club

Faut-il s'inquiéter pour le PSG ?

club

Faut-il s'inquiéter pour le PSG ?

Publié le 04 Décembre 2017 à 16h15 par Ted75
Défait pour la première fois de la saison à Strasbourg samedi (2-1), le PSG a affiché quelques lacunes qui l'ont grandement pénalisé. Il s'agira pour le club de réagir à Munich mardi.
Le Bayern qui arrive après un revers, ce n'est jamais bon. Cela fait trois ans que le PSG n'a plus perdu deux matches consécutifs (à l'époque Barcelone (3-1) et Guingamp (1-0), en décembre 2014). La perspective de voir le club de la capitale s'incliner de nouveau n'a rien d'irréaliste. Il faudra ainsi montrer un tout autre visage qu'en Alsace samedi.

Un simple accident ?




Après la défaite à Strasbourg, Dani Alves a parlé "d'accident de travail" : "Dans ma vie, j'ai appris que tout n'était pas toujours rose. Mais malgré ce jour difficile, nous sommes bien. Nous n'avons pas réussi à transformer nos occasions en buts. Mais ce genre de choses arrive. Il n'y a pas grand-chose à expliquer. Nous n'allons pas changer, juste essayer de progresser encore plus."

La philosophie du latéral parisien est louable mais l'équipe a tout de même affiché quelques lacunes, en dépit d'une pelouse en mauvais état. Si les Alsaciens ont connu une réussite insolente en convertissant leurs deux seules occasions du match, tout ne peut pas reposer sur l'efficacité de l'adversaire.

Une défense dépassée




Amené à remplacer Layvin Kurzawa Kurzawa au poste de latéral gauche, Yuri Berchiche n'a pas été plus convaincant que son concurrent en n'apportant rien offensivement et en se retrouvant en difficulté derrière. Le symbole en est le deuxième but encaissé sur lequel il est pris de vitesse par Bahoken. A ses côtés, Presnel Kimpembe Kimpembe s'est montré plus fébrile que d'habitude et a loupé de belles occasions sur corner.

Quant à Alphonse Areola Areola, dans la cage, il n'a pas respiré la sérénité. Le jeune portier parisien souffle le chaud et le froid depuis le début de la saison. Hésitant dans sa sortie sur le premier but de Da Costa, il est fusillé sur le deuxième. Il a repris son habitude d'encaisser deux buts sur les deux seuls tirs cadrés de l'adversaire.

Un manque d'efficacité et d'agressivité


Lorsque l'on observe les chiffres du match, c'est bien évidemment le manque d'efficacité de l'équipe qui saute aux yeux avec 29 tirs tentés et seulement 5 cadrés (soit 17,2% des tirs). C'est le deuxième plus mauvais chiffre de la saison après la rencontre à Montpellier (10% de tirs cadrés). Depuis trois rencontres, les chiffres sont d'ailleurs moins flamboyants.

Graphique du % de tirs cadrés depuis le match à Marseille :


A Monaco (28% de tirs cadrés) et contre Troyes (31%), les Parisiens ont également été brouillons dans au but adverse. Alors qu'ils naviguent en moyenne autour des 45% de tirs cadrés. Depuis trois rencontres, ils sont également imprécis dans leurs transmissions (86% de passes réussies, deuxième plus mauvais chiffre de la saison). Cela ressemble bien à une petite baisse de régime.

Graphique du % de passes réussies depuis le match à Marseille :


Des remplaçants qui apportent peu


Angel Di Maria Di Maria, Pastore, Lo Celso, Berchiche donc, Thomas Meunier Meunier : tous ont eu leur chance lors des deux derniers matches mais peu ont convaincu. Unai Emery et son staff ont à gérer un groupe difficile où les remplaçants sont dans l'ombre des 'stars'.  Neymar Neymar, Kylian Mbappé Mbappé et Edinson Cavani Cavani sont ainsi assurés d'une place de titulaire et au milieu, Rabiot et Marco Verratti Verratti semblent indéboulonnables.



Julian Draxler Draxler a su gagner sa place ces derniers temps mais rien ne dit qu'il la conservera au tour de Motta, autre cadre du vestiaire. Cette omniprésence des tauliers rend forcément jaloux les remplaçants, à commencer par Angel Di Maria Di Maria, qui traîne son spleen depuis plusieurs semaines. Sans un banc investi, Paris n'ira pas bien loin cette saison...

Le Bayern, une réponse ?




