Ligue des Champions

Les confidences de Rashford sur son penalty contre le PSG

Ligue des Champions

Les confidences de Rashford sur son penalty contre le PSG

Publié le 22 Mai 2020 à 07h30 par Stevy | Photo : LeFigaro
L'attaquant de Manchester United Marcus Rashford s'est confié sur son penalty contre le Paris Saint-Germain, lors du huitième de finale retour, l'année dernière, en Ligue des Champions.
Dans un live organisé avec le tennisman Andy Murray, l'international anglais a livré des confidences sur son penalty décisif marqué dans les derniers instants au Parc des Princes : "Ça se jouait entre moi et Romelu Lukaku. En sachant que lui avait déjà inscrit un doublé dans ce match. Il pouvait réussir un coup du chapeau. Mais quand vous êtes associé à lui en attaque, il est du genre à vouloir que les deux soient en réussite. Il m'a tendu le ballon en me disant : Tu peux le prendre," a d'abord confié Marcus Rashford.

« J'étais prêt à lui laisser »


Avant de poursuivre : "J'étais prêt à lui laisser, car il pouvait mettre trois buts. C'est un énorme aboutissement, de mettre un triplé. Mais il voulait que je le tire. Il faut être prêt sur le moment, essayer de se décontracter en pensant aux gestes répétés à l'entraînement, puis se concentrer."


caractères restants
Avatar de sbw8307 sbw8307 5538 - 22 Mai à 08h06
Merci de nous rappeler de bon souvenir, peut être Lukaku l’aurait raté. J’ai lu que « remonta » aller faire son entrée dans le dico.
La définition ? La voici : Remontada (de l'espagnol, "remontée"). 1. Sports. Remontée de score inattendue permettant à l'équipe qui perd d'emporter la victoire dans un match de football, alors qu'il y avait un grand écart de points entre les deux équipes ; par extension, victoire inespérée d'une équipe ou d'un joueur lors d'une compétition, quelle qu'elle soit. 2. Fam. Retour au premier plan, victoire spectaculaire d'un parti ou d'un homme politique, après une défaite électorale, une traversée du désert, etc.

 
Avatar de Makkko Makkko 22203 - 22 Mai à 12h33
remontada: mot employé pour désigner une mascarade flagrante mais totalement tolérée et acceptée par une tiers personne à qui on a graissé la patte. Mot venant des espagnol, maitre en la matière après l'extinction des magouilleurs italiens.