club

Presnel Kimpembe, la promesse

club

Presnel Kimpembe, la promesse

Publié le 07 Juin 2017 à 18h43 par Clement
Retour sur la fulgurante saison de Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe, l'une des rares satisfactions du PSG version 2016-2017.

Inattendu, il a répondu aux attentes


En début de saison, peu de supporters parisiens misaient sur Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe. Inconnu auprès du grand public, son avenir semblait être celui de nombreux jeunes de son âge : une carrière banale, ponctuée par de nombreux prêts. Pourtant, le jeune défenseur parisien a déjoué les pronostics. Il a su profiter de concours de circonstance pour jouer son premier match de Ligue des Champions face à Barcelone et honorer sa première convocation en Equipe de France. Il est l'une des révélations et rare satisfactions d'une saison parisienne bien terne et décevante.

Une tournée américaine réussie


Chaque année, le début de saison est l'occasion d'observer les meilleurs éléments de la formation parisienne. Lors de la désormais traditionnelle tournée américaine, de nombreux jeunes évoluent sous les couleurs parisiennes. A cette époque, les titulaires habituels sont en vacances après avoir disputé des compétitions internationales avec leur équipe nationale.

Durant l'été 2016, Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe fait partie de ces Titi parisiens qui acquièrent du temps de jeu. Thiago Thiago Silva Silva est blessé, Marcos Marquinhos Marquinhos est aux Jeux Olympiques. L'occasion est belle pour le natif d'Eragny de prouver sa valeur. Aligné aux côtés de David Luiz, il confirme les attentes placées en lui. Autoritaire dans les duels, propre à la relance, Unai Emery découvre un jeune défenseur déjà très mature.

L'entraîneur espagnol lui maintient logiquement sa confiance pour les premiers matchs officiels du club de la capitale. Le nouveau technicien du Paris Saint Germain aurait pu réclamer un nouveau défenseur à sa direction, voire replacer Serge Aurier ou Thiago Motta dans l'axe. Il n'en est rien : Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe est titulaire à Klagenfurt (Autriche), pour le Trophée des Champions, face à l'Olympique Lyonnais (victoire 4-1).

Un début de championnat dans la peau de titulaire


Le mois d'aout est celui de la construction. Unai Emery découvre la majorité de son effectif, de retour de vacances. Thiago Thiago Silva Silva traîne sa blessure. Son compatriote brésilien Marcos Marquinhos Marquinhos est de retour de Rio, la médaille d'or autour du coup, avec les jambes en moins. Le jeune défenseur brésilien est exténué après un an de football sans interruption.

Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe en profite ! Unai Emery l'installe définitivement comme le quatrième défenseur central de l'effectif rouge et bleu. En l'absence des deux premiers, il est encore titulaire à Bastia, pour l'ouverture du championnat. Aligné aux côtés de David Luiz, il dispute les deux premiers matchs de la saison. Le bilan est plus qu'honorable : deux victoires, aucun but encaissé.



A Monaco, le jeune défenseur parisien ne le sait pas encore, mais sa saison va basculer. C'est le dernier match qu'il dispute avec David Luiz. A l'issue de la cuisante défaite des Rouge et Bleu, le plus chevelu des Brésiliens part, dans la précipitation, à Chelsea. Presnel Kimpembe Kimpembe n'a pas convaincu à Louis II. A l'image de sa défense, il a sombré face à l'attaque monégasque. Cependant, à la fermeture du mercato, il est désormais le troisième défenseur central de l'effectif.

Entre rotation, négociation et sélection


Une nouvelle fois titulaire face à Saint-Etienne, le jeune défenseur laisse sa place pour la première rencontre de la Ligue des champions. La réception tant attendue d'Arsenal est l'occasion de revoir le duo Marquinhos-Thiago Thiago Silva Silva. Toutefois, Unai Emery connaît la santé fragile des deux Brésiliens. S'installe alors une rotation entre eux et Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe. Le jeune défenseur central français grappille du temps de jeu en championnat alors que la charnière brésilienne est préservée pour les joutes européennes.

La suite est moins rose et le quotidien devient plus morose. La charnière Silva-Marcos Marquinhos Marquinhos est de retour en forme. Elle enchaîne les matchs. Malgré certaines difficultés encore apparentes, Unai Emery leur maintient sa confiance. Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe joue de moins en moins. Parallèlement, il est en pleine discussion avec le club pour prolonger son bail à Paris. Les négociations s'embourbent. Le défenseur parisien, et son entourage, sont gourmands. De plus, son comportement agace son entraîneur. Jugé désinvolte et impoli, il est de plus en plus souvent mis à l'écart du groupe.

Le nœud du problème est sa prolongation. Va-t-il imiter son ancien coéquipier et ami Kingsley Coman et partir de son club formateur ? Ou les négociations vont-elles aboutir ? L'épilogue a lieu au début du mois de novembre. Presnel Kimpembe Kimpembe prolonge ! Désormais lié jusqu'en 2021 avec le club de la capitale, il fait partie intégrante de l'équipe. La rotation peut reprendre.



