Quantcast

Chronique PSG : La gestion de l'effectif est-elle cohérente ?

Publié le 11 Février 2024 à 12h14 par Jean-Christophe
PSG.fr
Depuis le début de saison, Luis Enrique a testé de nombreux systèmes de jeu et n'a pas hésité à faire évoluer plusieurs joueurs à des postes différents. S'agit-il d'une gestion cohérente de sa part ? Éléments de réponse dans cette chronique.
Depuis son arrivée au PSG, force est de constater que Luis Enrique a testé plusieurs formules. Plusieurs systèmes de jeu ont été mis en place : le 4-3-3, le 4-2-4, le 3-4-3 en phase de possession... Autant de schémas auxquels les joueurs ont du s'adapter.

Les choix du coach vivement critiqués par les médias


Face à ce qui peut s'apparenter à un véritable laboratoire d'expériences, Luis Enrique a été vivement critiqué par les médias. Que ce soit Rolland Courbis, Daniel Riolo, Pierre Ménès et bien d'autres encore, les changements incessants du coach Parisien ont fait débat.

Et plus que le système de jeu, c'est surtout l'utilisation des joueurs qui a provoqué l'incompréhension. Warren Zaïre-Emery et Carlos Soler, milieux de terrain de formation, ont évolué en tant qu'arrière droit, laissant Nordi Mukiele sur le banc de touche durant de nombreuses rencontres. Vitinha, pourtant très performant, n'a pas débuté toutes les rencontres importantes de la saison. Lucas Beraldo et Lucas Hernandez ont tantôt joué à gauche, tantôt dans l'axe.

Des critiques paradoxales


Les saisons précédentes, ces mêmes médias reprochaient à Mauricio Pochettino et Christophe Galtier une absence de concurrence au PSG et une équipe type inamovible, quelles que soient les circonstances. Mais avec cette manière de gérer l'effectif, les deux entraineurs n'ont pas su mobiliser l'ensemble de ses joueurs et au moment de palier aux blessures de Presnel Kimpembe, Nuno Mendes ou encore Neymar, les remplaçants tels que Carlos Soler, Fabian Ruiz ou encore Juan Bernat n'ont pas donné satisfaction, en partie parce qu'ils n'avaient ni la confiance de leur coach, ni le temps de jeu nécessaire pour être immédiatement opérationnels.

Luis Enrique donne du temps de jeu à tous ses joueurs


Cette saison, Luis Enrique a voulu s'appuyer sur un effectif dans lequel tous les joueurs ont leur chance, pourvu qu'ils démontrent à l'entrainement les qualités nécessaires pour être alignés sur le terrain en match officiel. En agissant ainsi, l'Espagnol fait appel à des leviers, à la fois sur le plan mental et athlétique.

Permettre à tous les joueurs de se sentir concernés


En Football, une saison n'est jamais linéaire. Un entraineur se doit de faire preuve d'adaptabilité, d'inventivité et d'anticipation. Luis Enrique a surement en tête une équipe type dans laquelle Achraf Hakimi, Ousmane Dembelé, Vitinha, Kylian Mbappé, Marquinhos ou encore Lucas Hernandez seraient des titulaires indiscutables. Mais il sait aussi qu'une saison réussie implique une gestion équitable des temps de jeu, permettant à tous les joueurs de se sentir concernés par le projet de jeu et d'être opérationnels si on leur donne la chance de jouer.

Prévoir, anticiper


Luis Enrique sait également qu'une saison est faite de blessures et de suspensions. En faisant évoluer certains joueurs à des postes différents, le coach espagnol fait preuve de prévoyance et d'anticipation. Face aux absences imprévisibles que tout entraineur peut connaitre, l'Espagnol doit pouvoir trouver des solutions qu'il a pu tester, quand bien même l'effectif était au complet.

La concurrence crée une émulation


En donnant la chance à tous les joueurs de son effectif de jouer, Luis Enrique met en place une concurrence saine, dans laquelle les statuts n'existent plus (à l'exception de Kylian Mbappé, sans doute). Cette méthode, bien qu'elle soit critiquée par certains médias, semble porter ses fruits.

Face à Lille ce samedi 10 février, Luis Enrique n'a pas hésité à titulariser Keylor Navas, Nordi Mukiele, Lucas Beraldo, Marco Asensio, Fabian Ruiz, Gonçalo Ramos et Randal Kolo Muani. Tous ces joueurs ont donné satisfaction et la prestation du PSG a été convaincante. Cela aurait-il été possible si Luis Enrique n'avait pas donné de temps de jeu à ces joueurs au cours des derniers mois ?

Que disent les chiffres en termes de temps de jeu ?


D'un point de vue factuel, que disent les statistiques en termes de temps de jeu ?



A l'exception de Nordi Mukiele qui accuse un retard par rapport à ses coéquipiers, Luis Enrique a bel et bien distribué les temps de jeu de façon équitable. Marco Asensio quant à lui, a été, rappelons-le, blessé au pied pendant plus de deux mois.

Cette gestion a l'avantage également de prévenir les éventuelles blessures, puisque la rotation mise en place permet de reposer les joueurs identifiés comme étant titulaires.

Trouvez-vous la gestion de Luis Enrique cohérente cette saison ? Vos commentaires sont les bienvenus.
Polo PSG Collection Officielle
Polo PSG officiel à moins de 30 euros ! Taille de S à XXL. Matière coton.
Profitez de l'offre chez Amazon

Lire les 00 commentaires
Commentaires