Ligue 1

GFC AjaccioParis SG
GFC Ajaccio 0-4 PSG

Ligue 1

GFC AjaccioParis SG
GFC Ajaccio 0-4 PSG

Publié le 07 Mai 2016 à 22h58 par Leah
Ce samedi soir lors de la 37e journée de Ligue 1, le Paris Saint Germain a battu le Gazélec d'Ajaccio sur le score de quatre buts à zéro, grâce notamment à un triplé d'Edinson Edinson Cavani Cavani.

PSG - GFC Ajaccio : 0-4 (0-1)



Les buts :

Edinson Cavani Cavani (13',49 et 58'), Ibrahimovic (90'+2) pour le PSG

Les avertissements :

Thiago Thiago Silva Silva (51') pour le PSG ; Mangane (74') pour le Gazélec d'Ajaccio

Les compositions :


GFC Ajaccio : Maury – Coeff, Filippi (c), Mangane, Martinez, Sylla – Touré (Mayi 70') , Le Moigne (Djokovic 56'), Ducourtioux (Youga 85') – Zoua, Boutaïb.
Entraineur : Thierry Laurey.

PSG : Trapp - Layvin Kurzawa Kurzawa, Luiz, Thiago Silva Silva, Marcos Marquinhos Marquinhos - Motta, Nkunku (Maxwell 77'), Stambouli - Edinson Cavani Cavani (Lucas 59'), Angel Di Maria Di Maria (Augustin 77'), Ibrahimovic.
Entraineur : Laurent Blanc.

caractères restants
Avatar de K4RiM K4RiM 4250 - 07 Mai à 23h05
Petit match pépère, ça sent les vacances... par contre j'ai beau être sup' de mon équipe, ce jeu de passe en possession de balle commence un peu à me faire somnoler par moment, non pas que je remette en cause ce système de jeu qui sert à garder la possession de la balle pour faire courir l'adversaire et l'user mais niveau spectacle c'est pas la joie de voir TS et DL donner la ballon à Stambouli ou Motta qui la leur rend directe et rebelote... enfin bref, ça manque singulièrement de dynamisme et d'actions de jeu parfois...
Avatar de Kozuku Kozuku 9699 - 09 Mai à 07h53
Bon en regardant le multiplex, j'ai pas vu grand chose de Paris mais le match a eu l'air d'une promenade avec un jeu à deux à l'heure, c'était ça ?
Avatar de K4RiM K4RiM 4250 - 09 Mai à 13h40
Beaucoup de possession de balle Avatar de Kozuku Kozuku , ça circulait, la balle allait parfois jusque dans la surface adverse et puis on sait pas pourquoi se retrouvait en à peine 2 passes dans notre moitié de terrain dans les pieds des défenseurs sans avoir tenté de construire une occasion... Ajaccio n'a pas été spécialement dangereux, les rares incursions étaient vite neutralisées. Bref, c'était pas le match de l'année et de loin...