club

Lucas, des promesses aux déceptions...

club

Lucas, des promesses aux déceptions...

Publié le 05 Janvier 2016 à 15h27 par Ted75
Arrivé plein de promesses il y a trois ans, Lucas Moura ne cesse de décevoir et ne représente plus qu'un bon joker à l'heure qu'il est. Le Brésilien a même régressé par rapport à ses débuts au club...
Janvier 2013 : un jeune inconnu débarque à Doha, lors du stage hivernal organisé par le PSG. Agé de 20 ans, Lucas Moura est ainsi présenté en compagnie de Nasser El-Khelaïfi et Leonardo, à l'époque directeur sportif du club. Acheté plus de 40 millions d'euros, le Brésilien arrive avec une réputation flatteuse. Ses coups de rein dévastateurs, ses accélérations, ses buts ont séduit le PSG, au point de coiffer sur le fil le Manchester United de Sir Alex Ferguson, qui le voulait avec insistance. L'attaquant s'est récemment expliqué sur son choix de privilégier Paris : «J'ai choisi de jouer ici car le projet était terriblement ambitieux. Il y avait déjà des grands joueurs qui avaient signé comme Thiago Thiago Silva Silva et Ibrahimovic. La présence de Leonardo avait aussi été fondamentale dans mon choix. Il s'est toujours montré extrêmement gentil avec moi. (...) Et puis, avant de venir, j'étais très attiré par la vie à Paris. Cette ville est si belle, la vie y est si agréable. (...) Je dois dire que mes premiers pas en France ont été un peu difficiles. C'est normal. J'étais jeune et je découvrais un mode de vie différent. Il m'a fallu un an pour m'adapter».



Des débuts prometteurs


Contrairement à ce qu'il déclare, Lucas Moura a pourtant bien démarré sa carrière parisienne. Sélectionné aux JO 2012 de Londres avec le Brésil, ainsi que, quelques mois plus tard, pour la Coupe des Confédérations, l'ex joueur de Sao Paulo jouit d'une belle réputation. Au point d'être considéré comme le futur de la Seleçao en compagnie d'un certain  Neymar Neymar. Dès son arrivée, il fait preuve d'ambition : «C'est un pas très important dans ma carrière. Le PSG a une longue histoire avec les joueurs brésiliens et j'espère que je pourrai écrire une nouvelle page de cette histoire. Je suis content de savoir que l'entraîneur Carlo Ancelotti compte sur moi. Je n'ai pas de pression. Ma vie, c'est le football, et je vais tout faire pour aider mon club à atteindre ses buts. Je vais essayer de montrer mon meilleur niveau. (...) Je veux devenir le meilleur joueur du monde».



Même Zlatan Ibrahimovic ne tarit pas d'éloges à son égard : «Lucas est un joueur fantastique, rapide. Il faudra juste qu'il s'adapte à la mentalité française, à la ville de Paris et qu'il se montre patient. Il arrive dans une équipe avec des joueurs d'expérience et on va l'aider. Je ne suis pas inquiet pour lui». Le Suédois ne croit pas si bien dire. Dès son premier match en tant que titulaire, à Bordeaux le 20 janvier 2013, le Brésilien adresse une passe décisive à l'attaquant star (0-1, voir vidéo). Plus que ses performances en Ligue 1 (trois passes décisives et aucun but en tout dans cette saison), ce sont ses prestations en Ligue des champions qui vont agréablement surprendre. A Valence, en 8e de finale aller, il est tout simplement intenable. Frappant d'abord sur le poteau, il sert ensuite un caviar à Pastore suite à un joli raid sur le côté droit (1-2, voir vidéo). En quart, lors des deux rencontres face à Barcelone, il est encore plutôt bon en entrant parfaitement dans les plans du 4-4-2 concocté par Ancelotti. Au point de mettre sur le banc un certain Ménez...

