Ligue 1

Paris SGMonaco
Le mouvement, la clé du succès parisien

Ligue 1

Paris SGMonaco
Le mouvement, la clé du succès parisien

Publié le 27 Novembre 2017 à 16h18 par Ted75
Dimanche soir, le PSG a impressionné à Monaco (1-2). Si le score ne reflète pas la domination parisienne, le contenu du match a livré de gros enseignements sur la capacité des hommes d'Emery à hausser leur niveau de jeu.
Paris était attendu et Paris a convaincu. Lors du gros choc du championnat, le club de la capitale est allé l'emporter de manière convaincante à Monaco (1-2). Avec une démonstration dans le jeu et une équipe qui se rapproche du style tout en verticalité voulu par Unai Emery.



Paris a d'abord éteint le pressing monégasque


D'entrée, Monaco a voulu presser haut Paris dans son camp pour empêcher les sorties de balle. Une passe trop appuyée de Layvin Kurzawa Kurzawa vers Adrien Rabiot Rabiot a d'ailleurs amené une première situation de déséquilibre sans conséquence. Très haut, l'ASM s'est toutefois calmée suite à une action magnifique signée  Neymar Neymar.

Se débarrassant de deux joueurs adverses (voir graphique ci-dessous, images 1, 2 et 3), le Brésilien a ensuite parfaitement lancé dans la profondeur Kylian Mbappé Mbappé (image 4), qui a loupé une belle occasion d'ouvrir le score. En une accélération,  Neymar Neymar a ainsi déstabilisé le bloc monégasque. Par la suite, les hommes de Jardim ont été moins enclins à se découvrir.



Sérénité et mouvement


Ce qui a le plus marqué dans cette rencontre, c'est la sérénité avec laquelle le PSG a abordé ce choc. Y compris lorsque Monaco a réduit la marque à neuf minutes de la fin. L'équipe a rarement paniqué, s'est soudée et n'a rien concédé, hormis un tir trop mou de Falcao. A travers les victoires des dernières semaines, les Parisiens ont gagné en assurance et parviennent désormais à se comprendre sur le terrain.

Surtout, c'est bien le déplacement des joueurs qui a permis de rendre vivant le jeu parisien. Au milieu et en attaque, les hommes d'Emery changent régulièrement de position et deviennent difficiles à suivre pour leurs adversaires. Le 4-3-3 de départ se transforme souvent en 4-4-2, ou en 4-2-3-1 suivant le mouvement de Julian Draxler Draxler,  Neymar Neymar, Edinson Cavani Cavani ou Kylian Mbappé Mbappé. Une palette qui permet de déstabiliser plus d'une équipe.



La verticalité, le maître-mot - Paris comme le Real 2014 ?


Ronronnant, lénifiant parfois sous l'ère Blanc, le jeu du PSG est plus dynamique. Le profil des joueurs le permet. Quand on remplace Matuidi par Julian Draxler Draxler, on gagne forcément en qualité technique et en transition. Les passes sont verticales et percent les lignes adverses. Dans le positionnement, on pourrait même faire un parallèle avec le Real 2014.

A l'époque, les Madrilènes jouaient en 4-3-3 modulable en 4-4-2 selon les déplacements de Angel Di Maria Di Maria et de Ronaldo. Si l'on transfère avec le PSG, Julian Draxler Draxler et  Neymar Neymar bougent de la même manière, l'Allemand prenant régulièrement le couloir gauche et le Brésilien l'axe. Cela permet de libérer l'ancien Barcelonais et lui permet d'influer sur le jeu en tant que vrai meneur. Ce n'est pas un hasard s'il a distribué bon nombre de caviars dans ce match (5 passes-clés, dont les 4 illustrées ci-dessous).



Mais tout n'a pas été parfait


Evidemment, le score aurait été plus large si tout avait fonctionné. On a ainsi vu Kylian Mbappé Mbappé passer à côté de son match malgré des appels tranchants dans la profondeur. Sifflé par son ancien public, le Français a parfois déjoué et a loupé pas moins de quatre grosses occasions (voir ci-dessous). Trop de pression ? Un manque de lucidité ? C'est à travers ce genre de rencontres qu'il va continuer à grandir en tout cas.



L'efficacité aperçue ces dernières semaines s'est ainsi envolée le temps d'une soirée pour le PSG, avec d'autres opportunités manquées par Julian Draxler Draxler et Edinson Cavani Cavani. Un moindre mal car les équipes en forme à l'automne ne sont pas toujours celles qui performent au printemps. Et inversement. Les exemples, justement, du Real 2014 et du Barça 2015 sont là pour le prouver...

Résumé du match (Cliquez sur « Visionner sur Youtube ») :

caractères restants
levrai 3040 - 27 Novembre à 18h19
analyse intéressante
Avatar de Géhel Géhel 92 - 27 Novembre à 18h29
Ted href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , ça correspond bien au match qui est assez correctement resumé.
Avatar de Neya78 Neya78 485 - 27 Novembre à 22h17
Ted href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , tu devrais remercié Emery !
Avatar de Makkko Makkko 17953 - 28 Novembre à 08h14
Emery a quand meme de la chance d'avoir un panel de joueur ultra polyvalent href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> . mais ça aussi c'est une de ses préférences href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> . Mbappé a droite href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , Draxler en relayeur href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , Rabiot en sentinelle href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , ce sont pas leurs postes href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , et meme si certain l'affirme href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , ils font aujourd'hui tres bien le taff href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> . Le mouvement et la permutation href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> . Cavani aujourd'hui se met au service de Neymar href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , en dezonant a gauche pour laisser rentrer Neymar href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> . Puis derriere finalement href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , ça tient la baraque href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> . A la fin de la saison href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , j'espere ne plus avoir aucun doute sur le poste de gardien
 
Avatar de Neya78 Neya78 485 - 29 Novembre à 00h32
pur bonheur actuel href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , on grimpe encore d une gamme href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> . on voit vivre un vrai groupe href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> . pour le gardien href='profil--.html'> class="glyphicon glyphicon-user" aria-hidden="true" style="font-size:18px;"> , je pense vraiment qu il est bon.