club

Kehrer, solution viable en latéral droit ?

club

Kehrer, solution viable en latéral droit ?

Publié le 02 Juillet 2020 à 18h10 par Ted75 | Photo : Panoramic
Régulièrement critiqué depuis son arrivée en 2018, Thilo Thilo Kehrer Kehrer a pourtant la garantie d'intégrer le onze de départ du PSG. Avec le départ de Thomas Meunier Meunier, l'Allemand possède en effet une vraie chance d'occuper le poste de latéral droit. Bonne nouvelle ?
Recruté pour une somme de 37 millions d'euros à l'été 2018, Thilo Kehrer Kehrer avait de quoi interroger à son arrivée. Cet illustre inconnu a débarqué dans la capitale à la surprise générale alors qu'aucune rumeur ne l'avait évoqué. Réputé pour son fort caractère, l'Allemand avait exprimé sa forme motivation d'entrée : "Je ne ressens aucune pression. Je me concentre à jouer, à m'entraîner, à travailler et à progresser. Je peux jouer à beaucoup de postes. Je peux jouer en défense centrale, au poste de latéral droit et à gauche".


Une certaine inconstance dès ses débuts


Ses débuts sont assez compliqués puisqu'il concède un penalty contre Angers dès sa première apparition et sort même à la pause. Plutôt emprunté lors de ses premières sorties, il n'a pas tardé à avouer ses difficultés : "Je sais que je ne suis pas encore à mon top niveau. Mon potentiel est supérieur à ce que j'ai pu montrer jusqu'à maintenant. Je dois m'adapter à ma nouvelle équipe, aux nouveaux systèmes. J'ai confiance et je sais que je vais bientôt montrer pourquoi le coach et le club m'ont engagé".

Des promesses qui vont finir par être tenues puisqu'il participe activement aux bons matches de poule du PSG en Ligue des champions à Naples (1-1), contre Liverpool (2-1) ou encore à Manchester, à l'aller (0-2). Deux dernières prestations en position d'arrière droit qui lui permettent d'être moins sous pression et solide face à Mané ou Martial.



La déroute de Manchester, un tournant


Mais ballotté entre l'axe et le côté droit, Thilo Kehrer Kehrer finit par perdre ses repères. Déjà critiqué pour avoir concédé 4 penalties entre aout 2018 et janvier 2019, il passe au travers au retour du 8e de finale contre Manchester en débutant de manière catastrophique par une passe en retrait mal ajustée qui a profité à Lukaku. Il reviendra quelques semaines plus tard sur cet épisode malheureux : "Ces dernières semaines au PSG n'ont pas été simples avec notre élimination en C1 qui est encore inexplicable. Ces derniers mois au PSG m'ont permis d'emmagasiner beaucoup d'expérience. Je me sens bien plus mature qu'il y a un an".



S'il s'est vite remis en selle en alignant des bonnes prestations face à l'OM, à Toulouse et contre Strasbourg (impliqué sur 4 buts), l'Allemand a fini par sombrer comme son équipe. Et a même montré sa fragilité physique en se blessant plusieurs fois, dont une rupture de l'aponévrose qui l'a tenu éloigné des terrains d'aout à décembre 2019.

Une période forcément compliquée pour lui : "C'est vrai que c'était une période difficile pour moi. Ce que j'aime c'est jouer, mais je ne pouvais pas. J'étais concentré sur ma guérison et sur le fait de revenir à 100%. Je dois saisir les opportunités qui s'offrent à moi. Je dois m'améliorer à tous les entraînements, me concentrer sur les points dont je parle avec le coach. Mais surtout retrouver le rythme et regagner confiance dans mon jeu".

Des motifs d'espoir


A son retour de blessure, Thilo Kehrer Kehrer a semblé moins s'éparpiller et a enchaîné des prestations plus propres. Parfois en défense centrale, mais aussi en latéral droit. Face à Dortmund, lors du 8e de finale retour de la qualification (2-0), il a ainsi été étonnant de sérénité face aux remuants Sancho et Thorgan Hazard, remplaçant parfaitement Thomas Meunier Meunier, suspendu.



De quoi relancer le débat sur ce poste de latéral droit. Montrant à plusieurs reprises au plus haut niveau européen, en dehors de cette fameuse déroute de Manchester, qu'il avait du caractère, l'international allemand peut même être intéressant dans cette position avec plus d'impact physique et de solidité que son ex-concurrent belge. Afin de permettre un meilleur équilibre avec les montées incessantes de Juan Bernat Bernat de l'autre côté.

Thomas Tuchel n'a, de toute façon, pas le choix avec pour seul latéral droit de métier le trop tendre Colin Colin Dagba Dagba. Si son corps le laisse tranquille, Thilo Kehrer Kehrer peut ainsi représenter plus qu'une bonne solution pour compléter le quatuor défensif du PSG.

Thilo Thilo Kehrer Kehrer en chiffres


56 matches – 2 buts, 2 passes décisives. Champion de France à deux reprises (2019, 2020), Trophée des champions (2019).

caractères restants
Avatar de Ricardinho Ricardinho 146 - 02 Juillet à 21h05
Pour l'instant j'ai du mal à voir son fort caractère, on le sent toujours sur la réserve. A voir avec le temps et un peu plus de bouteille...
Avatar de K4RiM K4RiM 4439 - 03 Juillet à 01h14
En attendant le recrutement d'un pur latéral droit il faudra bien faire avec... ou alors lui donner définitivement les clés du côté droit de la défense, au moins en enchainant les matchs à ce poste il emmagasinera de l'expérience et de la confiance.