supporters

Supporters, le volte-face de Ménès

supporters

Supporters, le volte-face de Ménès

Publié le 17 Mars 2018 à 16h34 par Karim
Habituel défenseur des supporters français, Pierre Ménès donne cette fois raison aux autorités quant à la gestion des déplacements.
Le journaliste cite des exemples : "Des supporters de Marseille se sont battus avec des policiers à Bilbao et des Lyonnais ont fait de même avec des hooligans russes. Le jour où l'on apprend la suspension à titre conservatoire du stade Pierre-Mauroy, ça fait beaucoup trop. Et ça me rend dingue", estime-t-il sur son blog Canal+.

Et pour cause : "Les supporters du PSG se plaignent de n'être que 270 à être autorisés à aller à Nice dimanche. (...) Il faut se mettre à la place des pouvoirs publics et des forces de l'ordre. On a autre chose à foutre et de l'argent à dépenser plus intelligemment que d'essayer de contrôler des gens qui ne veulent pas être contrôlables", a-t-il lancé.

caractères restants