Paris a peu l'habitude de perdre (Strasbourg était seulement le troisième revers en 2017 toutes compétitions confondues). Et la réaction à Munich mardi sera vivement attendue. Avec une équipe-type, pour la première fois depuis le match de Monaco le 26 novembre dernier, le PSG devra donc produire le même match de qualité qu'à Louis II.

Même si l'efficacité avait manqué au rendez-vous ce soir-là malgré la victoire (1-2). Mais cette équipe semble avoir le gout du défi, des grands rendez-vous. Spécialement en Ligue des champions avec un sans-faute réalisé jusque-là (5 victoires – 24 buts marqués, 1 encaissé). A Munich, face à un gros calibre, il s'agira de faire taire les critiques naissantes et d'envoyer, quelque part, un nouveau message à l'Europe.

L'équipe probable du PSG : Alphonse Areola Areola – D. Alves, Marcos Marquinhos Marquinhos, T. Thiago Silva Silva (cap.), Layvin Kurzawa KurzawaMarco Verratti Verratti, Rabiot, Julian Draxler DraxlerKylian Mbappé Mbappé, Edinson Cavani Cavani,  Neymar Neymar.

L'équipe probable du Bayern : Ulreich – Kimmich, J. Boateng, Hummels, Alaba – Tolisso, Vidal – Müller (cap.), James Rodriguez, Coman – Lewandowski.

caractères restants
Avatar de Makkko Makkko 21833 - 04 Décembre à 17h09
non pas toi Ted, franchement un match perdu, avec des remplaçants, sur un terrain de mer.de, dans un froids de ouf, avec des adversaires assez agressifs et violent la veille de jouer le bayern? rien que cet argumentaire me prouve que Alvès a surement raison !
 
Ted75 88 - 04 Décembre à 17h12
Le pire, Makko, c'est que je suis d'accord avec toi. Mais je voulais mettre en lumière les carences de l'équipe, au niveau défensif et dans ce manque de profondeur de banc. Je verse pas non plus dans le catastrophisme, je mets juste en alerte.
 
Avatar de Fred Fred 2369 - 05 Décembre à 14h11
Avatar de Makkko Makkko les articles de Ted75 sont très bons et il essaye de rester impartial dans ses analyses. J'aurais été plus loin dans ton analyse Ted75 en indiquant que certains "remplaçants" n'apporte rien et devraient pas avoir plus de temps de jeu. Di Mierda j'arrive plus à le voir, même sur le Snap du PSG hier en montant dans l'avion il tire une tête... comme si ça lui faisait chier d'aller défier le Bayern.
 
Avatar de Makkko Makkko 21833 - 05 Décembre à 14h36
Avatar de Fred Fred je ne critique pas TED hein;) mais comme le PSG et ses prestations de haut niveau, des fois TED nous fait une prestation comme a Strasbourg. non pas qu'il analyse mal, mais moi cette analyse la, je la trouve trop portée vers du journalisme comme l'Equipe sait si bien le faire . une defaite et rien d'alarmants en fonction du contexte et tous les faits de jeu... Pour une fois, moi je ne m'inquiete pas du tout !
Avatar de spiroz spiroz 1099 - 04 Décembre à 17h19
neymar en ligue des champions c'est pas gijon , vraiment pas à s'inquiéter !
alves est là aussi pour ça
ainsi que nos défenseurs centraux , savourons juste
 
Avatar de Tony8 Tony8 2568 - 04 Décembre à 20h34
Ce qui m'inquiète c'est que Neymar et Alves jouent toujours et j'ai peur qu'ils soient cramés en seconde partie de saison.
Avatar de lubo lubo 324 - 04 Décembre à 18h34
Analyse et commentaires intéressants. Bravo à vous.
Vont ils jouer le nul demain ? Je n y crois pas.
Avatar de Tony8 Tony8 2568 - 04 Décembre à 20h54
Même avec les remplacements Ted75 on était au dessus des strasbourgeois. On se doutait tous qu'on aurait pas fait un grand match avec le Bayern qui arrive, mais là c'est l'équipe complète qui s'est endormie. Pour AA les buts sincèrement je pense qu'il ne peut rien faire,il se fait cartonner . La défense en revanche,ils nous doivent un grand match mardi. Non il ne faut pas s'inquiéter mais les questions que tu te poses sont légitimes et il y a matière à discuter ,parce qu'on veut le meilleur et qu'on peut toujours s'améliorer mais en LDC on va montrer un autre visage