club

Dans l'intimité des quatre "clans" du vestiaire...

club

Dans l'intimité des quatre "clans" du vestiaire...

Publié le 14 Mars 2018 à 23h40 par Karim
Des clans auraient émergé dans le vestiaire du Paris Saint-Germain depuis le début de la saison, et seraient au nombre de quatre.
Ce mercredi Le Parisien s'est prêté à un découpage du vestiaire parisien par "clans", et en propose leurs intimités.

Les sud-américains


Avec en tête d'affiche les Brésiliens, selon le quotidien francilien souvent bien informé, dans lequel Kevin Trapp, dont la compagne est brésilienne, aurait trouvé sa place, aux côtés de  Neymar Neymar, Daniel Alves, Thiago Thiago Silva Silva et Marcos Marquinhos Marquinhos.

"Les uns et les autres, animés par un très fort sentiment de solidarité, aiment se retrouver pour dîner et passer du bon temps, en présence parfois de Maxwell, désormais dirigeant, et de leurs compagnes", souligne Le Parisien.

Chez les Brésiliens, l'expérimenté Daniel Alves a bien tenté de rapprocher les ''clans'', notamment par des ''festivités'' organisées, mais qui "n'ont jamais suffi à recréer une réelle cohésion de groupe"...

Chez les sud-américains vient ensuite le clan des Argentins. Avec Pastore, Angel Di Maria Di Maria et Lo Celso, le clan argentin est aussi composé de Yuri Berchiche et Edinson Cavani Cavani, même si l'Uruguayen est assez solitaire, précise le journal.

Le clan des Français


le clan français est aussi bien présent, et tiendrait le dragée haute aux trois autres. Alphonse Areola Areola, Kylian Mbappé Mbappé, Rabiot, Presnel Kimpembe Kimpembe, NKunku, Layvin Kurzawa Kurzawa, mais encore rejoint par Thomas Thomas Meunier Meunier et Julian Julian Draxler Draxler.

Presnel Kimpembe Kimpembe et Rabiot s'agaceraient même du "manque de culture club des stars étrangères", assure Le Parisien.

Les "indépendants"


Parmi les joueurs neutres, on retrouve Marco Marco Verratti Verratti, qui n'est membre d'aucun clan mais proche de tous dans les clans cités. Hatem Ben Arfa et Lassana Diarra sont un peu à part, le premier parcequ'il est mis à l'écart par Emery. Le second vient d'arriver.

Quant à Thiago Motta, il est considéré comme l'ancien, et respecté de tous : "Il était le seul dont Ibrahimovic avait peur", assure un proche dans Le Parisien.

Emery quittera le PSG d'ici la fin de la saison, son successeur aura pour mission, entre autres, d'unifier cette diversité culturelle. Pas une mince affaire lorsqu'on connait les ego.

caractères restants
Avatar de sbw8307 sbw8307 4570 - 15 Mars à 07h07
Sans parler de football, dans la société et la vie de tous les jours dés que vous réunissez une 20 de personnes ensemble à se côtoyer quotidienneemnt il y a forcement des affinités qui se forment entre quelques personnes sans appeler ça des clans, ce qui n'empêche pas d'être ouvert avec les autres.
C'est un faux problème, c'est pas unique au PSG, ni au football ça cas là se reproduit dans tous les contextes.
(Edité le 15 Mars à 07h08)
Avatar de colrado colrado 506 - 15 Mars à 10h51
c'est bidon
 
Avatar de Feuviolet Feuviolet 5231 - 15 Mars à 11h44
Oui complètement bidon, IBRA n'a peur de personne ... lol
Avatar de Fret75 Fret75 24 - 15 Mars à 11h42
« C?est le seul dont Ibrahimovic avait peur » voilà ce que je retiens mdr
 
Avatar de Feuviolet Feuviolet 5231 - 15 Mars à 11h45
Tu m'as devancé ... lol