Coupe de la Ligue

Paris SGReims
Notes > Un PSG sérieux plus que spectaculaire

Coupe de la Ligue

Paris SGReims
Notes > Un PSG sérieux plus que spectaculaire

Publié le 23 Janvier 2020 à 12h55 par Ted75
Mercredi soir, Paris s'est qualifié pour sa 10e finale de Coupe de la Ligue après son large succès à Reims (0-3). Un match sérieux avec des joueurs impliqués sur une pelouse médiocre.

Homme du match :


 Neymar Neymar (7) : Le Brésilien a été omniprésent dans cette rencontre. En jambes, il a été un vrai meneur de jeu en adressant de bons ballons. Moins dribbleur et plus passeur, il a été efficace dans son jeu et n'a pas non plus hésité à revenir défendre dans le couloir pour aider Abdou Diallo Diallo derrière lui.



Surtout, il est impliqué dans les trois buts parisiens sur coups de pieds arrêtés en frappant les deux corners amenant les buts de Marcos Marquinhos Marquinhos et de Kouassi et le coup franc plongeant provoquant le csc rémois.

Reste de l'équipe :


Keylor Navas Navas (5) : Peu de travail pour le portier parisien qui a tout de même été vigilant sur une frappe de Dia qu'il a boxé (68e). Rassurant par ailleurs dans les airs.

Thomas Meunier Meunier (6) : Le Belge a été rarement pris en défaut dans son couloir et a bien défendu face aux provocations de Doumbia. Précis dans ses relais, il l'a moins été au niveau de ses centres. Une vilaine habitude.

Marcos Marquinhos Marquinhos (7) : Capitaine du soir, le défenseur brésilien a été buteur d'entrée sur un coup de tête piqué parfait (9e). Il a été, ensuite, intelligent dans son placement et a intercepté quelques ballons précieux dans la surface.

Malheureusement pour lui, il s'est blessé à la cuisse et a cédé sa place à Kouassi (71e), qui a eu l'honneur de marquer le 4000e but de l'histoire du PSG, en étant à l'affut d'une volée de Leandro Paredes Paredes mal repoussée par Rajkovic (77e).



Presnel Kimpembe Kimpembe (6) : L'ancien pensionnaire du centre de formation parisien est toujours aussi précieux dans les duels. N'hésitant pas à aller au combat, il est un bon complément de Marcos Marquinhos Marquinhos ou de Thiago Thiago Silva Silva. Si sa première touche de balle est souvent approximative et peut être dangereuse, il réussit à s'en sortir au physique.

Abdou Diallo Diallo (6.5) : Dans l'axe ou à gauche, il déçoit rarement. Latéral mercredi, l'ancien Monégasque a été propre dans son jeu. S'il n'est pas beaucoup monté, il s'est surtout concentré à bien défendre et à relancer court. Sobre et efficace.

Leandro Paredes Paredes (6.5) : Il a commis une seule erreur : une perte de balle qui a amené un contre dangereux. Mais au-delà de ça, l'Argentin a encore été un élément important au milieu par son jeu en une touche qui a aidé à accélérer les transitions offensives. Il signe une superbe volée sur corner amenant le troisième but du PSG.



Marco Verratti Verratti (6) : L'Italien a cette faculté à conserver le ballon sous pression. Mais il a aussi été agaçant en portant trop le ballon alors qu'il avait des solutions à ses côtés. Il en a ainsi perdu quelques-uns qui auraient pu être dangereux. Au final, il provoque tout de même le rouge de Munetsi, qui l'a sévèrement taclé (73e).

A cédé sa place à Choupo-Moting (82e), qui a eu une occasion en or sur une frappe magnifiquement repoussée par le portier rémois (90e+3).

Julian Draxler Draxler (3) : L'Allemand semble avoir lâché mentalement depuis quelques semaines. Et il a bel et bien perdu confiance en ses qualités, avec de nombreux ballons perdus et de passes pas dans le bon tempo. Nerveux, il a même commis quelques fautes et a été averti. Tuchel a du le sortir à la pause. Remplacé par Herrera (5), qui a bien bouché les espaces.

Pablo Sarabia Sarabia (4.5) : Le petit milieu espagnol a été aligné au côté de Kylian Mbappé Mbappé devant. Dans l'axe, comme dimanche à Lorient, il a été peu à son aise en se perdant parfois au niveau de ses déplacements. Un peu mieux lorsqu'il a plongé sur les ailes, même s'il n'a pas connu de réussite dans ses gestes offensifs.

Kylian Mbappé Mbappé (4) : L'attaquant français n'était pas dans un grand soir. Glissant pas mal en début de partie, il a du changer de crampons mais cela n'a pas changé le rendu de son match. Peu en réussite dans ses dribbles, il ne s'est pas non plus procuré beaucoup d'occasions et a même été averti pour avoir poussé le ballon au fond des filets en s'aidant de la main.


caractères restants