club

Les chiffres du PSG en L1

club

Les chiffres du PSG en L1

Publié le 01 Juin 2008 à 09h16 par Ludovic FRANCISCO
Une saison de football, ce sont évidemment des chiffres, énormément de chiffres. "Planète PSG" vous propose un florilège des plus significatifs afin de vous faire votre propre opinion d'une saison qui aura vu le PSG flirter avec la relégation avant de se sauver in extremis.
Confrontations directes

2 équipes qui ont porté bonheur au PSG : Auxerre, Strasbourg
Deux clubs ont goûté par deux fois cette saison les foudres des Rouge et Bleu. Quatre buts ont été inscrits durant les deux confrontations contre la formation bourguignonne, contre un seul encaissé (0-1 puis 3-1). L'équipe alsacienne a été moins masochiste, en se contentent d'en encaisser trois, contre un seul inscrit (1-2 puis 1-0). Diané a été particulièrement inspiré contre ces équipes, en marquant trois buts. Les autres ont été l'oeuvre d'Arnaud, Luyindula et Pauleta.

6 équipes qui ont plutôt réussi au PSG : Lens, Le Mans, Metz, Monaco, Saint-Etienne, Sochaux
Grâce à ces équipes, le PSG a récolté 4 points sur 6 possibles. Le rapport de points obtenus à domicile et à l'extérieur face à ces formations est d'ailleurs assez symbolique du paradoxe parisien cette saison puisque le PSG s'est plus imposé en déplacement (à Léon-Bollée, Louis-II, Geoffroy-Guichard et Bonal) que lorsqu'il recevait (Lens, Metz).

2 équipes qui ont fait jeu égal avec le PSG : Lille, Valenciennes
Le PSG a rencontré peu d'équipes cette saison d'où il n'est pas possible de ressortir un vainqueur au terme des deux confrontations. C'est le cas néanmoins de Lille et de Valenciennes, sur les mêmes scores : nul à domicile (1-1) et nul à l'extérieur (0-0).

3 équipes qui n'ont pas trop réussi au PSG : Marseille, Nancy, Toulouse
Face à ces trois formations, le PSG n'a empoché qu'un nul en deux confrontations. A noter que dans le cas de Toulouse, le point du nul a été obtenu à l'extérieur. C'est sans surprise que le club s'est incliné au stade Vélodrome et à Marcel-Picot.

6 équipes qui ont laminé le PSG : Bordeaux, Caen, Lorient, Lyon, Nice, Rennes
Ces équipes n'ont pas fait de détail en s'imposant contre le PSG par deux fois. Seule une équipe (Saint-Etienne) était parvenue à le faire la saison passée. En six doubles confrontations, les Parisiens ont encaissé en tout, tenez-vous bien, 31 buts ! Avec un tel bilan, le club de la capitale peut s'estimer heureux de ne pas avoir été rétrogradé en L2.


Scores et classement

3-0 : c'est la plus large victoire du PSG cette saison en L1. Les victimes en ont été Lens et Metz. A noter que les Rouge et Bleu ont réussi à faire mieux dans une autre compétition : c'était le 15 janvier, en quart de finale de la Coupe de la Ligue, contre Valenciennes (4-0).

0-3 : c'est le score le plus large en défaveur des Parisiens au terme d'un match en 2007-2008. Bordeaux à Chaban-Delmas et Caen au stade Malherbe ont réussi cet exploit. L'équipe à avoir inscrit le plus de buts en une rencontre contre le PSG est Lyon : c'était le 22 mars, à Gerland, pour le compte de la 30e journée (4-2), grâce à deux réalisations de Fred, une de Govou et une de Juninho.

20 : c'est le nombre de points récoltés à domicile sur 57 possibles, 78 % de matchs s'étant soldés par un nul ou une défaite au Parc des Princes. Dans le détail, cela donne quatre victoires, huit nuls et sept défaites, ce qui place le PSG à la 17e place du classement (1er : Lyon, 46 pts ; 20e : Metz, 12 pts).

23 : c'est le nombre de points récoltés à l'extérieur sur 57 possibles, 57 % de matchs s'étant soldés par une victoire ou un match nul en déplacement. Dans le détail, cela donne six victoires, cinq nuls et huit défaites, ce qui place le PSG à la 8e place du classement (1er : Lyon, 33 pts ; 20e : Valenciennes, 8 pts).

18 : c'est la place occupée le plus souvent par le PSG cette saison (neuf fois). A noter que le club n'a jamais réussi à aller au delà du onzième rang, rang qu'il n'est lui-même parvenu à atteindre que trois fois (1re, 8e et 20e journées).


Buts

37 : c'est le nombre total de buts inscrits en L1 cette saison par le PSG. La majorité d'entre eux (20 buts) ont été marqués en seconde mi-temps, plus particulièrement entre la 45e minute et l'heure de jeu (10 buts). Le PSG constitue la 13e attaque du championnat (1er : Lyon, 74 buts ; 20e : Metz, 28 buts).

1,13 : c'est la moyenne de buts par match inscrits par les Parisiens. Cette moyenne descend à 1,05 à domicile, tandis qu'elle atteint 1,21 à l'extérieur.

11 : c'est le nombre de buts inscrits par Amara Diané, le meilleur scoreur du PSG. Cette performance le place à la 15e position du classement des buteurs de Ligue 1. Il est suivi Pauleta (8 buts, 21e place) et de Luyindula (5 buts, 50e place).

