club

Quelle tête va tomber cet été ?

club

Quelle tête va tomber cet été ?

Publié le 16 Avril 2019 à 13h39 par Jean-Christophe
Pour le journaliste Damien Degorre, la rivalité entre Thomas Tuchel et Antero Henrique provoquera la chute de l'un des deux hommes au PSG.
Le chroniqueur de l'Equipe du Soir a ainsi déclaré : "Bien malin celui qui peux dire qui va rester, qui ne va pas rester à la fin de la saison. C'est un fait, Tuchel veut prendre la main sur le recrutement, il veut prendre la main sur le sportif, c'est un peu comme s'il souhaitait avoir un rôle de manager général. Et quand on est manager général on n'a pas un directeur sportif au-dessus de soi."

« Si Henrique est éjecté de son poste ça ne sera pas le fait de Tuchel »


Degorre a poursuivi : "Il y a un directeur sportif et qui fait le recrutement en général dans un club comme ça ? C'est le directeur sportif, pas l'entraîneur. Pour le moment Henrique est conforté par Nasser mais on sait aussi qu'il n'aura peut-être pas forcément le dernier mot et si Henrique est éjecté de son poste ça ne sera pas le fait de Tuchel, ce sera le fait de Doha qui aura trouvé que le recrutement était totalement raté."

caractères restants
Avatar de mikecob mikecob 607 - 16 Avril à 17h29
c'est simple amha il faut 3 joueurs supp de dimension europeene!! 1 en defense , 1 au milieu et 1 a l'avant un vrai numero 9.........voila
 
Avatar de cmai cmai 14688 - 17 Avril à 08h25
Un vrai numéro 9, tu dis Avatar de mikecob mikecob : on a Kylian et pour l'instant on a Cavani. Je proposerai plutôt un profil d'ailier comme Pépé (23 ans)
Avatar de Loc samjack Loc samjack 2388 - 16 Avril à 19h50
Ce qui est incroyable c'est que depuis l'élimination face à MU on parle chaque jour de virer tel ou tel type, mais jamais Tuchel, pourtant il a quand même rien fait d'incroyable, et puis quels pleurnichard !
 
Avatar de cmai cmai 14688 - 17 Avril à 08h30
Sans parler qu'on peut aussi mettre NAK sur l'un des sièges éjectables. Pour Tuchel, nous découvrons une autre facette de sa personnalité alors que Paris traverse une période difficile pour ne pas dire délicate. Pour autant, je trouverais catastrophique de changer à nouveau de coach et surtout de passer précipitamment pour pertes et profits son formidable travail de reconstruction depuis moins de 10 mois