l'Est ou des tyrans du moyen orient" je te laisse à ton interprétation.
HistoriquePSG 128 - 28 Mai à 17h45
Très bon article Raoul. Moi ce que je vois, c'est qu'on invente de nouvelles règles pour empécher Paris et d'autres de se faire une place dans le top européen...
HistoriquePSG 128 - 28 Mai à 17h50
Avatar de Barbakov Barbakov, si tu as des preuves que les dirigeants ou le groupe QSI se comporte comme un "tyran au moyen-orient", va prévenir ton commissariat le plus proche. Sinon, ferme-la et arrête de faire croire que tu supportes les PSG.
Avatar de Barbakov Barbakov 719 - 28 Mai à 17h54
Oui dsl, j'avais bien noté que tu étais contre l'endettement. Si certains clubs s'endettent c'est parce qu'ils ne sont pas sur-financés comme d'autres. Et une fois que l'on s'attaque à l'endettement il parait normal et juste d'essayer d' interdire aussi le sur-financement... Si en effet les clubs allemands venaient par cette règle à dominer sans partage l'Europe, je serai d'accord avec toi : la règle est mal faite. Mais ce n'est vraiment pas dit que ce scenario se réalise....
Avatar de Barbakov Barbakov 719 - 28 Mai à 18h02
Mon cher Historique je t'ai déja répondu précédemment qu'il était possible à la fois de supporter Paris et de garder un regard critique et objectif sur les choses... Pour ce qui est de la politique extérieure et intérieure du Qatar, vas dans ta librairie la plus proche de chez toi, de nombreux ouvrages s'y penchent...
Avatar de pat92 pat92 737 - 28 Mai à 18h13
que du vent.imaginé la C1 sans le psg,le real,les deux millan,la juve,les deux manchester le barca ? impossible!
kanaks 55 - 28 Mai à 18h22
Avatar de Barbakov Barbakov disons que je fais une distinction entre l'endettement et le sur-financement. Imagine un club dans le besoin avec 10.000 socios, si ceux-ci veulent mettre chacun 1000E pour payer le salaire d'une recrue je n'y vois aucun inconvénient. J'ai envie de dire peu importe l'origine des finances tant que le club reste dans le vert.
Avatar de Waouh Waouh 648 - 28 Mai à 19h24
On se fout de qui ?! C'est pas football manager ou fifa13 ..c'est juste que les Allemands stressent de voir un Club grandir vite...et que dire de Monaco qui claquent 150 M sans coupe d'europe et avant même l'ouverture du mercato !L' Antiparisianisme ..est européen maintenant !! VIVE LE PSG !!
Avatar de Raoul Sanchez Raoul Sanchez 84 - 28 Mai à 20h13
Disons que mon papier se nourri d'une crainte : celle de voir les logiques sportives (et surtout l'incertitude) entierement enchainees aux logiques economiques. Mais, paradoxalement, les politiques ponctuelles de mécénat type PSG ou City permettent de reequilibrer les rapports de force en faisant emerger de nouveaux poles d'excellence sportive.
Avatar de Brandon93 Brandon93 118 - 28 Mai à 20h38
Merci les Gars mais surtout phaphane pour m'avoir très bien expliquer
Avatar de 27jnl 27jnl 3683 - 28 Mai à 21h59
OK ! on prend la version allemande, et on enlève le fric dans le football. Sans argent, il n'y a plus de football. Il n'y a cas regardez ce que le PSG a apporté de positif cette saison en L1. Droit TV, stade rempli pour recevoir Paris, marketing....avec Monaco et un ou deux autres clubs çà va développer la L1 aussi. Sauf que les Allemands ne supportent pas qu'on vienne concurrencer leur clubs en LDC. Ils veulent dominer. Nous aussi on a le droit d'etre riche !