Ligue des Champions

C1 - PSG Bayern Munich : Quand Jean-Pierre Papin prévient les parisiens

Ligue des Champions

C1 - PSG Bayern Munich : Quand Jean-Pierre Papin prévient les parisiens

Publié le 13 Avril 2021 à 13h26 par Stevy
Photo : PSG.fr
Ce mardi, le Paris Saint-Germain recevra le Bayern Munich dans le cadre des quarts de finale retour de Ligue des Champions. L'ancien footballeur Jean-Pierre Papin n'a pas hésité à mettre en garde le club parisien.
Retrouvez tout le programme TV Foot diffusé en France : cliquez !
"Si tu penses que tu es qualifié, tu as perdu. Dans un match comme celui-là, il faut onze guerriers, prêts à défendre les deux buts d'avance comme si c'était la chose la plus précieuse dans leur existence. Mais l'erreur serait de ne pas jouer", a expliqué dans un premier temps Jean-Pierre Papin dans un entretien accordé au quotidien francilien Le Parisien.

« Tout excès de confiance est à proscrire »


"D'autant que jouer, le PSG sait faire, il a les armes pour. Après, Paris ne doit jamais oublier que c'est un Bayern en mode champion d'Europe, capable de tout, qu'il aura en face. Tout excès de confiance est à proscrire. Je ne sais pas ce que ça donnera, mais si le PSG se qualifie, c'est qu'il aura été très fort", a poursuivi le Ballon d'Or 1991.

« Le Bayern peut se relever de tout »


"Le Bayern peut se relever de tout. Et je le dis sans rire. Vous avez vu la prestation de Choupo à l'aller ? Dans cette équipe, tout le monde est capable de jouer au-dessus de son niveau. L'absence de Lewandowski s'équilibre avec celle de Marquinhos, côté Paris. Là, celui dont il faut se méfier, c'est Muller", a continué l'ancien joueur de l'OM.

« Navas c'est très très fort »


"Il a la faculté de pouvoir emmener tout le monde avec lui. Navas, c'est très très fort ! Je ne sais pas s'il va peser sur le mental munichois. Moi, quand un gardien arrêtait tout, ça décuplait mon envie de marquer. Mais c'est un atout majeur pour Paris, il rassure toute l'équipe", a conclu Jean-Pierre Papin.
Votre avis - Les clés du match ? Quels titulaires ? 09

caractères restants