Ligue 1

MarseilleParis SG
PSG-OM - 1999-2004, la belle période

Ligue 1

MarseilleParis SG
PSG-OM - 1999-2004, la belle période

Publié le 24 Octobre 2019 à 14h34 par Ted75
Avant le PSG-OM de dimanche soir, retour traditionnel sur les précédents Classiques. Avec notamment une belle période entre 1999 et 2004 entre les exploits de Simone, Ronaldinho et Pauleta.
Pendant des années, le PSG a eu du mal à gagner face à l'OM en championnat. Une période qui s'est étendue de 1990 à ce fameux 4 mai 1999.

Quand Simone réveilla le Parc


En ce 4 mai 1999, le PSG, qui joue pour le maintien, leader de D1. Des Phocéens qui ouvrent le score grâce à Florian Maurice, lequel a profité d'une bourde de Carotti (0-1, 21e). Proche du KO, sur une occasion manquée par l'intenable Maurice (45e+2), Paris a attendu la reprise pour se réveiller avec plusieurs opportunités d'égalisation (48e, 50e, 53e).

Mais il a fallu attendre les dix dernières minutes pour voir le Parc s'embraser. S'appuyant sur Madar, Simone égalise d'abord sur une frappe limpide (1-1, 84e), avant que Rodriguez, encore servi par Madar, ne plonge l'enceinte dans une folie indescriptible, un bruit assourdissant (2-1, 87e). Paris a renversé l'OM et l'a finalement privé du titre. Une soirée inoubliable.



Quand Ronaldinho a fait danser l'OM


Le 26 octobre 2002, lors d'un samedi après-midi ensoleillé, le PSG reçoit l'OM dans une affiche de haut de tableau. Le moment choisi pour Ronaldinho, récent champion du monde, pour briller. Le Brésilien est là pour ouvrir le score sur un coup franc excentré à gauche qui surprend complètement Runje (1-0, 15e).

Absolument insaisissable, «Ronnie» double même la mise sur un penalty (2-0, 37e). Dans une ambiance festive, le numéro 10 parisien réussit ensuite un véritable show avec plusieurs accélérations dévastatrices. Paris s'impose au final 3-0 grâce à un dernier but de Cardetti mais c'est bien Ronaldinho qui aura marqué ce Classique.



Pauleta, le bourreau de Marseille


En 2004, Pauleta a véritablement été le cauchemar de l'OM. Le 25 avril, alors que Paris lutte pour le titre, la victoire est logique (2-1) et sera marquée par le doublé d'un Pauleta intenable. Son premier but est un modèle du genre : lancé par Sorin, il dribble Barthez et s'excentre sur la gauche avant de lober le portier marseillais d'une frappe fouettée parfaite (1-0, 12e).



En seconde période, il marque un deuxième but symbole de KO. Une récupération de Fiorese au départ et un extérieur du pied de ce dernier pour servir Pauleta, auteur d'un tir du gauche imparable pour Barthez (2-0, 62e). Score final 2-1.



Le 7 novembre 2004, le contexte est plus bouillant avec les retours des traîtres Déhu et, surtout, Fiorese au Parc. Armand se fait d'ailleurs rapidement expulser pour une faute sur Fiorese (20e) et lance un PSG-OM des plus tendus. Mais pour apaiser les tensions, Pauleta va faire chavirer le Parc sur une frappe enroulée des 20 mètres (1-0, 32e).

Si Batlles égalise avant la pause (1-1, 42e), Marseille ne trouve pas la solution en seconde période et se fait surprendre sur une frappe splendide du gauche d'Edouard Cissé (2-1, 70e). Jusqu'au bout, Paris tiendra ce succès héroïque dans une ambiance encore électrique. Le bon vieux temps.


caractères restants
Avatar de lelou17 lelou17 411 - 25 Octobre à 01h42
Ah ce match de 99!!!!! Sorti par les stadiers les 3 derniers de la tribune G en trans avec la bande à Auteuil, 1 pote en état d'oubli total de lui même, c'était vraiment top, un grand souvenir, pardon aux plus jeunes... Merci Planète...