club

Rothen pousse un coup de gueule contre Tite

club

Rothen pousse un coup de gueule contre Tite

Publié le 25 Avril 2019 à 22h41 par Laurent
Jérôme Rothen n'a pas du tout apprécié les récents propos du sélectionneur brésilien Tite, qui s'est réjouit du retour à la compétition de  Neymar Neymar en vue de la Copa America qui aura lieu cet été.
L'ancien parisien l'a fait savoir sur RMC : "C'est insupportable. Moi, j'en ai marre d'entendre cela. Au bout d'un moment, il faut respecter ce club. Il faut que les gens qui sont à la tête de ce club le fasse respecter et que ce genre de paroles soit repris de volée par un responsable du club. Le problème de Tite, dans ce qu'il dit, c'est que  Neymar Neymar pense la même chose. Et moi, ça me dérange. Ce que j'aimerais, en premier lieu, c'est qu'il fasse gagner le PSG."

caractères restants
Avatar de Makkko Makkko 21799 - 25 Avril à 23h42
on est d'accord, et franchement je suis presque pour un geste maladroit de rabiot juste avant la Copa, et hop il n'y va pas. non franchement, ça me gave la pseudo relation Brésil Neymar, c'est pas le brésil qui paye le salaire tous les mois!
Avatar de sbw8307 sbw8307 4560 - 26 Avril à 08h05
Une Copa América en bois et adios Tite c'est tout le mal que je te souhaite dans les intérêts du PSG.
Avatar de cmai cmai 14771 - 26 Avril à 11h02
Je ne pense pas qu'il faille opposer les intérêts du PSG avec les sélections nationales, c'est une règle qui s'impose à tous les joueurs qui ne refusent pas la sélection. Bien sûr qu'on cherchera toujours à privilégier notre Club mais si Neymar avait fait une belle saison entière à Paris, moi aussi je n'aurais pas cette détestable impression que le Brésil nous passe une fois de plus devant ! Cela dit Paris profite de la notoriété mondiale que le Brésil apporte à Neymar, et c'est Paris qui en tire quelques profits dans certains contrats. J'espère surtout que nos Brésiliens rentreront en forme de cette Copa América
 
Avatar de sbw8307 sbw8307 4560 - 26 Avril à 12h31
Je suis entièrement d accord avec toi, là je vise plus le sélectionneur que la sélection. Même si il est dans son rôle de sélectionneur et évoque ses intérêts, est un minimum de classe même si tu le pense ne le dis pas par respect au PSG et à ses supporteurs ça fait deux ans que Neymar est absent au moment au tous le monde l attend au PSG par contre vite il faut le remettre sur pied pour le Brésil. Puis il l?a un peu trop ouverte l année dernière suite à la blessure de Ney qui reste à sa place je n entend pas Deschamps communiqué outre mesure sur les joueurs français qui pourtant a bien plus de légitimité que ce Tite qui c?est retrouvé par miracle à la tête du Brésil donc si on pouvait ne plus l entendre ça m irai.
 
Avatar de Makkko Makkko 21799 - 26 Avril à 17h22
moi je suis pas d'accord... surtout pas en ce moment ou le PSG doit se montrer plus fort dans ses choix et son institution. Helas il faut taper du poing sur la table et montrer que non le PSG c'est pas qu'un vaste bordel ou les joueurs viennent y passer du bon temps sans respecter le club... il y aurait du respect pour l'institution que j'en aurais rien a battre de ses envies de selections, hors c'est pas le cas et meme pire ! donc je réitère mes propos, qui lui paye son salaire et ses soins etc??? les retombées médiatiques ou d'image pour le Qatar n'est pas reellement bon avec Neymar, ou chaque frasques amènent polémiques!!!
 
Avatar de cmai cmai 14771 - 27 Avril à 11h46
OK Avatar de Makkko Makkko, mais ce sont deux problèmes différents. Tu parles de la gouvernance interne au Club et tu as raison. Le coup de gueule de Rothen contre Tite c'est le problème de la sélection et cela ne concerne pas que ce sélectionneur, loin de là. La règle devrait être que les sélections supportent les salaires et autres packages des joueurs qui sont appelés et supportent les indemnités (via assurance) à payer aux Clubs en cas d'indisponibilité des joueurs en cas de blessure. C'est pour moi le fond du problème.
 
Avatar de Makkko Makkko 21799 - 27 Avril à 16h00
mais tout a y avoir au contraire... l'ingérence qu'a tite et la selection brésilienne dans les affaires médicales et sportives de Neymar, ça commence a bien faire... Pourquoi ce mec aurait le droit a la parole a chaque frasque sportive ou extra de son Ney chéri... C'est son meilleur joueur, celui qui sauve sa selection, l'interet est donc clairement Neymar en selection et non de voir son poulain s'epanouir encore plus dans un club... Je croyais un jour, qu'on m'avait dit que fallait deja etre extra en club pour pretendre l'etre en selection. SI tu vis mal en club, tu n'es pas au top en selection non... Faudrait qu'un jour, le PSG montre les dents, et fassent comprendre que le club peut largement refuser qu'un joueur aille en selection si ça va a l'encontre de l'interet du club !!! (retour ou doute sur une blessure, mauvaise forme, mise a pied, match important 3jours apres... etc....)
 
Avatar de cmai cmai 14771 - 28 Avril à 15h45
Ce que tu dis là est encore plus utopique que ce que je propose en responsabilisant financièrement les sélections, par rapport aux Clubs, lorsqu'elles utilisent les joueurs lors de matches internationaux.
 
Avatar de Makkko Makkko 21799 - 28 Avril à 23h43
utopique mais totalement faisable, le PSG (est c'est c***a dire mais bon) est propriétaire du joueur, il a son mot a dire pour la selection ou pas de certain joueur, surtout s'ils pensent que ça va a l'encontre de l'interet du club que de faire jouer un mec fragile a fort risque de rechute !
 
Avatar de cmai cmai 14771 - 29 Avril à 16h53
Oops! Il me semble que les règles actuelles sanctionnent le Club voire le joueur en cas de refus de mise à disposition de sa sélection. D'ailleurs, en cas de blessure on doit faire dûment constater l'indisponibilité par le staff médical de la sélection. Rêvons plus grand
Avatar de yeman yeman 373 - 04 Mai à 16h43
Tous ces anciens Parisiens devraient la fermer un peu pour eux PSG c'est leur fonds de commerce, Neymar se blesse contre des pieds carrés en France et non avec le Brésil, votre problème à tous, c'est que les stars planétaires vous préférez les voire ailleurs dans un autres pays.