club

PSG : Quand l'UNFP défend Galtier et Mbappé pour la polémique du TGV

club

PSG : Quand l'UNFP défend Galtier et Mbappé pour la polémique du TGV

Publié le 06 Septembre 2022 à 20h34 par Jean-Christophe
L'UNFP a publié un communiqué pour prendre la défense du PSG après la polémique du TGV.
L'UNFP a publié le communiqué suivant : "La dernière campagne de communication de la SNCF est une réussite. Il a suffi d'un tweet pour déplacer le débat, oublier les retards, les annulations, enfin tout ce qui fait si souvent le quotidien de millions d'utilisateurs, pour se concentrer sur les vilains footballeurs qui ne prennent pas le train pour aller à Nantes, mais l'avion..."

« Galtier, Mbappé, Elon Musk, même combat ! »


Avant de rajouter : "Galtier, Mbappé, Elon Musk, même combat ! Il vaut mieux en rire, oui. Et ce n'est pas parce que les footballeurs, eux aussi citoyens conscients et respectueux, se moqueraient de l'écologie, mais parce qu'il est simplement ridicule et fatiguant qu'ils servent ainsi à l'envi de bouc-émissaires..."

« C'est pas Versailles ici ! »


L'UNFP a poursuivi : "On ne veut plus les voir sur l'herbe verte, on ne veut plus qu'ils jouent le soir, mais on veut qu'ils gagnent, qu'ils donnent du plaisir à leurs supporters, contraints demain – pour dissiper les nuisances sonores qu'ils créent dans un stade où ils n'auront plus accès -, de regarder les matches chez eux devant leur télé... éteinte. C'est pas Versailles ici !"

« On pourrait justement continuer à en parler pour... ne rien dire »


Au sujet de l'actuelle polémique : "On pourrait justement continuer à en parler pour... ne rien dire, jusqu'à se demander si le sport professionnel est une activité essentielle."

« Pour l'UNFP, celui-ci est terminé avant même d'avoir commencé »


Et pour conclure : "Et oublier, sérieusement, que des équipes comme le Paris Saint-Germain et Marseille jouent tous les trois jours, parfois en dehors de France, que le temps leur est compté, qu'il leur faut voyager de nuit, quand les trains, à de très rares exceptions près, dorment en gare où ils entrent aujourd'hui sans même avoir sifflé trois fois – tout se perd ! -, comme les arbitres lorsque la fin du match est venue. Pour l'UNFP, celui-ci est terminé avant même d'avoir commencé."

caractères restants