3 : c'est le nombre de doublés réussis par le même Diané cette saison. Il a en effet réussi à inscrire deux buts dans la même rencontre contre Lens (20e journée), face à Auxerre (35e j.) et à Sochaux (38e j.). Pauleta en a réussi également un contre Lyon (12' j.).

45 : c'est le nombre total de buts encaissés par le PSG en L1 cette saison. La majorité d'entre eux (12 buts) ont été concédés entre la demi-heure et la fin de la première période. Le PSG constitue la 13e défense du championnat (1er : Nancy, 30 buts ; 20e : Metz, 64 buts).

3 : c'est le meilleur total de buts inscrits par un joueur de l'équipe adverse contre Paris au cours de la saison. L'un est un triplé (Wendel, lors de Bordeaux-PSG), l'autre est réparti sur deux rencontres (Kone, un but lors de Nice-PSG et un doublé lors de PSG-Nice). D'autres joueurs ont réussi à inscrire deux buts au cours de la saison : Ben Arfa, Briand, Elmander, Fred, Vahirua et Govou. Ce dernier peut prétendre au titre de bourreau du PSG : non seulement il est l'auteur du but victorieux en finale de la Coupe de France, mais en plus il a marqué à chacun de ses rendez-vous avec le club de la capitale.

-8 : c'est la différence de buts du PSG, qui le place à la 14e place du classement à égalité avec Monaco (1er : Lyon, + 37 ; 20e : Metz, - 36 pts).


Jeu

8 : c'est le nombre de passes décisives réussies par Jérôme Rothen, ce qui le place à la quatrième place du classement général des passeurs. Bourillon, Diané et Souza ont réussi deux passes chacun.

38 : c'est le nombre total de matchs disputés par Zoumana Camara Camara, Clément, Landreau et Diané, soit l'intégralité des matchs de Ligue 1. Seul l'attaquant n'a pas été titulaire systématiquement. Ils sont seulement 14 dans ce cas dans le championnat de France, ce qui indique qu'il y a eu très peu de turn-over cette saison dans le club de la capitale (27 joueurs utilisés). Ajoutons que Zoumana Camara Camara est le seul joueur de champ avec Sorbon et Abriel à avoir disputé toutes les minutes, soit 3 420.

10 : c'est le nombre de joueurs parisiens à avoir joué pour la première fois de leur carrière en Ligue 1. Ils s'agit d'Arnaud, Boli, Ceará, Digard, Everton, Mabiala, Ngoyi, Sakho, Sankharé, Souza. Le PSG est second dans ce classement, ex-aequo avec Monaco et Strasbourg. C'est Metz qui a lancé le plus de joueurs.

17 : c'était l'âge de Mamadou Sakho, à l'occasion de Valenciennes-PSG (11e j.). Lors de cette rencontre, le défenseur avait été désigné capitaine, ce qui en fait le plus jeune capitaine de l'histoire du championnat de France.

558 : c'est le nombre de fautes commises cette saison par les Parisiens, soit la troisième équipe de L1 à en commettre le moins. Le nombre de fautes subies (631) est légèrement supérieur à la moyenne (8e place).

53 : c'est le nombre de cartons jaunes infligés aux joueurs du Paris Saint-Germain cette saison. Avec 1,76 carton par match, le club se situe à la deuxième place du classement des équipes les moins sanctionnées administrativement (1er : Lorient avec 39 jaunes ; 20e : Monaco avec 84 jaunes). La palme du joueur parisien le plus souvent averti revient à Pedro Pauleta (8 cartons jaunes).

0 : c'est le nombre de cartons rouges infligés aux Rouge et Bleus. C'est le seul club de Ligue 1 dans ce cas avec Lorient.

410 : c'est le nombre de tirs réalisés par les Parisiens, ce qui les place à la 15e place du classement. 179 d'entre eux ont été tirés en dehors de la surface, soit le plus petit total de Ligue 1 (20e place). Les Rouge et Bleu privilégient la surface de réparation adverse : 228 tirs, ce qui correspond au 6e rang.

26 : c'est le nombre de fois où les joueurs du PSG ont évolué avec leurs couleurs historiques.
Le maillot blanc a servi 12 fois. Le maillot chocolat, qui aurait pu servir de deuxième tenue à l'extérieur, n'a pas été utilisé. A noter que les joueurs ont évolué trois fois dans des tenues hybrides : maillot et short blanc/bas rouges à Lorient et à Metz, maillot blanc/short et bas rouges à Saint-Etienne.


Affluence et audience

36 946 : c'est la moyenne de spectateurs ayant assisté aux matchs du Paris Saint-Germain au Parc des Princes, soit 600 spectateurs environ de plus que la saison dernière. Ce total correspond à la troisième place d'un classement que domine Marseille (52 600 spectateurs), Lyon se classant deuxième (37 297).

45 353 : c'est la plus grosse affluence au Parc des Princes cette saison. C'était le 10 mai, à l'occasion de l'avant-dernière journée, contre Saint-Etienne (1-1). La seconde meilleure affluence est PSG-OM, le 2 septembre 2007, avec 43 419 spectateurs.

2 170 000 : c'est le nombre de téléspectateurs ayant assisté à la rencontre OM-PSG (2-1), lors de la 25e journée, sur Canal +.

20 : c'est le nombre de fois où le PSG a été diffusé cette saison par les chaînes du groupe Canal +. Ce total place le club de la capitale au troisième rang des clubs les plus diffusés, derrière Marseille (25) et Lyon (24). Ajoutons à ce total neuf diffusions par le groupe France Télévisions, pour les besoins de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue.

 Dernières News sur le sujet :

caractères restants