Passe décisive à Bordeaux


Passe décisive à Valence


Une bonne confirmation


La saison suivante devait être celle de la confirmation. Et elle le sera en partie. Auteur de 5 buts et 10 passes décisives en Ligue 1, Lucas est cette fois-ci moins performant en Ligue des champions où il n'adressera qu'une passe décisive à Cabaye lors du 8e aller à Leverkusen (0-4). Il brille donc surtout dans les compétitions nationales avec, en Coupe de la Ligue, deux nouvelles passes décisives à son compteur. Sa qualité de centres n'est plus à démontrer mais sa propension à systématiquement repiquer dans l'axe de la droite commence à agacer. Il n'empêche que le fait marquant de cette saison 2013-2014 reste indéniablement ce rush face à l'OM qu'il ne réussit pas à conclure, Fanni repoussant sur la ligne sa tentative en bout de course (voir vidéo).



Il se rachètera face à ce même adversaire quelques mois plus tard. Une première partie de saison 2014-2015 d'ailleurs plutôt performante. Si l'équipe ne fonctionne pas bien, le Brésilien est, lui, plutôt en jambes. Dans la foulée d'une Coupe du Monde 2014 lors de laquelle il n'a pas été sélectionné, le jeune attaquant a faim et veut prouver tout son talent. Il marque ainsi ses 7 buts de la saison en Ligue 1 entre aout et janvier, dont notamment un joli raid à Caen (voir vidéo). On signalera aussi une de ses plus belles prestations, sans doute, à Lille lors d'un nul 1-1 en décembre 2014 (voir résumé de ses actions en vidéo).

Son but à Caen le 24/9/14


Son match à Lille le 3/12/14


Pas le même Lucas


Mais une blessure aux adducteurs face à Caen le 14 février 2015 va le freiner. On ne le verra plus vraiment son niveau. Plus inquiétant, on n'a plus retrouvé, depuis, ses accélérations foudroyantes et ses qualités sont parties aussi vite que ses cheveux. Buteur d'entrée cette saison, à Lille (0-1, voir vidéo), il a surtout été décisif en tant que joker. Avec des réalisations face à Saint-Etienne, Toulouse et Lyon, ainsi qu'à Malmö, en Ligue des champions sur un joli coup franc (voir vidéo), en entrant en jeu.

But à Lille le 7/8/15


Coup franc à Malmö le 25/11/15


Que lui est donc-t-il arrivé ? En fin de saison dernière, Blanc l'a testé au poste d'ailier gauche, avant de poursuivre dans cette direction à quelques reprises depuis aout. Sans succès. Le Brésilien est beaucoup trop habitué à ce couloir droit pour le voir ballotté sur l'autre aile. Plus préoccupant, il n'est pas non plus performant sur la durée à son poste favori. Il ne fait plus de différences individuellement et agace par ses mauvais choix. L'ailier parisien a toutefois mieux fini la première partie avec deux passes décisives à Caen avant la trêve (0-3). Mais cela reste bien maigre au vu de son talent qui en a fait l'un des chouchous du Parc à un moment. A lui de bien se préparer pour les prochaines échéances. Car dans ce groupe, il a encore un rôle à jouer...

