Ligue 1

L1 PSG : Strasbourg : Avis adverse - Une saison surprenante

Ligue 1

L1 PSG : Strasbourg : Avis adverse - Une saison surprenante

Publié le 07 Avril 2019 à 10h32 par Loic Uhmann
Avant la rencontre de Ligue 1 opposant le PSG au Racing Club de Strasbourg, PlanetePSG est allé à la rencontre d'un supporter du club alsacien. Romain Sengel, 39 ans, a accepté de répondre à nos questions.
PlanetePSG : Quel parcours du Racing Club de Strasbourg ! 8 ans après la descente aux enfers, le club se stabilise aujourd'hui en Ligue 1 et s'offre une coupe et une qualification européenne. Parles nous de ton équipe et de ce retour en haut de l'affiche
Romain : "Effectivement, on revient de loin. En 2012/2013, on jouait contre la réserve du PSG en CFA au Stade Georges-Lefèvre devant 400 spectateurs (avec Alphonse Aréola dans les buts) et aujourd'hui on se déplace au Parc face au futur champion de France de Ligue 1, avec une nouvelle coupe de la Ligue en poche ! Strasbourg a gravit très vite les étages après son dépôt de bilan et ne s'attendait pas à retrouver la L1 aussi vite. Il a fallu réapprendre ce niveau là et la saison dernière a été très difficile".

Une saison au delà des attentes


"Cette saison a été surprenante, car on ne s'attendait pas à avoir tant de points à la 30ème journée et gagner un trophée. L'équipe est encore composée de joueurs de National, additionnée de ceux qui se sont maintenus lors du dernier exercice et de nouveaux joueurs vraiment très bons. A la baguette, un coach, que l'on aime ou pas, mais qui a réussi une sacrée tambouille pour faire une très belle saison".

PlanetePSG : Lorsque les deux clubs s'affrontent, on sent comme des étincelles. L'an dernier, Strasbourg fait tomber Paris en Ligue 1. Cette année il y a eu la polémique avec Neymar et le coach Thierry Laurey. Qu'as-tu pensé justement de ce dernier événement ?
Romain : "Il y a toujours eu une différence de niveau entre les deux équipes, mais quand elles se rencontrent, il y a toujours eu quelque chose. Si au Parc on ne fait jamais vraiment de grands matchs, joueurs du Racing se subliment à la Meinau, avec cette saison le match nul (qui aurait pu se transformer en victoire dans les derniers instants) ou l'année dernière avec la victoire".


Mbappé va-t-il poursuivre sa série de buts face au récent vainqueur de la Coupe de la Ligue ?

La blessure de Neymar


"Sur l'affaire 'Neymar/Laurey', cela est difficile à dire. Il y a les clans 'pro-parisien' et les clans 'anti-Neymar', donc du coté du coach strasbourgeois. Je pense que dans un match, il y a les blessures involontaires et celles volontaires. Dans le cas du Brésilien, je ne pense pas que le Strasbourgeois avait l'intention de le blesser suite aux contacts qui ont précédé sa blessure. Il a 19 ans, a peut être été impressionné par l'international et a voulu se montrer... Son geste a plutôt été maladroit que mal-attentionné. Le reste, c'est une polémique qui le restera au final".

PlanetePSG : Quels sont tes meilleurs souvenirs des confrontations entre Strasbourg et le PSG ?
Romain : "On ne va pas se le cacher mais la victoire l'année dernière pour le retour en Ligue 1 a autant été une joie immense qu'une surprise. Sinon, je me rappelle d'un match de Coupe de France dans les années 2000 au stade de la Meinau avec un but de Teddy Bertin sur coup franc dans les dernières minutes que Bernard Lama n'a pas pu sortir. Au niveau des mauvais souvenirs, je me souviens d'un match en janvier 2000 où au Parc, avec des maillots neutres, car l'arbitre de la rencontre avait jugé que les nôtres ressemblaient trop à ceux du PSG, on avait aligné un attaquant de 20 ans en défense centrale au marquage de Christian. Ce soir là, Paris s'impose 4-2 avec quatre buts de... Christian".


Le Brésilien Christian a évolué au PSG entre 1999 et 2001

PlanetePSG : Que penses tu de cette équipe parisienne cette saison ? Et quel est ton sentiment sur la nouvelle désillusion européenne ?
Romain : "Paris a cette année une très belle équipe, comme l'année dernière et l'année d'avant. Qu'elle écrase le championnat cette année est normal. Quand vous avez de tels joueurs dans chaque ligne, cela doit être un bonheur pour l'entraîneur et pour les supporters. Le banc de touche fait rêver les 19 autres formations de Ligue 1".

« Le seul à pouvoir remporter ce trophée »


"Sur la scène européenne, c'est forcement une déception. Toute l'année, avec cet effectif, on s'attend à ce que le PSG passe enfin les quarts et rêve d'un trophée mais au final, c'est à nouveau une désillusion. Est ce que le problème vient de l'entraîneur, des joueurs, de la pression... Compliqué de trouver une excuse mais en tant que supporter du football, Paris est pour le moment le seul à pouvoir remporter ce trophée. S'il doit encore plus se renforcer pour atteindre cet objectif, il sera encore plus impressionnant en Ligue 1".

PlanetePSG : Si tu devais échanger un joueur dans chaque équipe afin d'apporter un plus. Quel joueur du RCS prendrais-tu pour renforcer le PSG et inversement ?
Romain : "Je pense que je ne donnerai pas Zemzemi (à l'origine de la blessure de Neymar), sinon il ne passera pas le week-end ! Si je devais vendre un joueur au PSG (et à prix d'or), je dirais Kenny Lala pour sa force à délivrer les bonnes passes au bon moment. Par contre si je devais prendre un joueur parisien, ce serait Angel Di Maria, qui est vraiment un joueur admirable, terriblement efficace et qui malheureusement ne jouera pas ce soir. Par contre, je ne suis pas sur qu'il s'adapterait bien au climat alsacien. Du coup, j'accepterais volontiers Kylian Mbappé, même si pour cela il faudra vendre la cathédrale de Strasbourg".

PlanetePSG : Quel est ton pronostic pour ce match ?
Romain : "Quand on sait qu'en 27 rencontres à l'extérieur, Strasbourg n'a jamais gagné au Parc... Pour le spectacle d'un match le dimanche soir, je vais dire 2-2. Mais comme la dit Thierry Laurey, en début de saison tu comptes 0 point face au PSG lors de la double confrontation en championnat. On en a déjà un, c'est pas mal".

Merci à Romain pour sa disponibilité !
Votre avis - Quelle équipe aligner face à City ? 20

caractères restants