Ligue des Champions

C1 - Manchester City PSG : Exclu – Jimmy Algérino avant le match contre City : « Je reste confiant »

Ligue des Champions

C1 - Manchester City PSG : Exclu – Jimmy Algérino avant le match contre City : « Je reste confiant »

Publié le 04 Mai 2021 à 11h24 par Ted75
Photo : Panoramic
Ancien latéral du PSG, Jimmy Algérino a eu la gentillesse d'accorder une interview à PlanètePSG. Dans cette deuxième partie, il se projette sur le rendez-vous de ce mardi soir.
PlanètePSG – Pensez-vous d'abord que la performance moins brillante de Keylor Navas a pu avoir un impact sur celle de l'équipe et des défenseurs en particulier ?
Jimmy Algérino :
En le supervisant, j'ai senti un Navas qui n'était pas aussi serein qu'avant. Ça pouvait montrer une forme de fébrilité. Et pour les défenseurs, ça peut les rendre moins sereins. Sur le 1er but, il n'est pas irréprochable.

Sur le 2e but, le mur qui se disloque, ce n'est pas normal. Et quand on observe bien, les joueurs les moins expérimentés que sont Kimpembe, Gueye, Paredes sont les trois qui ont été coupables d'erreurs. Les petits détails font la différence au plus haut niveau.



Globalement, la baisse de régime au milieu a été déterminante en seconde période. Et entre Pochettino et Guardiola, il y a eu un déficit d'expérience car Mauricio aurait du réagir en conséquence. Ces manques ont fait que Man City a pu récupérer son jeu. Les joueurs ont mal géré leurs efforts en première période. Et les attaquants ne se replaçaient plus après la pause.

PlanètePSG – Verratti, avec rôle hybride entre la gauche et dans l'axe, a aussi fini par se perdre en seconde période.
Jimmy Algérino :
Dans le rôle de 10, c'était déjà particulier. Mais avec son niveau physique, le balader comme ça à gauche ou dans l'axe l'a desservi et il a fini par se perdre. Contre le Real il y a quelques années, je me souviens qu'il était sorti du match de la même manière car physiquement, il n'était pas bien et il s'était fait expulser (Ndlr : le 6 mars 2018, en 8es de C1).

PlanètePSG – Comprenez-vous le coaching de Pochettino lors de cet aller et notamment le fait de sortir Di Maria ?
Jimmy Algérino :
Sortir Di Maria n'était pas le meilleur des choix c'est sur, au vu de sa performance mais aussi car il a un coffre que n'ont pas Neymar et Mbappé. Neymar a fait ce qu'il pouvait de son côté. Il a essayé d'en faire plus en fin de partie mais il n'a pas la caisse pour pouvoir renverser la situation à lui seul. Il n'a pas été décisif dans ses choix, dans ses frappes encore une fois. Maintenant, il faut qu'il se retrouver physiquement pour pouvoir amener autre chose que ce qu'il a montré.



Mbappé, je l'ai senti timoré par rapport à Neymar, qui était plus libéré. C'est très important que ces joueurs semblent en possession de leurs moyens, Ney l'a été pendant une période, Mbappé ne l'a jamais été.

« Je n'ai aucun doute que Paris puisse retourner la situation »



PlanètePSG – Par rapport aux capacités de cette équipe en déplacement cette saison, notamment en LdC, restez-vous confiant ?
Jimmy Algérino :
A voir la capacité de Paris à l'extérieur, je reste confiant, je n'ai aucun doute que Paris puisse retourner la situation. Il n'y a pas de vérité sur la question physique. A partir du moment où la situation est claire, que les joueurs savent ce qu'il y a à faire, la fatigue on l'oublie très vite, on est portés par l'enjeu. En plus, il n'y a pas le public adverse qui peut les perturber.

« Je me priverais de Verratti »



PlanètePSG – Comment aborder cette rencontre ? Et avec quels joueurs d'après vous ?
Jimmy Algérino :
Comme l'a dit Guardiola, City va jouer son jeu mais va rester prudent pour ne pas se faire contrer. Et Paris doit être capable de pouvoir les déranger dans la possession. A deux milieux, ce sera dangereux car s'ils arrivent à passer ce premier rideau, ça peut mettre en danger l'équipe er leur permettre d'avoir la possession.



Je me priverais de Verratti sur ce match et mettrais Draxler, Danilo, Paredes, avec Neymar, Di Maria et Mbappé devant. Il va falloir se projeter. City va chercher à avoir le ballon. Il faut de la qualité à la récupération et jouer proprement court ou même long. Qui de mieux que Draxler a cette qualité ? Verratti, c'est plutôt dans les petits espaces. Quoiqu'il en soit, il faut que derrière, le replacement soit efficace et faire un match plein. Et pas qu'en première période.

Nous remercions vivement Jimmy Algérino pour sa disponibilité. Retrouvez-le sur les antennes d'Europe 1 ce mardi soir.
Retrouvez toute l'actu PSG issue de nombreux médias chez notre partenaire RezoSport.com

caractères restants