Ligue 1

Paris SGGuingamp
Souvenirs de... PSG-Guingamp

Ligue 1

Paris SGGuingamp
Souvenirs de... PSG-Guingamp

Publié le 22 Septembre 2015 à 15h12 par Ted75
Ce soir, le PSG accueille l'En-Avant de Guingamp au Parc des Princes. Les deux équipes ne se sont pas souvent affrontées. Retour toutefois sur trois confrontations marquantes.

8 octobre 1997 - La polémique Le Guen-Coridon

PSG-Guingamp : 4-2 (Gava, 3e, Raï, 59e sp, 63e, Maurice, 86e pour le PSG ; Rouxel, 14e, 26e).
Equipe du PSG : Revault – Fournier, N'Gotty, Le Guen, Algérino (Domi, 46e) – J. Leroy, Guérin (Roche, 46e), Gava – Raï – Simone, Maurice.

Auteur d'un début de saison canon, le PSG s'attend à avoir un match facile face à Guingamp. Il n'en sera rien. Ce match sera surtout particulier pour le duo Le Guen-Coridon. Suite à un gros tacle de Paul Le Guen, Charles-Edouard Coridon se tordra de douleur et devra être évacué sur une civière. Verdict : fracture du péroné et plusieurs mois d'indisponibilité. Le Parisien ne recevra qu'un jaune. Mais l'affaire n'en restera pas là et ira jusqu'aux tribunaux où le PSG sera condamné à verser 22 000 francs chargés d'indemniser la caisse primaire d'Assurance Maladie des Côtes-d'Armor. Un cas unique qui ne fera pas jurisprudence. Charles-Edouard Coridon évoluera plus tard à Paris lors de la saison 2004-2005.



Sur le terrain, les Parisiens vont faire le spectacle. S'ils ouvraient la marque grâce à la frappe limpide de Gava (3e), ils se faisaient cependant retourner par le doublé de Rouxel, qui profitait de l'apathie de la défense parisienne dans la surface (14e, 26e). Plus agressifs après la pause, les hommes de Ricardo revenaient grâce à leur capitaine Raï. Après avoir transformé un penalty provoqué par Maurice (59e), le Brésilien reprenait parfaitement un centre de Gava au terme d'une belle sérquence (63e). Bien lancé par Simone, Maurice clôturait la marque sur une merveille de frappe lobée (86e). Un joli festival pour une équipe en pleine bourre. Une embellie qui ne durera pas longtemps...



8 janvier 2002 - Ronaldinho commence à être décisif

PSG-Guingamp : 3-1 (Arteta, 5e sp, Ronaldinho, 72e, 90e pour le PSG ; Tasfaout, 42e sp).
Equipe du PSG : Letizi – Llacer (Ronaldinho, 46e), El Karkouri, Pochettino (cap.), Heinze, Potillon – Arteta, E. Cissé (Déhu, 60e) – Alex, Aloisio, Ogbeche (H. Leal, 46e).



En ce froid mois de janvier, le Parc sonne creux pour ce 8e de finale de Coupe de la Ligue. Mais un homme allait le réchauffer. Après l'ouverture du score d'Arteta, sur un penalty provoqué par la main de Joseph-Augstin qui se faisait expulser sur le coup (5e), les Parisiens se faisaient reprendre en supériorité numérique grâce à Tasfaout, à nouveau sur un penalty faisant suite à une faute d'El Karkouri (42e). Mais entré à la pause, Ronaldinho se chargeait de forcer la décision. A la suite d'une action confuse, il profitait d'abord d'un bon service d'Aloisio pour donner l'avantage au PSG (72e). Avant d'offrir le break sur une action lumineuse. Du rond central, il combinait paraitement avec Hugo Leal et partait dans un joli raid solitaire avant de marquer avec sang-froid dans la surface (90e). Le début d'une belle phase pour le génie brésilien, qui réussira une très belle deuxième partie de saison 2001-2002...



6 octobre 2002 - Un festival sud-américain

PSG-Guingamp : 5-0 (Paulo Cesar, 12e, 62e, Aloisio, 15e, 23e, Cardetti, 29e pour le PSG).
Equipe du PSG : Letizi – Pochettino (cap.), Heinze, Potillon – Cristobal, Déhu, Benachour (Teixeira, 79e), P. Cesar – Fiorese (Ogbeche, 85e), Cardetti, Aloisio (El Karkouri, 69e).

Alors que Paris effectuait un bon début de saison, l'ambiance était émouvante au Parc des Princes. Mohamed Coulibaly, surnommé «Couly», jeune supporter de 17 ans venait en effet de décéder dans un accident de voiture. Un vibrant hommage sera consacré à ce membre des Tigris d'Auteuil (voir photo de Une) et les joueurs viendront même avant le coup d'envoi déposer une gerbe de fleurs au pied de la tribune.



Dans cette atmosphère particulière, les Parisiens allaient livrer une très belle prestation. Même privé de Ronaldinho, le festival sera sud-américain. Sur une longue touche, Aloisio déviait d'une aile de pigeon pour Paulo Cesar. Ce dernier réussissait un coup du sombrero et enchaînait par une frappe qui lobait Le Crom (12e). Il marquait ainsi le troisième but consécutif du PSG. Splendide. Aloisio qui y allait ensuite de son doublé : une reprise parfaite sur un centre de Fiorese (15e), puis un duel remporté face au gardien breton suite à une mauvaise passe en retrait de Guillaume (23e). Autre sud-américain, l'Argentin Cardetti participait aussi à la fête. Lancé par Benachour, il entrait dans la surface et ajustait Le Crom d'une frappe puissante (30e). 4-0 au bout de 30 minutes : Paris était euphorique. Paulo Cesar ajoutait après la reprise une nouvelle réalisation (62e) et clôturait ce succès marquant...Vendredi soir, le PSG accueille l'En-Avant de Guingamp au Parc des Princes. Les deux équipes ne se sont pas souvent affrontées. Retour toutefois sur trois confrontations marquantes.


caractères restants