club

Il y a 2 ans jour pour jour, Cavani climatisait le Vélodrome

club

Il y a 2 ans jour pour jour, Cavani climatisait le Vélodrome

Publié le 22 Octobre 2019 à 15h33 par Ted75
Le 22 octobre 2017 a eu lieu un OM-PSG assez intense dans le scénario. Avec une fin de match folle et un coup franc de Edinson Cavani Cavani dont tout le monde se souvient.
Ah, le Vélodrome y croyait. Croyait que la malédiction allait s'achever. Sans succès face au rival parisien depuis novembre 2011, l'OM pensait bien mettre fin à la série en ce 22 octobre 2017. Mais c'était sans compter sur un scénario rocambolesque.

Paris longtemps insuffisant


Dans une ambiance forcément bouillante, le PSG a démarré trop timidement ce choc. Avec une configuration classique en 4-3-3, le trio offensif Neymar-Cavani-Kylian Mbappé Mbappé se retrouve parfois loin de ses milieux et le Brésilien a parfois été obligé de redescendre bas pour faire le liant. Trop décontractés, peut-être, les Parisiens se sont fait surprendre.



Aux 25 mètres, Luiz Gustavo, sans pressing face à lui, a pu tranquillement ajuster Alphonse Areola Areola sur une frappe limpide (1-0, 16e). Paris s'est alors réveillé et  Neymar Neymar, grâce à un relais avec Rabiot, a pu égaliser grâce à un tir du gauche précis (1-1, 33). Une égalisation qui ne cache pas toutefois les difficultés parisiennes à concrétiser sa domination.

Un second acte emballant sur la fin


A la reprise, Kylian Mbappé Mbappé a vivement contesté une action litigieuse dans la surface, lorsqu'Amavi a clairement commis une faute de main. Mais l'arbitre n'a pas bronché et, longtemps sans âme, ce second acte s'est emballé dans le dernier quart d'heure. Dans le sillage du but de Thauvin, profitant de l'apathie de Rabiot et de la défense parisienne (2-1, 78e).

S'en est ensuite suivie une pluie de fautes marseillaises pour casser la réaction parisienne. Hors de lui,  Neymar Neymar, victime de pas mal de mauvais coups, s'est vengé sur Ocampos et a récolté un deuxième jaune synonyme de rouge (87e). Dans la foulée, Sarr, puis Sanson ratent la balle du KO (88e). Paris est au plus mal.



Edinson Cavani Cavani se met le public dans la poche


On entre alors dans le temps additionnel et sans  Neymar Neymar, Paris s'en remet à des longs ballons pour tenter de forcer la décision. Edinson Cavani Cavani prend alors les choses en main et obtient un coup franc aux 23 mètres. Le Vélodrome proteste. Lui qui croit tant à l'exploit et chante à tue-tête se met alors à trembler. Il a raison.

Très concentré, Edinson Edinson Cavani Cavani fixe Mandanda et même un temps le public qui se met à le siffler vivement. Un, deux, trois pas, l'Uruguayen enroule ce coup franc qui heurte la barre avant de rentrer et laisser impuissant le portier marseillais (2-2, 90e+3). Le Vélodrome s'est tu, Paris est revenu de nulle part. Et Edinson Cavani Cavani a écrit un peu plus sa légende (voir ci-dessous, cliquez sur «Regarder sur Youtube»).


caractères restants
Avatar de K4RiM K4RiM 4021 - 22 Octobre à 15h42
Cette clim mémorable!!