Ligue 1

L1 PSG : Bastia : Notes > Paris maitrise son sujet

Ligue 1

L1 PSG : Bastia : Notes > Paris maitrise son sujet

Publié le 07 Mai 2017 à 12h20 par Julien de Toni
Dans une course au titre compromise, le PSG a logiquement balayé Bastia au Parc des Princes et conforte sa place de dauphin. Coté terrain, cinq jolis buts dont un qui a animé les débats.

Les notes :


Trapp(5) : En recevant la lanterne rouge au Parc de Prince il ne fallait pas non plus s'attendre à un medley de parades fantastiques.

Maxwell (6) : Jamais pris à défaut défensivement il a fait son job de récupération et a transmis le ballon pour laisser faire le reste à ses coéquipiers et vu le nombre de joueurs présent dans les 30 derniers mètres c'était pas la peine d'en ajouter un de plus.

Thiago Silva (6) : Présent dans les airs, il aurait pu ouvrir le score sur une tête trop croisée, il n'a pas été secoué par Crivelli ce qui lui a permis de participer offensivement.


Marquinhos (6) : Comme son alter ego, il a profité des vacances défensives pour apporter devant et voler la vedette à LoCelso.

Meunier (6,5) : Parmi les quatre défenseurs, c'est celui qui a eu la plus grosse activité, il a offert beaucoup de solutions sur ses débordements et aurait pu participer à la fête, d'abord sur une tête puissante bien sortie par Leca et enfin sur une remise en retrait de Maxwell qui aurait du finir au fond.

Verratti (7) : Un but de filou pour les uns, un manque de fair-play pour les autres, pour sa défense, la moindre des choses quand on arrête de jouer c'est de dire "pouce".

Matuidi (7) : Au niveau du volume de jeu c'est impressionnant, toujours dans les bons coups, il dépose le ballon dans les pieds de Lucas pour l'ouverture du score et aurait du obtenir un penalty. Avec plus d'aisance balle au pied il serait indispensable à n'importe quelle équipe du monde.

Rabiot (5) : A la cool, il était parfois un peu trop en dilettante, comme un collégien en juin qui vient en cours après avoir rendu ses livres.

Draxler (7) : Homme de l'ombre il a été déterminant sur de nombreuses actions en étant au départ ou à l'avant dernière passe comme sur cette talonnade magique pour Guedes qui met Cavani sur orbite.

Lucas (6) : Un but de plus au compteur qui plafonne à 10, il a semblé plutôt en jambes, sans pour autant marquer les esprits même si on oublie pas son missile sur la transversale qu'on aurait tellement aimé voir au fond.


Cavani (7) : Tellement régulier qu'il faut mettre à jour le classement des buteurs chaque semaine, 47 matchs, 47 buts, qui aurait pu faire 48 si il avait tiré son penalty un peu plus précisément et un peu moins fort.
Retrouvez toute l'actu PSG issue de nombreux médias chez notre partenaire RezoSport.com

caractères restants