anciens

Il y a 18 ans, le PSG empêchait l'OM d'être champion

anciens

Il y a 18 ans, le PSG empêchait l'OM d'être champion

Publié le 29 Mai 2017 à 16h44 par Ted75
Le 29 mai 1999 a eu lieu l'un des plus beaux dénouements du championnat de France. Bordeaux a ainsi été sacré champion à la dernière minute grâce à un succès arraché au Parc des Princes face au PSG (2-3). Ce qui a relégué l'OM à la deuxième place.
Ce mois de mai 1999 reste particulier pour les supporters parisiens. Le 4, le PSG a empoché un succès historique face à l'OM (2-1), freinant le club phocéen dans la course au titre. Et le 29, Paris a eu l'occasion de faire perdre définitivement le titre à Marseille en affrontant Bordeaux, le rival pour la conquête du championnat...

29 mai 1999 – Un Parc des Princes partagé


Il faut se rappeler du contexte pour expliquer l'atmosphère bizarre qui a envahi le Parc des Princes ce soir-là. A l'époque, le PSG sortait d'une saison difficile mais a finalement officialisé son maintien dans l'élite. Ce match face à Bordeaux est donc dénué d'enjeu pour Paris. C'est forcément le contraire pour les Girondins qui doivent l'emporter pour être surs d'être sacrés champions de France aux dépens de l'OM. C'est dire si le Parc était partagé entre l'idée de finir la saison en beauté et d'empêcher Marseille d'être titré.



Paris débute fort ce match mais Rodriguez rate l'immanquable face au but adverse. Bordeaux est plus réaliste et ouvre le score par Wiltord. L'attaquant français s'échappe dans le dos d'une défense passive et trompe Lama (0-1, 19e). Le PSG réagit après la pause par Rodriguez, qui se montre plus adroit qu'en début de match en marquant du... genou sur un centre d'Algérino (1-1, 57e). Les Girondins n'ont toutefois pas le temps de douter et reprennent l'avantage grâce à l'inévitable Wiltord, qui profite encore de l'apathie de l'arrière-garde parisienne pour tromper Lama à bout portant (1-2, 60e). C'est alors que l'ambiance va être surréaliste...

Paris perd, le Parc est... ravi


Le match devient tendu, surtout que l'OM tient sa victoire dans l'autre match à Nantes (0-1). Bordeaux recule et subit face à un PSG au courant alternatif. Adailton, fraîchement entré en jeu, parvient même à égaliser d'un bon coup de tête sur un centre de Leroy (2-2, 77e). Mais peu seront présents pour le féliciter. Car l'enjeu est de... perdre pour empêcher le rival marseillais de fêter le titre. Et le Parc applaudit à peine ce but du Brésilien. Surréaliste.



A quelques minutes de la fin,le public parisien ne veut même pas imaginer la célébration sur la Canebière, l'OM étant premier à ce moment-là, et encourage... Bordeaux à marquer. Ivan Perez, attaquant bordelais, est tout près de trouver la faille mais Lama signe un arrêt réflexe exceptionnel. Lui ne semble pas laisser filer ce nul, contrairement à certains de ses partenaires (on le verra après). Mais à une minute de la fin, Laslandes lance Feindouno, entré en jeu quelques minutes auparavant, qui grille la politesse à Rabesandratana et place le ballon entre les jambes de Lama (2-3, 89e). Libération sur le banc bordelais mais également dans les tribunes du Parc. Bordeaux est sacré champion de France au détriment de Marseille.

Llacer avoue avoir levé le pied


Une dizaine d'années plus tard, Francis Llacer a reconnu avoir levé le pied dans ce match. Formé au PSG, ce pur Titi déteste l'OM par-dessus tout. Il s'était exprimé sur cette rencontre en 2011 sur RMC : "On n'était pas à 100 % motivé pour faire un résultat contre Bordeaux. Je n'étais pas le seul. Après, peut-être que cela a du se voir chez moi plus que chez les autres... Etant vraiment frappé de l'empreinte du club et étant né à Paris, je voyais d'un meilleur œil le fait que le titre de champion aille aux Girondins de Bordeaux".



Le latéral parisien était entré à la 32eme minute de ce fameux PSG-Bordeaux et il n'a pas donné toute sa personne, comme on peut l'apercevoir par moments dans le résumé du match : "Je vais me confesser un peu. Il m'est arrivé pendant ce match d'avoir quelques absences. Je n'ai pas été des plus énergiques. Je n'ai pas donné tout ce que j'aurais pu. J'ai un peu traîné les chaussures, on va dire. Notre préparation n'était pas des plus pointues".

Un match qui a laissé des traces à cet OM qui attendra onze ans, en 2010, pour être sacré champion de France.

Résumé version Téléfoot avec réactions de l'OM


Résumé du match version Canal +

caractères restants
Avatar de Feuviolet Feuviolet 5591 - 29 Mai à 18h24
Quelle belle soirée ... Auteuil en liesse sur le but de Feindouno "marseille le titre c'est fini " ... inoubliable !!!
Avatar de suicidal71 suicidal71 1228 - 29 Mai à 21h01
J'en ai des frissons rien que d'y repenser, Francis LLacer, ce héros)
Avatar de blounodinho blounodinho 1231 - 30 Mai à 09h20
Pascaaaaaal Feindounooooooo !!!!!
Avatar de BernardLama BernardLama 716 - 30 Mai à 12h12
p*** quelle saison 98-99 de dingue, une des pires aussi de l'ère du PSG avec 3 entraîneurs et 2 présidents il me semble. Avec du recul ce fut l'une de mes saisons préférées n'empêche tant ce fut dur et éprouvant.
Avatar de silvathebest54 silvathebest54 1585 - 30 Mai à 15h44
Cette Saison aura certainement été là pire du début à la fin... Jusqu'à 2007/2008!! Mais je retiens surtout la victoire de dingue deux journées avant face aux sardines, avec un scénario de ouf, qui SURTOUT là empêcha l'OM d'être Champion... Le match de Bordeaux c'était du Folklore et l'OM aurait fait pareil, d'ailleurs ils ont fait pareil en 2012 lors d'un OM Montpellier... Bref c'est lors de la 32e journée que Paris a détruit Marseille... Ils ne s'en sont jamais remis par la suite, finale perdue 3jours après contre Parme (avec une bourde monumentale de Blanc qui était pourtant énorme cette saison là), puis la saison d'après ils se maintiennent à la dernière journée, à la différence de buts !! Lol
Avatar de blounodinho blounodinho 1231 - 30 Mai à 16h24
Une bourde de LB qui oblige Barthez à faire faute ==> rouge + péno tout ça en tout début de match il me semble, que du bonheur surtout que j'étais en Martinique j'avais bien fêté ça