club

Les matches de légende - La Corogne-PSG 2001

club

Les matches de légende - La Corogne-PSG 2001

Publié le 04 Avril 2020 à 12h00 par Ted75 | Photo : Panoramic
En cette période sans football, PlanètePSG vous propose de revivre les matches de légende du PSG. Nouveau volet avec le match terrible à la Corogne en 2001 (4-3).
Parce-qu'il faut aussi se souvenir des moments douloureux du club. Et que ce match reste tellement improbable. A l'époque, Paris pouvait encore se qualifier pour les quarts de finale de Ligue des champions. Il fallait pour cela remporter ses deux derniers matches et espérer d'autres résultats favorables. Rien d'impossible. Surtout que dans ce match à la Corogne, la partie était bien engagée...

Paris surprend d'abord la Corogne


Equipe du PSG : Letizi – Algérino, Déhu (cap.), Distin, A. Cissé – Mendy, Ducrocq, Arteta (Luccin, 56e) – Benarbia (Rabesandratana, 62e), Okocha (Yanovski, 74e) – L. Leroy. Entraîneur : L. Fernandez.

Lors de ce 7 mars 2001, le PSG est loin d'être favori face à une équipe championne d'Espagne en titre il faut le rappeler. Et pourtant. Subissant pas mal dans la première demi-heure, le club ouvre le score de manière surprenante grâce à Okocha, dont la volée déviée finit pas tromper Molina, le portier espagnol (0-1, 29e). Les Parisiens ne s'arrêtent pas là. De la gauche, Laurent Leroy fait un festival en effaçant plusieurs joueurs avant d'envoyer une merveille de frappe en bout de course en pleine lucarne (0-2, 43e).



L'euphorie est alors du camp parisien et de l'intenable Laurent Leroy, auteur d'un superbe but et qui va même inscrire le doublé après la pause après un bon travail du duo Benarbia-Algérino au départ (0-3, 55e). Paris même 3-0 en déplacement, impensable. On pense alors cette équipe intouchable vu sa réussite insolente. C'était mal la connaître...

Pandiani, l'éboueur devenu héros


Voyant son équipe mener largement, Luis Fernandez procède alors à un premier changement en remplaçant Arteta par Luccin. Dans la foulée, Pandani, entré à la pause, réduit le score de la tête sur un bon centre de Manuel Pablo (1-3, 57e). La fébrilité gagne alors les rangs parisiens. Trois minutes plus tard à peine, Tristan, fraîchement entré en jeu lui aussi, marque de la tête sur corner, relançant pour de bon le suspense dans ce match (2-3, 60e).



C'est alors que Fernandez sort Benarbia et Okocha, susceptibles de conserver le ballon, pour lancer Rabesandratana et Yanovski. Un coaching défensif qui déstabilise complètement son équipe. Pandiani, encore lui, profite d'une bonne remise de Tristan pour remettre les deux équipes à égalité (3-3, 76e). L'Uruguayen, éboueur avant d'être footballeur, semble inarrêtable pour la défense parisienne.

Et dans l'ambiance électrique du Riazor, le PSG va couler, l'omniprésent Pandiani marquant une nouvelle fois de la tête sur corner (4-3, 84e). La Corogne signe une remontée historique. Au grand malheur d'un PSG qui finira la saison bien difficilement...


caractères restants
Avatar de sbw8307 sbw8307 6140 - 04 Avril à 12h21
Des prémices de Barcelone ?? Ce but de L.Leroy quand même

 
Ted75 120 - 04 Avril à 12h38
Gros prémices, cette façon de se liquéfier c'était dingue !
Avatar de K4RiM K4RiM 4438 - 04 Avril à 17h40
Ce match était mon plus gros traumatisme de défaite depuis que je supporte Paris... mais ça c'était avant le retour face au Barchatte...

 
Ted75 120 - 04 Avril à 18h18
Idem, j'avais pas regardé la fin et coupé à 3-3 ???'