En un sens, le jeune Parisien a gagné sa place dans l'équipe parisienne. Il joue régulièrement, son entraîneur peut compter sur lui... Tout comme son sélectionneur ! Depuis son arrivée à la tête des Bleus, fin 2012, Didier Deschamps martèle qu'il retient des joueurs qui jouent en club. Il tient sa parole lorsqu'il convoque le jeune Parisien, en novembre. La surprise est de taille pour un joueur qui compte seulement quelques matchs de championnat au compteur ! Il est appelé pour palier le forfait d'Elaquim Mangala. Il ne disputera aucune seconde sous le maillot bleu, mais sortira grandi de son séjour à Clairefontaine.

De retour à Paris, Presnel Kimpembe Kimpembe retrouve le quotidien rotatif. Tantôt avec Thiago Thiago Silva Silva, tantôt avec Marcos Marquinhos Marquinhos, il joue en championnat et en coupes. Sa progression suit son cours. Chaque rencontre est l'occasion de prouver son exceptionnel potentiel. Le jeune défenseur originaire de la République Démocratique du Congo déçoit rarement.

Le 14 février, et après ?



Durant le mercato hivernal, la situation de plusieurs de ses amis du centre de formation fait l'actualité. Jonathan Ikoné rejoint Montpellier. Jean-Kevin Augustin, après un prêt avorté à Nantes, est mis au placard. Pour Presnel Kimpembe Kimpembe, pas de soucis. Preuve de la confiance du club, le PSG ne se renforce pas en défense. Il demeure troisième choix. Un temps de jeu conséquent lui est promis. Pourtant, il ne sait pas ce qui l'attend.

Le 13 février, à la veille d'une importantissime rencontre de Ligue des Champions face au FC Barcelone, le capitaine et défenseur Thiago Thiago Silva Silva déclare forfait. Coup de tonnerre ! Qui pour remplacer le Brésilien ? La solution tient en huit lettres : Presnel Kimpembe Kimpembe. Le jeune défenseur n'a disputé aucune rencontre européenne au cours de sa carrière. Pourtant, il est aligné aux côtés de Marcos Marquinhos Marquinhos par Unai Emery. Sa présence suscite de nombreuses interrogations.

En 90 minutes, le jeune défenseur parisien fait taire les critiques. Il réalise le "match parfait" selon Dominique Sévérac. La MSN ? Du gâteau pour lui. Sérieux, appliqué et autoritaire, il éteint Lionel Messi pour son premier match de Ligue des Champions. Rien que ça ! Le plus impressionnant est son incroyable calme. Balle au pied, il ne panique jamais. Il s'applique à relancer propre, à casser les lignes, pour libérer son milieu de terrain. L'Equipe lui attribue la note de 8. Le monde du football est ébahi !



Malheureusement pour lui (et pour Paris ?), cette performance ne fait pas bouger la hiérarchie. De retour de blessure, Thiago Thiago Silva Silva reprend sa place de titulaire avec Marcos Marquinhos Marquinhos. Presnel Kimpembe Kimpembe ne peut surfer sur sa vague. A Barcelone, du banc de touche, il observe avec rage et dépit, une défense rouge et bleu noyée puis engloutie par la pression. Il fait partie des rares joueurs, avec Hatem Ben Arfa, à réconforter une équipe en plein désarroi dans l'avion du retour.

La fin de saison ressemble à son début. A chaque titularisation, Presnel Kimpembe Kimpembe étale sa classe et sa maturité. Solide défensivement, il ne lui reste plus qu'à consolider son jeu offensif et marquer quelques buts. Sa présence dans l'équipe type des révélations de l'année France Football couronne un exercice 2016-2017 réussi. Pourtant, la hiérarchie semble ancrée dans l'esprit d'Emery. Comme si le match aller face au Barça n'avait pas existé. Le Titi parisien joue mais reste sur le banc lors des matchs à enjeux. Cette situation semble lui satisfaire pour le moment...

Mais pour combien de temps ? Au vu de ses performances, de sa progression et de son potentiel, il postule légitimement à une place de titulaire. Une probable arrivée de Pepe ne devrait pas lui servir... Et si la véritable recrue défensive du mercato estival parisien se nommait Presnel Presnel Kimpembe Kimpembe ?

caractères restants
Avatar de Kibili75 Kibili75 19 - 07 Juin à 21h00
LE FUTUR taulier PSG/Equipe de france.
Avatar de Frouks Frouks 751 - 07 Juin à 22h38
Merci pour cet article. Kimpembe a été la révélation de cette saison au club, je ne sais pas qui et si on va recruter un autre DC mais j'espère vraiment qu'il va enchaîner les matchs ce petit , il promet...
Avatar de Makkko Makkko 22287 - 07 Juin à 23h34
Par contre il a un point tres négatif, sa faculté a se manger des cartons jaunes, et son coté des fois sanguin. mais sinon je le trouve au top dans les airs, dans le placement et la relance!!
Avatar de cmai cmai 14771 - 08 Juin à 10h24
Oui, Avatar de Makkko Makkko mais Thiago Silva et Marquinhos sont souvent trop "gentils" par manque d'agressivité. Kimpembé est bien meilleur et nettement moins sanctionné que ne l'était Diégo Lugano. Lol
Avatar de ManyManiax ManyManiax 1877 - 08 Juin à 10h40
Il a encore beaucoup a apprendre mais il est rempli de promesse, tant mieux que des jeunes formés emergent de temps en temps !
Avatar de GordonFreeman GordonFreeman 10589 - 08 Juin à 14h25
D"accord avec vous, le futur du club en DC. En espérant qu'il garde une bonne ligne de conduite et qu'il mette son professionnalisme avant ses potos....