Bonus

caractères restants
Avatar de Okodane Okodane 9045 - 05 Janvier à 15h34
... en tant que joker (?)
Ted75 88 - 05 Janvier à 16h17
Oui Oko, en tant que remplaçant.
Avatar de mancuse mancuse 2003 - 05 Janvier à 16h52
Très beau montage.. ça ressemble à des adieux
moplai 2796 - 05 Janvier à 17h20
En joker il a fait des bonnes rentrées, c'est pas lucas ballon d'or mais je trouve dommage de s'en séparer. le mome a 23 ans c'est rien, ça peut basculer, la confiance peut revenir. je lui souhaite le meilleur (et je persiste à dire que cette blessure avant chelsea lui a fait très mal).
Avatar de Frouks Frouks 751 - 05 Janvier à 21h31
Très bon poste Ted75
el-yako 857 - 06 Janvier à 00h28
bon résumé, mais ça fait un peu fin de carriere quand meme, pas trop de grandes conclusions svp, JE SUIS LUCAS.
nicotine 394 - 06 Janvier à 02h09
Clair, il est encore sous contrat pour 2 ans il me semble! Il peut largement percer d'ici là... Pastore a aussi fait une saison pourrie après ses débuts fantastiques et puis s'est repris. J'espère que sa blessure ne va pas non plus le paralyser!
Avatar de Okodane Okodane 9045 - 06 Janvier à 09h32
Oui j'avais compris que c'était comme remplaçant. Mais c'était juste pour dire que c'est malheureusement le seul rôle qu'il semble prêt à jouer... Ca fait cher le remplaçant quand même... Quel déception ce joueur... Je me demande toujours ce qui ne va pas avec lui... La saudade est déjà passée depuis non !
Avatar de blounodinho blounodinho 1231 - 06 Janvier à 09h46
Très bon article, que d'autres s'en inspirent...
Avatar de Okodane Okodane 9045 - 06 Janvier à 10h05
Non mais Ted75 c'est le big boss des articles bien expliqués, argumentés et imagés. Y a rien à dire ! Si Lucas pouvait nous rendre des copies aussi propres de temps en temps... Lol !
Avatar de blounodinho blounodinho 1231 - 06 Janvier à 10h13
Par contre la vanne sur les cheveux c'est pas sympa
Avatar de Okodane Okodane 9045 - 06 Janvier à 10h17
Alopécie, mon frère ! Bienvenue au club !
Avatar de blounodinho blounodinho 1231 - 06 Janvier à 10h25
pour connaitre le mot "alopécie" c'est que tu dois forcemment être concerné et que tu t'es même renseigné sur certaines petites techniques miracles !
Avatar de Fred Fred 2369 - 06 Janvier à 11h01
Pour commencer, merci pour ces articles Ted75. Je rejoins Avatar de Okodane Okodane sur le rôle de Lucas... Malheureusement il n'arrive pas à percer en tant que titulaire alors qu'il n'est pas mauvais lors de ses rentrées en cours de rencontres. Certes son transfert est assez couteux mais beaucoup de joueurs ont le même rôle... Peut être qu'il percera (c'est tout le malheur que je lui souhaite) mais peut être que ce système de jeu ne convient pas à ses caractéristiques...
Avatar de Maxiking Maxiking 306 - 06 Janvier à 13h36
@Avatar de Fred Fred C'est un joueur qui a besoin d'espace. Il était plus en vue sous l'ère Carlo où on laissait la possession à l'adversaire pour exploser en contre ensuite. Avec Blanc et son schéma de possession, il est un peu moins à l'aise. Mais bon, on va pas changer de système (qui fonctionne bien) pour lui non plus! Bien que déçu comme tout le monde de ce talent jusque là sous exploité, je continue à croire en lui...Mais pour l'instant, sa place est celle d'un supersub.
Avatar de Okodane Okodane 9045 - 06 Janvier à 14h45
Mdr Avatar de blounodinho blounodinho ! J'irais demander la recette miracle à PPDA...
darkflo974 75 - 07 Janvier à 08h15
Alopécie ou pas (merci pour la découverte de ce mot lol) je penses qu'il faut le garder comme pour pastore il faut lui laisser ce temps même een super sub je crache pas dessus, rappeller vous nous remplaçant d'avant.. je préfere qu'il rentre que carlos bueno ou je sais plus quel pseudo -inho
Avatar de Maxiking Maxiking 306 - 08 Janvier à 09h29
@ darkflo974. Carlos Bueno / Rodriguez. Le duo de feu qui a fait pschit. Je les avais oublié eux lol
Avatar de Okodane Okodane 9045 - 08 Janvier à 09h34
Cristian on le surnommait Cebolla (l'Oignon) parce qu'il faisait pleurer les adversaires. Je ne sais pas qui a le plus pleuré entre eux et les supporters... Lol ! On a oublié que l'oignon faisait aussi puer de la gu.eule. Bon, il n'était pas si mauvais, mais... Par contre Carlos... On pensait qu'ils serait bon comme un Kinder Bueno. Mais en fait ça devait être un chocolat Leader Price ou Aldi...
Avatar de Frouks Frouks 751 - 08 Janvier à 16h51
Mdr