Ligue 1

MarseilleParis SG
Notes > Paris en-dessous de tout...

Ligue 1

MarseilleParis SG
Notes > Paris en-dessous de tout...

Publié le 28 Novembre 2011 à 13h53 par Ted75
Manque de conviction, d'agressivité dans les duels, de qualité technique dans les enchaînements, de spontanéité : le PSG a montré un visage indigne d'une équipe qui affronte son rival. Une absence de révolte sitôt le premier but marseillais inscrit en début de match qui contraste avec la prestation pleine de détermination des Phocéens. Personne ne peut échapper aux critiques à l'issue de ce match...
Homme du match :
Pastore (2.5) : Le meneur argentin était très attendu après ses prestations médiocres des dernières semaines. Il avait avoué aimer ce genre de matches mais on ne le vit pas vraiment sur la pelouse du Vélodrome. Peu concerné, le numéro 27 parisien rata même des transmissions toutes simples, preuve que son souci est à la fois mental et physique. Etrange... Remplacé par Bodmer (59e), que l'on ne vit pas davantage...

Reste de l'équipe :
Sirigu (4) : Trop court sur les trois buts, il fut un poil plus autoritaire dans ses sorties sur les corners.

Jallet (3) : Le latéral parisien ne sait pas défendre et ce n'est pas une nouveauté. Touché dans un choc avec André Ayew, il eut à peine le temps de revenir sur la pelouse qu'il perdit son duel avec Rémy sur le premier but. Une volonté ensuite d'apporter le surnombre offensivement mais il fut bien brouillon. En souffrance face aux deux frères Ayew. Passé milieu après l'entrée de Ceará.

Lugano (3) : Avoir une expression de guerrier ne suffit pas. Encore faut-il y ajouter une certaine justesse dans ses interventions. Laissant Jallet disputer le duel avec Rémy sur le premier but, il laissa tranquillement Amalfitano croiser sa frappe sur le deuxième. Un match cataclysmique où il provoqua un coup franc dangereux et fut régulièrement dépassé. Une vraie énigme...

Sakho (4) : Lui aussi ne dégagea pas la sérénité habituelle. Sans doute pas aidé par les performances des joueurs autour de lui. Un des seuls Parisiens à vraiment se révolter mais un peu fautif sur l'action du deuxième but où il appuya un peu trop sa passe vers Matuidi, bien pressé par trois Olympiens, lequel perdit le ballon assez facilement.

Armand (3.5) : Laissant des boulevards sur les 2eme et 3eme buts de l'OM, le latéral eut encore des difficultés à un poste où il n'a plus d'avenir. Un apport offensif proche du néant, hormis une frappe du droit hors cadre en première période.

Matuidi (3) : On l'attendait au combat et il déçut. "Bouffé" dans les duels, il fut donc fautif sur le deuxième but et réalisa le strict minimum par ailleurs en multipliant les passes en retrait. Remplacé par Ceará (78e), qui dévia le coup de tête d'Ayew sur le troisième but phocéen.

Sissoko (3.5) : Pas à la hauteur lui aussi au milieu de terrain alors qu'on attendait que sa puissance physique s'impose au milieu. Il fut tout de même l'auteur de la seule occasion du PSG avec une belle frappe qui s'écrasa sur le poteau en première période.

Ménez (3) : Il joua plus simple qu'à l'accoutumée, en tricotant moins, mais il n'en fut pas plus efficace. Un match anonyme.

Nenê (3.5) : On a peu vu le Brésilien sur son côté gauche qui permuta pas mal avec Ménez en première période. Sans vraiment d'efficacité. Des coups de pieds arrêtés assez mal tirés dans l'ensemble.

Gameiro (2.5) : Son petit gabarit souffrit face aux solides défenseurs marseillais. Il n'eut pas l'occasion de s'exprimer et ses dézonages sur les côtés furent globalement inefficaces. Remplacé, fou furieux, par Erding (59e), qui eut le mérite de se montrer sur quelques appels en profondeur.

Kombouaré (2) : L'entraîneur l'a avoué après le match, il s'est trompé. Trompé sur plusieurs choix à commencer par celui d'aligner une troisième charnière centrale en trois matches ! Diego Lugano a encore étalé ses insuffisances et c'est Zoumana Camara qui doit pester, lui qui a été le meilleur défenseur depuis le début de la saison. Ses changements furent également incompréhensifs avec un schéma qui est resté le même jusqu'au bout (4-2-3-1 inefficace de semaine en semaine). Il n'a pas de plan B et cela s'avère problématique à la longue...
Votre avis - Neymar/Alvaro, à quoi vous attendez-vous ? 02

caractères restants
Avatar de Loic Uhmann Loic Uhmann 23 - 29 Novembre à 09h01
J'ai trouvé ton analyse très pertinente. J'aurai également opté pour Pastore en "homme du match" et non Lugano comme certains. C'est bien l'Argentin qu'on attendait au tournant, par rapport à son prix et son talent. Mais ses dernières semaines délicates ne sont visiblement pas encore dans la catégorie "mauvais souvenirs"...